Le musée vir[us]tuel - n° 9 Portrait de Willy le Maire de Warzée par Alexis Debrus

écrit par francois.detry
le 13/04/2020

Laissez-moi vous présenter Marie Charles William le Maire de Warzée d’Hermalle (1879-1966), plus connu sous le nom de Willy le Maire de Warzée, l’un des plus grands tennismen belges.

Cette toile est l’un des 750 tableaux conservés dans les réserves du musée.

Ce très beau buste d'enfant peint par Alexis Debrus en 1889 représente Willy, âgé de 10 ans. Liégeois de naissance, il réside dans la ville d’eaux car son père, Hubert Lemaire, est alors directeur desn Fêtes de la Ville de Spa.

Si l’on en croit les sites de généalogie, Willy, né Lemaire, a vu son nom s’allonger lorsque son oncle Gustave, le frère de sa mère, dernier baron en titre, adopta ses neveux William et Léon pour transmettre son patronyme de Warzée d'Hermalle.

Vous suivez toujours ?

Alexis Debrus (1845-1907), l’artiste qui a réalisé ce tableau, est issu d'une famille de peintres dont le membre le plus connu est Alexandre, son frère aîné, grand spécialiste des roses parsemées de gouttes de rosée. S'il peignait également les fleurs, Alexis excellait dans la réalisation de portraits classiques. Nous en avons la preuve sous les yeux.

Le très bel équilibre de ce tableau repose sur l'ensemble clair du col et de la chemise contrastant vivement avec le reste de la composition, assez sombre, la lavallière devenant vraiment le noeud central !

L'enfant qui pose avec sérieux ne sait pas encore qu'il deviendra un très grand champion de tennis. En effet, Willy Le Maire de Warzée a eu une carrière particulièrement longue et jalonnée de succès. Il remportera pas moins de 117 championnats en Belgique et à l'étranger et sera finaliste de la Coupe Davis en 1904. Son palmarès est disponible dans l’article que Louis Guyot et Monique Poncelet ont consacré à l’histoire du tennis à Spa (voir bibliographie).

Si ses performances tennistiques sont connues, ses talents de peintre le sont moins.

Lorsqu’on feuillette les catalogues du « Salon des Beaux-Arts », l’exposition de peinture qui se tenait chaque année dans le bâtiment construit comme église provisoire, rue de la Poste, on découvre que Willy le Maire de Warzée y présentait systématiquement deux ou trois oeuvres, entre 1896 et 1911. Il s’agissait de paysages à l’aquarelle représentant les environs de Spa mais aussi de Menton, dans le sud-est de la France. Il habitait alors au n° 40 de l’avenue du Marteau (actuelle avenue Reine Astrid).

Et, pour terminer, Jérôme de Warzée, ça vous dit quelque chose ? L’humoriste, qui a raccourci son patronyme (ce qu’on peut comprendre aisément), n’est autre que l’arrière-petit-neveu de notre héros du jour.

 

Détails du portrait de Willy le Maire de Warzée

Dimensions : 87 x 72,5 cm

Epoque : 1889

Technique : huile sur toile

N° d’inventaire : L1031b

Photographies : Monique Noé (2013)

--------------------------------------------------------------------------------

Bibliographie :

Guyot, Louis et Poncelet, Monique, Du Club de Cricket, de Lawn-tennis and Archery au Royal

Tennis Club de Spa, in Histoire et Archéologie spadoises, n° 133, mars 2008.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Willy_le_Maire_de_Warz%C3%A9e_d%27Hermalle

Pironet, Louis, Un Redouté spadois : Alexandre Debrus, le peintre des roses, in Histoire et

Archéologie spadoises, n°29, mars 1982.

-------------------------------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin :

http://www.proantic.com/magazine/lart-du-portrait/

-------------------------------------------------------------------------------------

Le Musée de la Ville d’eaux vous propose aussi :

- Revue : « Histoire et Archéologie spadoises » ( 48 p. ) / 3 parutions / année  / 15 €

http://www.spavillaroyale.be/spip.php?rubrique60

- Prochaine exposition temporaire « Destination Spa. Les plaisirs de la villégiature à la Belle Epoque »

http://www.spavillaroyale.be/spip.php?article448

© Musées de la Ville d’eaux

____________________________________________________

Lien vers tous les reportages de François DETRY

32 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry