Première Emission de "Taton TV", sur "YouTube", avec Julie Taton

écrit par YvesCalbert
le 07/05/2020

Qui, en Wallonie, n’a-t-il jamais entendu parler de Julie Taton ?

Quelle jolie carrière pour elle qui, ayant grandi à Jambes, dont elle fut la « Miss Corso Fleuri », en 2001, avant de devenir "Miss Province de Namur", elle qui naquit à Namur, le 06 février 1984. Etant donc âgée, aujourd’hui, de 36 ans, c’est un bien bel âge pour se lancer dans une nouvelle aventure, elle qui vient de nous envoyer ce message :

« Il y a quelques mois je me suis lancée un nouveau challenge… Avec l’aide d’un ami, Samuel Ahodikpe, j’ai  décidé de créer une chaîne ‘YouTube’… Une chaîne où l’on pourra s’éclater en créant du contenu sympa & léger.

L’idée est de faire ce que j’aime par dessus tout dans mon métier : aller à la rencontre des gens, découvrir des univers, voyager… Sans aucune pression, juste dans l’optique de se marrer, car cette chaîne est vraiment avant tout un délire entre amis.

Nous avions des productions de prévues, des idées de tournages,… mais avec ce confinement, tout est en stand-by. Nous avons donc longtemps hésité avant de lancer cette première vidéo, ne pouvant assumer directement la suite, mais on s est dit qu’on l’avait, qu’elle était faite,… donc… ‘let’s go’ …

Le retour a été assez sympa, ce qui nous encourage encore plus à continuer… »

En composant « Taton TV », sur YouTube, nous pouvons donc suivre ce « nouveau challenge » (sic) de cette « Jolie Blonde »titre d’une chanson populaire, chère à la Louisiane, composée par l’accordéoniste cajun Amédé Breaux (1900-1975)...

... Cette jolie blonde devenue Bruxelloise, à 18 ans, remporte, en décembre 2002, le concours de « Miss Belgique », un titre qu’elle portera, avec brio, tout au long de l’année 2003, devant abandonner ses études namuroises en communication, elle qui se destinait à un job en relations publiques

Sa prestigieuse année en élégante représentation de notre pays étant terminée, elle est engagée, par « RTL-TVI », comme speakerine, présentant, en décembre 2006, le concours de « Miss Belgique 2007 », avant d’animer  différents programmes : « Plaire à l’Extrême »« Le Bêtisier du Cinéma »« Tout pour plaire » & « Le Grand Jeu de l’Eté ».

Toujours sur "RTL-TVI", en 2009, Julie Taton présente "Le Grand Quizz des Belges" et la version belge de "L’Amour est dans le Pré", alors que de septembre à décembre 2012 et de septembre à décembre 2013, avec l'animateur belgo-italien Jean-Michel Zecca, elle présente les deux saisons de "Belgium’s got Talent".

Alors qu’elle anime, en direct, les matinales de « Radio Contact », pour « Moustique », en 2013, elle se confiait à Marie Frankinet, alors qu’elle présentait - avec l’animateur françaisd’origine portugaise« Zuméo » (Alexandre Dos Santos) - « Morning Café », sur la chaîne française « M6 »  : « … J'avais à peine 20 ans et les horaires étaient épuisants. Je commençais ma journée à 5 heure du matin, du lundi au jeudi, puis je rentrais en Belgique pour assurer le week-end, sur « RTL », où je bossais comme speakerine. Du non-stop. La pression, à « M6 », était intenable, l’émission ne marchait pas bien, on se cherchait beaucoup. C’était horrible… mais bénéfique: j’y ai compris que la télé était un vrai métier et pas un jeu. Ça a été un déclic… »

Parmi ses prestations en France, signalons encore, son expérience, durant trois ans, comme présentatrice du « Loto » français, mais aussi, pour « TF1 », en 2013 de l’unique saison de la téléréalité « Coup de Foudre au prochain Village », qui lui fit dire à Marie Frankinet, pour « Moustique » : « Le fait que les femmes aient le pouvoir décisionnel m’a conquise. C’est bien représentatif de la société actuelle. C’est comme ça que je procède pour mes choix de carrière, je dois avoir un coup de cœur. J’ai besoin de savoir que je vais m’amuser, je ne veux pas avoir une boule à l’estomac avant d’aller bosser. Ça, je ne fais plus, j’ai assez donné… » 

N’oublions pas, non plus, sa présence, toujours pour « TF1 », sur les plateaux de « Splach, le Grand Plongeon »  (pour l’anecdote, notons que durant la finale de la saison 2013, elle fut jetée à l’eau par les candidats) et de  « Secret Story », assurant, alors, un débriefing quotidien, sur la chaîne « NT1 », une ancienne filiale de « TF1 »confiant, en 2015, à « Terrafemina » : « Je suis enchantée de me retrouver sur un programme où la bonne humeur, la légèreté, le direct et la spontanéité sont présents. Il s’agit d’un chouette exercice. Nous avons pour objectif de redynamiser l’émission, apporter du nouveau, c’est un défi que je souhaite relever !… »

