"Liège, Cité de Noël"

écrit par YvesCalbert
le 12/12/2019
"Liège, Cité de Noël"

Fidèle à son caractère latin et à l’amabilité traditionnelle de nos amis liégeois, toujours prêts à faire la fête, nous sommes les bienvenus au sein du plus convivial et plus ancien « Village de Noël » belge, celui de Liège, qui nous attend sur la dalle de la Place Saint-Lambert et sur la Place du Marché, autour du Perron liégeois, récemment restauré, sa patinoire se trouvant sur la Place Cathédrale. Désignée, en 2018, comme « Capitale européenne de Noël », Liège nous attend, pour la 33ème fois, sur les deux sites de son accueillant « Village de Noël », totalisant 200 chalets.

Avant toutes choses, le « Village de Noël » est et reste un marché de Noël ! L’endroit idéal pour flâner à la recherche du cadeau idéal à placer sous le sapin, pour lequel l’on peut trouver de quoi le décorer. Plus particulièrement, grâce à de nouvelles boules de Noël, réalisées en Pologne, en verre soufflé et peintes à la main, exclusivement vendues au sein de cet accueillant Village liégeois, celle du joueur de tambour des échasseurs namurois, ou encore celle d’un buste de Toutânkhamon, le onzième Pharaon de la XVIIIᵉ dynastie, sans oublier celles du « Grand Schtroumpf » et de la ravissante
« Schtroumpfette ».

Si les palissades extérieures sont, comme l’an dernier, décorées avec des agrandissements de dessins dûs au talent de François Walthéry, cette année, nous trouvons, aussi, des banderolles à l’effigie de Pierre Tombal, un héros de la bande dessinée créé, en 1982, par Marc Hardy, pour le « Journal de Spirou » (Ed. Dupuis »), mais publié pour la première fois en wallon, par les Ed. « Noir Dessin » (44 p./2019), qui nous attendent sur leur stand du
« Village de Noël », sis sous la « Grande Roue », plus particulièrement ce samedi 14 décembre, ce dessinateur liégeois étant présent pour dédicacer son album, à partir de 14h.

En ce même lieu, nous retrouvons, aussi, un conte sur le « Village de Noël », « Tchantchès a disparu » – – nous racontant la découverte de la magie de Noël, par deux enfants, Andy et Lulu -, dessiné par François Walthéry, lauréat, en 2015, du « Grand-Prix St.-Michel », pour l’ensemble de son oeuvre, après avoir été fait, en 2013, « Officier du Mérite Wallon », ainsi que la version wallonne de son personnage vedette, « Natacha », créé en 1965, également pour « Le Journal de Spirou ». A noter, enfin, que nous pouvons y acheter les marionnettes de« Tchantchès » et « Nanesse », héros du folklore liégeois, hautes de 18 cm, sculptées en bois par un artisan.

… Mais pourquoi cette dénomination de « Village » plutôt que de « Marché » ? En réponse à cette question, lisons ce que Pierre Luthers, Président de l’asbl « Enjeu », organisatrice de cet événement, nous confie: « Beaucoup d’éléments de différentiation! A commencer par son esprit, celui de clocher, celui d’un véritable village, où la gouaille des habitants (les exposants) le dispute à la féerie des produits s’étalant à la devanture des chalets de bois. Son organisation aussi, autour d’un Conseil villageois composé d’un « Mayeûr » (maire), d’échevins et de conseillers, chargés de l’animation folklorique de la vie du Village. Sa disposition ensuite, toute en rues et venelles, avec des places animées par une mairie, une église, un bureau de poste, une piste de luge… Et surtout, son ambiance, chaude au cœur de l’hiver, chaleureuse en diable, conviviale et unique !

Autre particularité, la présence d’une crêche originale, dont les personnages sont des marionnettes à tringles », une nouvelle marionnette, à l’effigie d’un membre du Conseil villageois, y ayant été placée, lors de l’inauguration officielle du « Village », le samedi 30 novembre.

Comme après une journée de ski, retrouvons-nous, sur la dalle Saint-Lambert – devant la piste de luges, agréablement décorée à l’image de Châtel, en Haute-Savoie – dans un resto montagnard nous offrant sa terrasse et la chaleur de son intérieur… Pour peu, goûtant à une raclette à l’ancienne, agrémentée d’un bon « Apremont » ou d’une agréable « Roussette » du pays, ou, pour les amateurs de bonne viande, à une pierrade, nous croirions nous retrouver au pied des pistes de Châtel, l’une de 12 stations du domaine skiable franco-suisse des « Portes du Soleil », celui-ci totalisant 196 remontées mécaniques donnant accès à 300 pistes de tous niveaux…

Comme sur nos skis alpins, tout en restant à Liège, sur la Place voisine du Marché, passons la frontière franco-suisse et retrouvons nous dans le Canton de fribourg, à Gruyère, où à défaut de ne pouvoir entrer dans son authentique château médiéval (édifié entre 1270 et et 1476), nous pénétrons dans son chalet gruyérien, où de délicieuses fondues suisses « moitié-moitié » (50% Gruyère AOP / 50% Vacherin Fribourgeois AOP) nous attendent.

Quant au joli Chalet des trappistes de Rochefort, il nous propose, outre ses bières, une tartiflette à la trappiste, un stand voisin proposant des demi camemberts chauffés, onctueux à souhait, alors qu’à l’entrée de la Place du Marché, des huîtres, du saumon, …, ne demandent qu’à être dégustées, accompagnées d’une flûte de champagne ou d’un verre de vodka, … la « Maison du Peket », un peu plus loin, proposant ses toasts de rillette, afin d’accompagner son immense choix de pekets, flambés ou non…, nombre de stands de différents pays nous proposant leurs vins chauds, blancs ou rouges, relevés ou non…

Près du Perron liègeois, un stand du Périgord nous propose même un délicieux « Monbazillac » chaud, ainsi que ses toasts de foie gras et de magret de canard, alors qu’à quelques mêtres de là, le Brésil nous attend, avec le« Café Brasil » et ses coktails, tels la « caïpirinha » ; un délicieux vin chaud relevé, avec ananas, cannelle, girofle, pêche et vanille, sans oublier, bien sûr, la« cachacha », ordinaire ou artisanale ; ce même alcool brésilien constituant la base du « quentao », une exceptionnelle boisson chaude goûtant le gingembre, aux vertus stimulantes, … à consommer avec modération, bien sûr, un « Bob » étant toujours le bienvenu pour le retour au foyer, sachant que la Gare ferroviaire Saint-Lambert est toute proche, de même que deux stations de bus urbains…

Soulignons la présence, côté nouveautés, d’un journal mural en vieux bois, annonçant les animations, un podium étant dressé sur la « Coûr Jean-Denys Boussart », à côté de la Mairie, ainsi que celles de cinq nouvelles bornes « photomaton », aux effigies des personnages folkloriques du « Village », Pierre Luthers – directeur de l’asbl « Enjeu », organisatrice de ce « Village de Noël » – tient à insiter sur l’avance que ce « Village » prend sur les directives européennes, en matière de gestion de déchets, de la vaisselle biocompostable devant être exclusivement utilisée, les déchets organiques devant être transformés en gaz combustibles.

Une délégation liégeoise s’étant rendue à Nancy en novembre, cette Ville, réputée pour son « Marché de la Saint-Nicolas » est, en ce mois de décembre, l’invitée d’honneur du « Village de Noël », des officiels nancéens ont pris plaisir à se faire photographier aux côtés du Saint-Nicolas liégeois, de passage au « Village », lors de l’inauguration.

Devant le podium, chaque week-end, du vendredi au dimanche, un chalet, « Li Cwène dès Confrêrèyes », accueille des confréries wallonnes, qui ne manqueront pas de partager leurs passions, tout en nous permettant de déguster leurs meilleures spécialités gustatives.

Parmi les animations, tous les samedis, le Conseil Villageois se réunit pour son Châpitre, à 16h, à l’issue de prestations de chorales, de groupes de danses folkloriques, voire de Michel Azaïs, le barde du« Village ». En outre, le dimanche 15, nous pourrons assister à la remise du « Boulet de Cristal », par la
« Confrérie du Gay Boulet », cette récompense saluant la qualité de préparation des célèbres « boulets liégeois », dont la sauce se prépare avec du sirop de Liège et des raisins de corinthe ayant trempé dans du peket… Et si nous préférons le fromage, rendez-vous le vendredi 20, le « Comité de Défense des Fromages wallons » nous promettant une dégustation de leurs produits…

De retour sur la Place Saint-Lambert, soulignons que les venelles des Artisans accueillent « Li Cwène dèz Artizans » (« Le Comptoir des Artisans »), un chalet où une vingtaine d’artisans wallons se succèderont, présentantant leurs bijoux, bougies, luminaires, marionnettes, savons, textiles, …

