Le bilan des vacances de Carnaval 2019 dans les Cantons de l’Est

Photo Christian Fischer Photo Denis Dosquet Photo David Hagemann Photo Francois Detry Photo Francois Detry Photo Francois Detry marco-kenehemo-karneval Photo Eastbelgium

Qu’il pleuve ou qu’il vente pendant les vacances scolaires de carnaval, beaucoup de monde vient voir les cortèges et participer aux manifestations folkloriques des costumés des Cantons de l’Est. Le carnaval attire donc des vacanciers? D’un point de vue touristique, les avis sont variés, comme le montre l’enquête téléphonique menée par l’Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique.

Dans les hauts-lieux du carnaval, à Eupen, Malmedy et Saint-Vith, le public se compte par milliers. A Eupen notamment, il génère de nombreuses nuitées. « Beaucoup de gens viennent pour assister au cortège du Lundi des Roses. D’autres viennent toutefois aussi pour se balader, visiter le Barrage de la Vesdre ou découvrir la « Maison de la Nature Ternell » a affirmé M. Genten de l’Hôtel Sleepwood à Eupen. Le taux d’occupation avoisinait les 80 %, taux comparable à celui de l’an dernier.

Les réponses des gestionnaires d’hébergements des communes francophones de Malmedy et Waimes étaient relativement inverses. « Nos hôtes ne viennent pas particulièrement pour le carnaval. Et comme les vacances scolaires du carnaval tombaient tard cette année, il y avait peu de chance que l’on ait de la neige et cela a des répercussions sur le nombre de réservations » a expliqué Jean Goire de l’Hôtel du Moulin à Ligneuville. Les hôteliers du Cyrano à Waimes, de la Chaumière du Lac à Robertville et du Val d’Arimont près de Malmedy sont du même avis.

Succès auprès des restaurants
Dans le sud des Cantons de l’Est, il y a aussi de nombreux petits carnavals de village très sympas, mais qui toutefois, selon l’avis de propriétaires d’hébergements touristiques ne génèrent pas un public de plusieurs jours. « Cette belle tradition folklorique n’attire plus comme dans le temps de nombreux touristes » a déclaré Tanja Pip de l’Hôtel-Restaurant Pip-Margraff à St Vith. Les hôtels Zur Post de St Vith, Burg-Hof de Burg Reuland et Tiefenbach de Bullange pensent aussi que le public ne reste que pour la journée. Toutefois, à côté de leur activité hotellière, ceux-ci, et bien d’autres, proposent une cuisine soignée, qui elle, est récompensée de nombreux gourmands et gourmets en période de carnaval.

Des gîtes de luxe comme ceux du « Beverly Weekend » à Butgenbach, et qui proposent une infrastructure wellness de standing, étaient complets pendant toute la semaine des vacances scolaires. « Je pense que plus-ou-moins la moitié de nos hôtes ont été voir le cortège du Lundi des Roses » a affirmé la responsable de l’établissement. Les chambres d’hôte « Eupen Inn » à Eupen ont aussi affiché complet grâce à des touristes venus expressément pour le cortège du carnaval. La grande maison de vacances de luxe « Lodge du Lac » (40 personnes) près du lac de Robertville affichait complet depuis bien longtemps pour la période des congés de carnaval.
Le bureau de tourisme d’Eupen a eu lui aussi fort à faire avec les demandes d’informations sur le carnaval. « Les touristes viennent nous demander où et à quelle heure le cortège démarre. Ce sont souvent des visiteurs d’un jour, venus en train jusqu’à Eupen » a expliqué Marion Decker du bureau de tourisme de la ville. La Maison du Tourisme Cantons de l’Est Hautes Fagnes de Malmedy a également reçu de nombreux intéressés au Cwarmé ; beaucoup venaient de Flandre et aussi de France. L’Atelier du Carnaval situé dans le « Malmundarium » au centre de Malmedy a reçu la visite de beaucoup de groupes scolaires pendant la semaine précédant les congés. Au bureau de tourisme de St Vith et à Butgenbach, de nombreux visiteurs s’intéressaient plutôt à la randonnée et aux activités en intérieur.

Trêve du carnaval
Certains musées et lieux d’excursion indoor avaient toutefois décidé de fermer pendant la période du carnaval. Mais pas tous et au contraire, par exemple à l’ « Ardenner Cultur Boulevard » à Losheimergraben, le nombre de visiteurs est satisfaisant, stable par rapport à 2018. « Beaucoup de nos touristes viennent justement pour être en dehors des festivités et visitent nos expos en toute détente » a expliqué le Directeur Michael Balter.
De même, le Château de Reinhardstein a attiré un public nombreux, soit plus de 600 visiteurs durant la période du carnaval. La météo ayant été assez capricieuse, des infrastructures telles que la Maison du Parc à Botrange ont été moins gâtées et ont enregistré moins de randonneurs qu’espéré.

Conclusion :
Le carnaval n’est un facteur économique important que pour peu de gestionnaires d’hébergements touristiques de la région. Quand la météo est au rendez-vous – soleil ou neige -, de nombreux touristes profitent de la semaine de congés scolaires de carnaval pour venir découvrir la beauté des paysages de la région. Par tous temps, ils profitent aussi de la gastronomie réputée des Cantons de l’Est. Si certains se réjouissent de faire la fête, d’autres préfèrent s’évader vers d’autres activités plus culturelles ou liées à la nature.

Infos sur l’enquête :
25 partenaires sur 163 ont répondu à l’enquête en ligne de l’ATEB. La période concernée est celle des congés scolaires de carnaval (02-08/03/2019). Les résultats sont donnés à titre informatif, ne sont pas engageants et découlent des prestataires touristiques des neuf communes germanophones et des deux communes francophones des Cantons de l’Est qui ont répondu à l’enquête téléphonique.

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY