Houffalize - Offensive - La prémonition de l'officier allemand

Houffalize - Offensive - La prémonition de l'officier allemand
Le mercredi 20 décembre 1944 (Offensive) les Allemands qui avaient reconquis la ville organisèrent dans les rues de Houffalize une entrée triomphale qui n'avaient rien d'un péplum, avec leurs tanks souffreteux, des hommes vieux et fourbus ou jeunots inexpérimentés.
C’est au cours de ce défilé que « le bourgmestre fut convoqué à l'hôtel de ville et cette phrase lui fut servie par l'officier en chef allemand : En septembre, vous avez couvert les Américains de fleurs, eux vous couvriront de pierres.» (en septembre, à la Libération).
Cinq jours plus tard, les premières victimes des bombardements alliés à tombaient à St-Roch : la prémonition de l’officier allemand commençait à s’avérer.
Et durant deux semaines, ce fut un pilonnage apocalyptique: quelque 200 morts et tout le bâti sinistré.
Dans la mémoire des tous les Houffalois, cette prémonition restera gravée longtemps encore.

René Dislaire © Houffalize, le 5 janvier 2020

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Vidéo de 55 minute publiée en 1980-85

Souvenez-vous et n'oubliez jamais.
Houffalize se souvient 1944/1945 • Vidéo de 55 minute publiée et modifiée de 1980 à 1985. Cette vidéo a été réalisée par Jean-Marie Lesage et Benoit Heuse grâce à la collaboration bénévole de Véronique Baccus, de Mr Meurisse, Mr Cavanagh, Mr Caprasse, du Lieutenant Colonel Guy WEBER, des reporters US Army et de Charles B. Mac Donald etc..
Le 1er décembre 1983, bientôt quarante années s'étaient écoulées et rien ne marquait à Houffalize, le souvenir du massacre de quelques 190 victimes civiles, foudroyées lors des bombardements de 1944/1945.
Ceux et celles qui ont passé ces moments atroces et inoubliables se sont regroupés en association de fait. Un groupe de femmes houffaloises ayant vécu cette tragédie voulaient, avec les houffalois d'adoption, commémorer le 6 janvier 1985 le quarantième anniversaire de la disparition brutale de ces chers parents, enfants, amis ou connaissances.