Soulignons que, présente pour la 21è fois, la patinoire, créée par « Dynamic Events », restera accessible jusqu’au dimanche 05 janvier 2020, une soirée de clôture étant prévue, avec un concert de « La Bande à Lolo », le samedi 04, dès 20h. D’une superficie de 500 m², pouvant accueillir près de 250 personnes, elle acceuillera, sous son toit illuminé de 1000 m², le mercredi 18 décembre, à 21h, une « Pétanque on Ice », et le vendredi 20, dès 20h, sa
« Soirée du Coeur », foie gras, huîtres, saumon fumé, fondues valaisanes, tartiflettes, flammeküeches, escargots, paëllas, cochon grillé, « bulles », vins chauds (relevés ou non), pekets de toutes couleurs, …, nous étant proposés devant une quarantaine de chalets alentour… Ouverture: du dimanche au lundi, de 10h à 20h, le vendredi et le samedi, de 10h à 22h, les mardis 24 et 31, de 10h à 18h, les mercredi 25 et 1er janvier 2020, de 13h à 20h. Pour toute fête d’entreprise, la patinoire peut être réservée durant 1h30. Pour tous renseignements : 0470/25.99.01.

Egalement jusqu’au dimanche 05 janvier 2020, dans le cadre de « Liège, Cité de Noël », la Ville, de 15h à minuit, scintelle davantage encore qu’en 2018 (300.000€ budgétisés, en 2019), pour des illuminations originales (toutes conçues dans des matériaux biodégradables et entièrement recyclables), dans les rues, sur les places, autour des arbres, nous proposant une harmonie entre toutes les artères commerçantes de la « Cité Ardente » et les deux sites du « Village de Noël » (nouveau toit lumineux sur la Dalle Saint-Lambert et nouvelle décoration lumineuse sur la Mairie), alors que, jusqu’au mardi 31 décembre, nous pouvons admirer, au sein des différents quartiers de la Ville, les 14 sapins décorés du « Festival des Sapins ».

Au Parc d’Avroy, toujours jusqu’au 05 janvier 2020, le chapiteau du 29è « European Circus Festival » nous revient, avec son orchestre « live » et ses danseuses, nous présentant, nous venant du Kénya, « The Black Ninja », et leurs acrobaties complexes, au sons de musiques traditionnelles ; Melina Igen et ses pigeons ; Ladislav Kaiser, funanbuleà pied et en monocycle, bravant le feu sur son fil ; Miguel Lauenburger, un Autrichien, et ses chameaux des
« Mille et une Nuit » ; AlexanderLichner et ses prestations époustouflantes au trapèze ; Zdenek Orton, jonglant avec ses diabolos ; un trio de clowns, les
« Rampins », nous venant d’Espagne; sans oublier Ovidiu Tell, dont les flêches tirées à l’arbalète atteignent une vitesse de 367 km/h. Conditions spéciales d’accès: 10€ par personne, les jeudis 12 et 19 décembre, ainsi que le mardi 17, à 19h. Prix d'accès, pour les autres représentations : de 20 à 45€ (de 16 à 40€, de 02 à 12 ans). Programmation : tous les détails sur le site web : www.europeancircus.com/horaires/.

La Cathédrale Saint-Paul, quant à elle, accueillera, « L’Horloger de Noël », le nouveau spectacle de Luc Petit, avec les Frères Taquin, deux mimes réputés, ainsi que des présentations circassiennes et chorégraphiques. A souligner que l’opéra urbain « Décrocher la Lune », à La Louvière, mis en scène par Luc Petit, remporta, en 2015, le « Prix du meilleur Spectacle mondial », à San Francisco, son spectacle « Origin », aux « Grottes de Han », venant de remporter le premier Prix du Concours « World Best Event Locations », dans la catégorie « Cultural, Musical and Sports Events », ce qui nous garanti la qualité de ce qui nous sera présenté à Liège, dans le cadre du « Noël des Cathédrales », du jeudi 26 au lundi 30 décembre, à 17h, à 18h15 et 19h30. Prix d’accès : de 10€50 à 36€. Réservations via le Site Web : http://www.nocturnales.be. Renseignements : info@nocturnales.be et 02/616.45.29.

Enfin, dans le cadre d’un Congrès mondial des « Amis de la Crèche », l’église Saint-Remacle-au-Pont nous propose, jusqu’au 02 février 2020, une exposition nous balladant parmi 150 crèches et nativités, couvrant 4 siècles, nous faisant découvrir les Noël d’autrefois et leurs traditions, jusqu’à l’apparition des santons wallons, une grande crèche provencale étant également présentée. Ouverture : en décembre, tous les jours, en janvier, tous les week-ends. Visites guidées : du mercredi 15 au dimanche 19 janvier 2020, à l’occasion du Congrès mondial. Prix d’accès : Pour tous renseignements : 04/343.26.35.