A son tour, jouant le jeu, en 2017, abandonnant son rôle d’animatrice, elle se laisse inviter à l’émission de « RTL-TVI »animée par Olivier Leborgne, pour « Puis-je vous embrasser ? », durant laquelle elle est supposée se laisser séduire par Thomas de Bergeyck, « Kamini » (Kamini Zantoko) ou Erico Salamone.

A cette occasion, à nos collègues de la « DH », elle confiait : « Je n’ai pas l’impression d’être quelqu’un d’extraordinaire … J’ai besoin de quelqu’un qui me fasse rire, qui me protège, qui m’écoute et qui soit généreux... Niveau physique, je fais attention au regard et à l’attitude… »

… Ce « quelqu’un », elle l’avait trouvé, deux ans plus tôt, en la personne d’Harold Van Der Straten-Pontozqu’elle épousa, le 02 mai 2015, à Bruxelles, les deux époux se disant « oui », à l’Hôtel de Ville, puis en l’église Notre-Dame du Sablon, avant de gagner Namur, dans une voiture décapotable, afin de pouvoir accueillir leurs invitéssur la Meuseà bord d’une péniche

C’est également dans la Capitale wallonne, mais sur la Place de l’Ange, en 2018, cette fois, qu’elle invita - avec la complicité du sexologue Pascal de Suter, - les Namurois à venir se confier, dans le cadre d’une nouvelle émission web, radio et TV de « RTL-TVI », « Les Belges, l’Amour et le Sexe ».

Alors que sur la chaîne « W9 », ainsi que sur « Plug RTL », elle présenta, en 2019, la 9è saison de « L’Ile de la Tentation », tournée en République dominicaine, évoquons l’implication sociale de notre Bruxello-Namuroise, qui, en 2018, déclarait à nos confrères de « Paris-Match », alors qu’elle venait de créer, à Waterloo, un centre pluridisciplinaire baptisé « Hyvin » (« Être bien »en finois) : « Je me suis dit que ce serait bien de créer un endroit rassemblant des experts qui permettent d’écouter les messages transmis par notre corps. Ils pratiquent le reïki, l’acupuncture, la kinésiologie, le massage thaï, la réflexologie, la naturopathie ou encore le rééquilibrage alimentaire, avec des cours de cuisine vive… »

Quant à son bien-être personnel, il fut comblé, le 09 avril 2016, par la naissance, de son filsCôme, qui vient de se relever, à 4 ans, d’une atteinte du « Covid-19 », elle même ayant été hospitalisée, il y a quelques années pour un papillomavirus, pouvant mener à un cancer, dont elle s’est, elle aussi, bien relevée, ces problèmes de santé mère-fils, nous rapprochant encore davantage de cette « belle personne » qu’est Julie Taton, qui déclara, en 2019, à un collègue de « Métro » « Je pense que je suis plus cohérente et crédible aujourd’hui, avec des émissions plus profondes… », confiant à Charlotte Van Bever, pour « La Meuse » « Mon plus grand bonheur: voir mon fils  grandir ! … Je suis quelqu’un de très privilégiée… J’ai la santé, j’ai un boulot, j’ai un homme  extraordinaire, un fils extraordinaire, venu pour me faire grandir et évoluer…»

… Mais revenons à ce premier reportage, de « Taton TV », d’une durée de 9 minutes, qui nous plonge dans l’univers belge des stups, avec Olivier Van Hoofstadt, réalisateur des films « Dikkenek » (Bel.-Fra./2006/84′) et « Lucky » (Bel./2020/86′), ce dernier long-métrage - mettant en lumière le vol d’un chien d’une brigade des stupéfiants - étant évoqué par Olivier et Julie, alors que cette dernière se trouve derrière les barreaux d’une cellule, de la Police fédérale de Bruxelles, … bien évidemment pour les besoins du tournage de cette vidéo éducative.

… Avant cela, bien loin de sa couronne de « Miss Belgique », nous la découvrons, dans ce court métrage  (Bel./ 2020/09′), revêtue d’une camisole, destinée à la protéger de la force et des crocs de Charlotte et Irmadeux chiennes de la brigade canine, qui, habituellement, attaquent les criminels

Il nous reste à composer « Taton TV » sur YouTube, une production belge de « BlackTintinWorld », pour découvrir ce premier reportage : « Julie Taton contre la Brigade belge des Stups »

Yves Calbert.

 

86 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert