Mémorial 1815 - Waterloo

arbre foudroye en 1815 Blucher Wellington Napoleon La biere de Waterloo made in Canada Jumelage des deux musees Waterloo et Sekigahara Porte Nord de la ferme d'Hougoumont Ferme d'Hougoumont epee de Wellington Banquet de Wellington de celebration de victoire Blucher rencontre Wellington Squelette d'un soldat de 1815 en route vers la ferme Le restaurant Le lit de l'empereur La chirurgie de l'epoque Phrase de Wellington La butte du Lion L'entree du musee

Le "Waterloo Memorial 1815" mérite assurément une visite.

Le musée de Waterloo est sous la responsabilité d'un groupe français.
Il est jumelé avec le musée de la bataille de Sekigahara au Japon. C'est pourquoi on trouvera sous verre deux armures de Samurai à Waterloo, ne soyez donc pas étonné.

Le musée est dans un état neuf, on y trouve une peinture et une table montrant le souper que Wellington organisait chaque année depuis sa victoire afin de célébrer celle-ci jusqu'à ce qu'il n'y eut plus que deux survivants.

Qui était prioritairement tué sur le champ de bataille ? Le tambour (d'ailleurs souvent de très jeune âge) car il transmettait les ordres aux troupes.
Plus tard ce seront les médecins et infirmiers au front qui subiront ce triste sort (cela commencera lors de la guerre civile américaine).

Qu'espérait Napoléon ?
Obtenir un armistice. En effet une victoire à long terme était illusoire.
Même en cas de succès les troupes russes n'étaient qu'à 150 km du champ de bataille.
Cependant une victoire française aurait peut-être fait réfléchir les alliés, mais ce n'est pas certain, en effet une nouvelle bataille aurait été tout aussi possible.

Revenons à Waterloo
Les français tentèrent de prendre la ferme d'Hougoumont. Ils y perdirent 4.000 hommes contre les britanniques retranchés, lesquels ne perdirent que 400 hommes.
La porte nord de la ferme fut prise par 40 français puis refermée par les britanniques. Les 40 hommes furent pris comme dans une souricère, tous sont exterminés y compris le tambour contrairement à la légende qui veut qu'il ait eu la vie sauve.

Le bilan: 60.000 hommes morts mais pensons aussi aux 12.000 chevaux morts.

Le saviez-vous ?
1. Alexandre est intervenu en faveur de Napoléon afin de l'envoyer sur l'île d'Elbe au lieu de Sainte Hélène lors de son 1er exil. Après Waterloo les anglais imposeront Sainte Hélène (tandis que Napoléon voulait émigrer aux Etats-Unis).
2. La dernière bataille n'a pas lieu à Waterloo mais à Rocquencourt en juillet 1815 contre les prussiens et c'est une victoire française.
3. Les anglais ne représentaient qu'un tiers des forces alliées, ce n'est donc pas une victoire exclusivement britannique.
4. Ce sont les hollando-belges qui mirent en déroute la garde impériale.
5. La bataille de Waterloo n'eut pas lieu à Waterloo mais sur les communes de Lasne, de Braine-l'Alleud et de Genappe. On parle de "la bataille de Waterloo" car c'est dans cette commune que Wellington depuis son QG y écrivit la dépêche annonçant la victoire des troupes coalisées (alors que les français parlèrent initialement de "la bataille du Mont Saint-Jean").

Le musée est très complet, même s'il manque la partie médicale (les mémoires des chirurgiens de l'époque étaient consternant), c'est pourquoi le musée Wellington s'avère être un complément utile.
Le musée comporte une guillotine, des tableaux, des cartes, un film en 3D, de nombreux mannequins et un film décrivant les conséquences géopolitiques de la défaite de Napoléon. Vous y verrez aussi une montgolfière avec vue en hauteur du champ de bataille. Comptez minimum 1 heure pour le visiter à l'aise. La visite peut se faire avec des écouteurs dans différentes langues dont même le chinois, le japonais et le russe!

Vous terminerez la visite par une petit tour à la boutique (films, livres et divers objets en souvenir y sont disponibles).
Le musée peut aussi être visité par des personnes à mobilité réduite.

C'est aussi l'occasion de faire une belle ballade en plein air à pied ou en callèche afin de visiter la ferme d'Hougoumont (où un film sur la bataille vous y est également présenté). Le restaurant à proximité du mémorial est de très bonne qualité, vous pourrez saisir l'occasion d'y déguster la "Waterloo Dark", une bière brune fabriquée en Ontario au Canada.

En bref vous pouvez passer une agréable journée en famille près de la célèbre butte du Lion!

Concluons par la célèbre phrase de Wellington: "hormis une bataille perdue il n'y a rien de pire qu'une bataille gagnée!"
La paix en Europe depuis 1945 n'est-elle pas notre plus grande victoire ?

Mes autres reportages Ardenneweb

Le site du Mémorial