Si le « Village de Noël » fermera ses portes le lundi 30 décembre, le mardi 31 décembre, à 23h45, le traditionnel feu d’artifice de la Saint-Sylvestre sera tiré au « Parc Saint-Léonard ». Rendez-vous au pied de la colline liégeoise, à hauteur du ponton en bois, dès 23h, deux chalets à champagne (à prix très dmocratique, nous assure-t-on) assurant la convivialité de cet immanquable événement.Saint-Sylvestre - Liège - Feu d'artifices

Sur le plan culturel, notons encore que nous pouvons profiter de notre passage à Liège pour visiter l’une ou l’autre des expositions :

– « Hyper-Realism Sculpture – Ceci n’est pas mon Corps », jusqu’au dimanche 03 mai 2020, à « La Boverie ». Site web : http://www.expo-corps.be.

– « Racines, les Civilisations du Bas Danube », dans le cadre d’ « Europalia Romania », jusqu’au dimanche 26 avril 2020, au « Grand Curtius ». Site web : http://www.grandcurtius.be.

– « Toutankhamon, à la Découverte du Pharaon oublié », jusqu’au dimanche 31 mai 2020, à la « Liège Guillemins ». Site web : http://www.europaexpo.be.

Le tombeau de Toutankhamon bientôt à Liège: l’exposition des Guillemins «La découverte du pharaon oublié» comptera plus de 350 objets originaux

« Toutankhamon, à la Découverte du Pharaon oublié » (c) D.R.

Et, en cette période de cadeaux, n’oublions pas que « minme si on n’èst nin trop midone, on-z-a l’coûr ritche di çou qu’on done » (même si on n’est pas très généreux, on a le coeur riche de ce que l’on donne)…

"C’èst Fièsse, è Coûr di nosse Cité : a Lidje, c’èst tos lès Djoûs Noyé" (C’est la Fête au Coeur de notre Cité : à Liège, c’est Noël tous les Jours).

Ouverture du « Village de Noël » : jusqu’au lundi 30 décembre, de 11h à 22h, du dimanche au mercredi ; de 11h à 24h, du jeudi au dimanche ; de 11h à 18h, le mardi 24 ; et de 13h à 20h, le mercredi 25. Entrée libre. Sites web : www.villagedenoel.be, www.lapatinoiredenoel.be et www.liège.be.

Yves Calbert,
avec des textes en wallon légeois de Paul-Henri Thomsin, un membre du Conseil Villageois, qui distribue, gracieusement son petit recueil, « Li Walon ava lèsvôyes », édité par la « Fédération Culturelle Wallonne de la Province de Liège ».

  • "Liège, Cité de Noël"
  • De la Place Saint-Lambert a la nouvelle "Grande Roue", sur la Place du Marche
  • "Village de Noel", sur la Place du Marche, jouxtant la Place Saint-Lambert (c) M. Veroorten/Ville de Liege-Tourisme
  • "Schtroumpfette" et "Grand Schtroumpf", en boules de Noel polonaises
  • Le joueur de tambour des "Echasseurs namurois", une autre boule de Noel polonaise
  • Pierre Tombal (c) Marc Hardy/"Noir Dessin"
  • Sous la "Grande Roue" (30 metres de hauteur), le stand des (c) Editions "Noir Dessin"
  • "Tchantches" & "Nanesse"/"Noir Dessin"
  • Domaine skiable de Chatel, en Haute-Savoie (c) J.-F. Vuarand
  • Au sein du chalet gruyerien, Pierre Luthers au micro (c) Jacques Baudoux
  • La chaude ambiance belgo-suisse (c) Jacques Baudoux
  • Maurice Wilkin, le Mayeur (c) "La Derniere Heure"
  • Paul-Henri Thomsin, l'ecrivain en wallon liegeois
  • Michel Azais, le barde du "Village de Noel"
  • "Caipirinha", "quentao" au gingembre, vin chaud aux fruits et a la "cachacha", a deguster avec moderation (c) "Gael"
  • La Mairie et la Grande Roue au Coeur du Village de Noel, sur la Place du Marche
  • "Liège, Cité de Noël"
  • Sous son toit illumine, la patinoire de 500 m2, sur la Place Cathedrale (c) P. Christodouleas
  • Illuminations urbaines (c) J.-P. Ers/Ville de Liege-Urbanisme
  • Alexander Lichner et ses prestations epoustouflantes au trapeze (c) Hannes Magerstaedt/"Getty Images Europe"
  • Olivier Taquin , parmi les comediens et circassiens de "L Horloger de Noel", le nouveau spectacle de Luc Petit
  • "Liège, Cité de Noël"
  • Exposition de Creches et Nativites
  • Saint-Sylvestre en Fete (c) "Getty Images"
  • Couverture de la BD "Tchanchès a disparu" (c) François Walthéry/"Noir Dessin"
253 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert