Paradisio. Une évolution permanente.

écrit par georges.dubois
le 04/11/2007
grue du Canada

Quelques jours avant la fermeture hivernale du Parc Paradisio, à Cambron-Casteau, Ardenneweb a pu faire le point sur l'évolution du site destiné, dans un premier temps, à l'univers des oiseaux. Si ceux-ci occupent toujours une place importante dans le parc, ce dernier a évolué régulièrement pour proposer aux visiteurs une palette d'attractions de plus en plus exotiques: le baleinier, aménagé pour justifier didactiquement l'intérêt de la préservation des espèces et de la bio-diversité, accueille notamment des hippopotames dans ses cales, des serpents en période de mue actuellement et diverses espèces de lézards; le récent et très joli jardin chinois, un des plus grands d'Europe à ce que l'on dit; bientôt, ce sera le tour d'un palais indonésien qui accueillera peut-être des éléphants sur les coteaux longeant les étangs.
S'il faut considérer que ce qui n'évolue pas se sclérose et perd son attrait, devenant moins rentable par la même occasion, on peut néanmoins se poser la question de savoir si cette évolution ne va pas à l'encontre du but recherché initialement.
Ardenneweb a modérément apprécié la musique dans la partie aquarium du bateau: elle n'est vraiment pas nécessaire ou devrait être plus adéquate et diffusée sur un mode mineur. Il en est de même pour les coups de gong répétés inlassablement dans le jardin chinois. Pourquoi ne pas rythmer les heures qui passent par autant de coups que ne l'indique l'horloge. Les visiteurs pourraient se situer dans la journée, car on n'a pas envie de regarder l'heure à Paradisio.
Par contre, le coup de coeur d'Ardenneweb restera le show des rapaces, spectaculaire à souhait et qui a demandé une remarquable préparation, toujours suivi par un très nombreux public admiratif. La plaine de jeux est aussi un lieu adoré des enfants ... et des parents qui peuvent s'octroyer un rafraîchissement en surveillant leur progéniture.

  • grue du Canada
3228 lectures
User default img
georges.dubois