Houffalize, avec un "H" comme Hiroshima

écrit par ReneDislaire
le 25/01/2020

Houffalize, avec un "H" comme Hiroshima
Ground zero », (point zéro) est un terme anglais utilisé pour indiquer l'endroit précis sur le sol où a lieu n'importe quelle explosion.
Dans le langage courant, Il ne désigne plus aujourd’hui que le site des tours jumelles de New York fracassées par l’attentat du 11 septembre 2001. Deux impacts, en altitude.
Ground zero New York/ Houffalize
D’un côté Houffalize, le pilonnage de chaque mètre carré des 400 hectares du cadre de vie de 1.000 habitants d’une paisible localité sans importance. Par la plus grande armée de tous les temps. Par des Alliés. Par ses alliés.
De l’autre New York, deux crashes ponctuels sur 6,5 hectares, dans une ville de 15 millions d’habitants. Par des avions pilotés par des Inconnus. Par des ennemis qui seront poursuivis et châtiés.
Ground zero New-Yorkais, exploité d’une manière barnumesque comme un centre touristique mondial : on doit réserver sur internet des mois à l’avance pour visiter.
Houffalize et ses bombardements, ses 200 morts, n’est mentionné dans aucun livre comme appartenant à l’Histoire.
À Houffalize, on estime qu'il restait de 350 à 400 habitants dans la ville lors des bombardements. Les autre avaient fui dans les villages, dans les bois, ou avait trouvé refuge dans de la famille plus éloignée.
Houffalize, un mort sur cinq habitants. Et cent pour cent de sinistrés.
Là-bas, 1 mort pour 5.000 habitants. Et personne n'a eu sa maison détruite.

René Dislaire © Houffalize, le 25 janvier 2020

Le titre: inspiré par une citation de J. F. Kennedy:
"Berlin, avec un "B" comme Bastogne".

114 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire