Besoin de soutien pour devenir un parc national 

écrit par francois.detry
le 24/06/2022
hohes-venn ( ostbelgien.eu-dominik-ketz )

C’est autour du slogan « Parc national ? que les sept communes ( Raeren, Eupen, Baelen, Jalhay, Malmedy, Waimes, Butgenbach, Bullingen )concernées par le projet de parc national des Hautes Fagnes veulent mobiliser la population. Le soutien des citoyens à la candidature est très important. 

Ces sept communes de l’arrondissement de Verviers se sont alliées pour déposer un dossier de candidature à la reconnaissance des Hautes Fagnes comme parc national.

Face à la concurrence d’autres candidatures à cette reconnaissance suprême au niveau des parcs, notre coalition territoriale veut mettre toutes les chances de son côté pour être l’un des deux heureux élus. La première mesure pour étoffer notre dossier, c’est l’élargissement de la zone initiale de 12500 hectares à un bloc de 23000 hectares en un seul tenant.

Soutien citoyen

Afin de faire aboutir au mieux la candidature des Hautes Fagnes à l’obtention de la reconnaissance comme Parc national, les acteurs du dossier sollicitent la participation citoyenne. A cet effet, ils lancent une campagne de sensibilisation auprès de la population. Cette opération commence par un slogan. Celui-ci se prête aisément dans les différentes langues : « Le Parc national ? J’en suis Fagne ! » et « Ich bin Venn ! » pour les Germanophones, par exemple. L’objectif est de fédérer la population autour d’un projet commun tout en répondant à ses questions, inquiétudes, interrogations autour de celui-ci.

Participation

Pour sensibiliser davantage la population, les promoteurs de la candidature invitent les citoyens à un week-end de découverte ces 25, 26 et 27 juin.  « Les citoyens peuvent venir aux balades organisées avec des guides. Ils pourront ainsi voir ce qu’est réellement le territoire des fagnes. Ils pourront avoir des explications », explique Michel Fransolet, le bourgmestre de Jalhay très impliqué dans la candidature.

Durant ces trois jours, une consultation citoyenne sur le territoire des Hautes Fagnes sera mise en place en vue d’informer les citoyens et les élèves de la province sur le projet. En ciblant les écoles de cinquième et sixième primaires, les promoteurs veulent susciter l’adhésion de la jeune génération. Cette consultation sera menée à travers les balades de maximum 8 kilomètres. Ce sera l’occasion pour les guides de détailler les caractéristiques des fagnes et d’informer sur les objectifs poursuivis par la candidature. Les participants pourront également poser leurs questions ou faire part de leurs attentes, de leurs craintes ou de leurs propositions à l’égard du projet. Les écoles sont invitées à participer à la journée - découverte du lundi 27 juin. C’est une belle opportunité à sensibiliser les jeunes à la protection de l’environnement.

Pour marquer leur adhésion, les citoyens sont également invités à participer à un sondage en ligne, sur www.jesuisfagne.be . Ce site leur permettra d’accéder aux informations relatives au territoire, de suivre l’avancement du projet et les étapes cde sa réalisations.

De plus, si certains citoyens veulent participer activement au groupe de travail, ils peuvent se manifester auprès de l’échevine du tourisme de Jalhay, Victoria Vandeberg. Ils seront convoqués certaines réunions de travail. ( 0496/27 60 39 / victoria.vandeberg@jalhay.be )

Infos : www.ostbelgien.eu/fr/parc-national-des-hautes-fagnes

Tout savoir sur le Parc naturel des Hautes Fagnes - Cantons de l‘Est (ostbelgien.eu)

-------------------------------

19-01-2021    Les Hautes Fagnes aménagées en parc national ?

La ministre wallonne de l’Environnement veut créer un parc national au sud du pays. Et pourquoi pas dans les Hautes Fagnes? C’est l’idée de Jean-Paul Bastin, bourgmestre de Malmedy.

 L’appel de la ministre de l’Environnement

 L’étincelle est née de Céline Tellier (Écolo), qui a annoncé (et tweeté) le 15 janvier travailler sur la création d’un parc national – ou plusieurs – en Wallonie. Il n’en existe aucun au sud du pays, un seul en Flandre (en Haute Campine). «Ma proposition est de faire un appel à projets sur ces parcs nationaux dans ces prochains mois. Nous avons du potentiel en Wallonie. Nous avons quelques belles pépites chez nous qui peuvent être valorisées», a-t-elle écrit sur le réseau social précité.

