Ratafia Delirium - Tome 1. L’humour d’Astérix dans le monde sans limite de Star Wars

écrit par VandenHende
le 03/03/2020
Ratafia Delirium - Tome 1. L’humour d’Astérix dans le monde sans limite de Star Wars

Dans l'espace, tout le monde vous entendra rire...

Résumé
Après un sidérant voyage intersidéral, l’équipage du Kouklamoon se retrouve sur une petite planète sans nom, mystérieuse, sauvage et entièrement recouverte d’océans, d’où émerge un petit archipel sans nom au milieu duquel une petite île sans nom cache une petite source sans nom. L’eau qui coule de cette petite source sans nom aurait en revanche un petit nom : l’eau de jouvence. En effet, selon certaines sources (qu’on se gardera ici de nommer), cette eau donnerait, à celui qui la boit, la jeunesse éternelle ! Bien entendu, cette petite planète sans nom est aussi une planète sans visiteurs, car qui, dans toute la galaxie, serait assez stupide pour croire à ces gnoleries ?
Les pirates fétiches de Nicolas Pothier et Frédérik Salsedo partent pour une nouvelle aventure hilarante… aux confins de la galaxie ! Pour l’occasion, c’est Frédérik Salsedo, le dessinateur originel de la série régulière Ratafia (désormais dessinée par Johan Pilet), qui reprend les commandes de ce spin-off. Ratafia Delirium, ou quand l’humour d’Astérix rencontre le monde sans limite de Star Wars !

Scénariste : Nicolas Pothier
Nicolas Pothier est né le 14 avril 1968 à Poitiers. Après des années d’études laborieuses à Tours, il se lance par hasard dans le jeu vidéo chez Infogrames/Atari, une société alors florissante, et pendant 10 ans, il travaillera sur les licences BD les plus prestigieuses (Astérix, Tintin, Les Schtroumpfs, Titeuf, etc.) en tant qu’animateur 2D jusqu’au poste de directeur artistique. Nicolas Pothier met un pied dans la presse BD en collaborant au magazine BoDoï (dès le n°1 en 1997) dans lequel il anime tous les mois la rubrique du Pinailleur. N’écoutant que son courage, il se lance alors dans l’écriture de scénarios de bandes dessinées en signant plusieurs histoires courtes dans BoDoï et Métal Hurlant. C’est avec le dessinateur Yannick Corboz qu’en 2004, il livre un premier album, le BDJazz consacré à Woody Allen aux éditions Nocturne, et que l’année suivante, il lance la série Ratafia avec Frédérik Salsedo aux éditions Milan (rééditée par la suite chez Glénat et reprise en 2013 par le dessinateur Johan Pilet). Il continue ensuite à publier pour la collection BDjazz (6 titres au compteur) mais surtout chez Treize Étrange, avec, entre 2006 et 2013, l’album Voies Off avec Yannick Corboz au dessin, puis le western Junk avec Brüno, la série Caktus avec Johan Pilet, le dyptique Revanche avec Jean-Christophe Chauzy, et enfin, avec Marc Lechuga, Walhalla. Réside à Lyon.

Dessinateur : Frederik Salsedo
Après l'école d'art Émile Cohl de Lyon, Frédérik Salsedo s'essaie au dessin animé quelque temps, puis fait ses premiers pas dans la bande dessinée grâce à BD Jazz. Outre la participation à plusieurs collectifs et son dessin sur la série Ratafia, il a dessiné l’album Nous ne serons jamais des héros, scénarisé par Olivier Jouvray.

Edition Vents d’Ouest
Format : 215 x 293 mm
Pages : 48
EAN : 9782749308661
EAN numérique: 9782331047978
Prix : 11,50€

  • Ratafia Delirium - Tome 1. L’humour d’Astérix dans le monde sans limite de Star Wars
105 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"