AUTO Essai: Jaguar XK & XKR.

écrit par patrickthibaut
le 13/08/2008
XK

Le V8 qui propose un rapport puissance/consommation imbattable.

Un peu d’histoire :

Jusqu’en 1925, l’entreprise fondée par William Lyons en 1922 ne produit que des side-cars. En 1934, SS Cars Ltd passe de l’habillage de véhicules existants à la production d’un modèle original : le Coupé SS1, suivi deux ans plus tard de la Jaguar SS. En 1945, la société prend le nom de Jaguar Cars Ltd. Jaguar fusionne avec BMC en 1968, au sein de British Motor Holding, nationalisé et rebaptisé ensuite British Leyland. En 1984, Jaguar quitte le giron de BL pour être privatisé, redressé par John Eagan, et enfin racheté par Ford en 1989 pour renouer avec qualité et bénéfices. Aujourd’hui le groupe indien Tata Motors a officialisé le rachat de Jaguar et de Land Rover.

Décliné en Coupé et en Cabriolet, ce modèle existe également en version « R » c'est-à-dire le must du must !

La nouvelle génération de la XK cherche à offrir des sensations plus en accord avec la notion de Grand Tourisme. Bien qu'héritant du même moteur V8 à 32 soupapes et admission variable, elle bénéficie désormais d'une superbe armure exclusivement constituée de panneaux d'aluminium rivetés et collés. Un procédé de fabrication inauguré sur la berline haut de gamme XJ et amélioré sur la XK pour offrir une extrême rigidité tout en réduisant la masse de 140 kg par rapport à l'ancienne version cabriolet. Dotée d'un empattement plus long (+ 16,3 cm) et de voies plus larges que l'ancien modèle, la nouvelle XK n'affiche que 3 cm de plus que ce dernier. Preuve qu'elle a rogné sur ses porte-à-faux et par là même revu son équilibre. La direction à assistance variable se veut deux fois plus directe qu'auparavant et la boîte automatique à 6 rapports propose désormais un mode séquentiel avec des palettes derrière le volant. La nouvelle XK a aussi soigné sa finition jusqu'au moindre détail. Les commodos d'origine Ford font partie du passé.

Motorisation :

Mais, comme annoncé, voici la XKR. Vous prenez un bloc V8, vous le « Supercharged » et vous obtenez un fauve d’allure civilisée mais très tonique : quelques 400 cv, soit 120 de plus que la version 3.5 V8, et un couple de 560 Nm dès 4 000 T/min. Comme je vous le disais, cela décoiffe. Les courbes abordées à vive allure provoquent de légers mouvements de pompage mais la Jaguar suit sa ligne au millimètre. Les petites routes mettent en valeur l'agilité étonnante du châssis. Malgré le poids conséquent du V8 sur le train avant, la XK s'inscrit facilement en virage et affiche un comportement très neutre. Très réactive en mode Sport automatique, la transmission sélectionne aussi rapidement les rapports en mode manuel.

Le freinage semble manquer de mordant en début de course de pédale, mais stoppe la voiture franchement dès que la pression s'intensifie.

Conçue en même temps et avec la même aspiration que le coupé et le cabriolet XK 2007, la nouvelle XKR suralimentée exploite intelligemment la technologie de pointe, notamment en ce qui concerne son châssis monocoque en aluminium. De fait, le châssis des nouvelles XKR est bien plus léger et robuste que ses équivalents en acier.
Le moteur V8 suralimenté de 4,2 l permet à la Jaguar XKR de passer de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes (XKR Coupé) et d'atteindre une vitesse limitée, électroniquement bridée, de 250 km/h. Extérieurement, le Coupé et le Cabriolet XKR affichent de nouveaux raffinements, notamment une calandre et un pare-chocs avant plus sportifs, un capot ventilé et des prises d'air latérales distinctives en aluminium. Ses jantes en alliage uniques de 19 ou 20" et sa quadruple sortie d'échappement en série viennent renforcer sa forte personnalité.

Quelques chiffres :

Moteur V8 suralimenté de 4,2 l développant 420 cv et un couple de 560 Nm, accélération de 0 à 100 en 4,9 secondes (XKR), pour d’autres données : www.jaguar.be.

Conclusions :

Héritier du modèle E Type, ce séduisant Coupé ou Cabriolet 2+2 est emmené par un très souple et revigorant V8. En outre, il s’accorde très bien à sa boîte de vitesse automatique et l’on passe ses 6 rapports avec une rare douceur, y compris sur le mode sport. L’ambiance reste feutrée à bord de cette Jaguar qui présente un caractère des plus raffinés.
Bonne route.

  • XK
  • XKR
  • XKR
  • XKR
  • XKR
  • XKR
9484 lectures
User default img
patrickthibaut