 Intéressant pour l’avenir des Hautes Fagnes, selon Jean-Paul Bastin

Une idée qui a eu le don de plaire à Jean-Paul Bastin, bourgmestre de Malmedy. Lequel verrait bien les Hautes Fagnes (au moins en partie, c’est-à-dire au minimum la réserve naturelle domaniale, créée en 1957) devenir un parc national. L’éventualité sera prochainement évoquée avec les mayeurs voisins, le DNF et le cabinet Tellier. «La situation vécue depuis Noël, avec un afflux massif de touristes sur le plateau des Hautes Fagnes, me pousse à une réflexion relative à la modification du modèle connu: la réserve, ses alentours, et le tourisme de masse ne vont pas ensemble. Il faut réfléchir à la préservation de ce lieu exceptionnel, tout en permettant au public d’y accéder… mais dans certaines conditions», nous explique-t-il. Le week-end dernier, plus de 10 000 personnes, simultanément, sont venues profiter de l’endroit. «À moyen terme, ce n’est ni soutenable, ni raisonnable. La puissance de la marque des Hautes Fagnes fait sa force… ainsi que sa faiblesse en ce genre de circonstances.»

Accès, aménagements, visites, etc.: quels seraient les changements?

Le passage des Hautes Fagnes en parc national aurait plusieurs répercussions importantes. La plus notable concerne leur accessibilité. Un parc national est fermé: on n’y pénètre que par une ou plusieurs entrées définies. La «limitation du nombre de personnes à l’intérieur du périmètre, en même temps» étant justement une des motivations principales du possible projet. Sous quel modèle? En Haute Campine, l’accès est gratuit. Aux Pays-Bas ou en France, pas forcément. Fixer un nombre maximal de personnes se ferait-il par un côté payant, ou simplement une réservation obligatoire? «Une contribution raisonnable ne me choquerait pas. Quand c’est gratuit, il y a de toute façon toujours quelqu’un qui paye, la collectivité, par exemple. Naturellement, cela devrait rester démocratique et accessible à tous», soutient Jean-Paul Bastin. La question devra être tranchée collégialement. D’autres modifications pourraient faire leur apparition: création de points de vue, rafraîchissement voire aménagement de parkings (de quoi régler le stationnement intempestif), location de jumelles et de longues-vues, poubelles, mise à disposition de guides expliquant faune et flore locales, instauration de visites guidées, petites installations horeca et sanitaires. En Haute Campine, la location de vélos est possible. «Je ne crois toutefois pas que cela soit compatible avec les zones concernées en Hautes Fagnes.»

Un projet excessif ? 

D’aucuns penseraient que le souhait de Jean-Paul Bastin va un peu trop loin.«Il est vrai que nous avons peu de recul sur le phénomène actuel et son pic d’activité. Mais nous pouvons raisonnablement penser que les voyages peu chers vers l’étranger sont un modèle qui va aller en diminuant à l’avenir. Alors que le tourisme de proximité est amené à se développer, y compris après l’épidémie. Nous devons donc réfléchir au futur des Fagnes, qui sont très bien situées puisque proches de trois frontières (NDLR: avec l’Allemagne, les Pays-Bas et le Grand-Duché du Luxembourg). Oui, il y a toujours eu de la neige chez nous, mais cette notion de tourisme de masse est neuve.»

Des facilités pour les citoyens de la région ?

Il n’est pas question que ces derniers soient floués. Les personnes domiciliées à proximité du futur (?) parc national bénéficieraient de facilités, comme un abonnement annuel, à l’image de ce qui se fait aux Pays-Bas. «Le caractère identitaire, pour les Fagnards, ne doit pas disparaître. Il faut qu’ils puissent y accéder facilement», conclut Jean-Paul Bastin.
 

  • hohes-venn ( ostbelgien.eu-dominik-ketz )
  • hautes-fagnes ( maison-du-parc )
  • hautes-fagnes-extraction-tourbe ( ostbelgien.eu )
  • hautes-fagnes ( ostbelgien.eu-dominik-ketz )
  • Photo korhoen
80 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry