La gamme Infiniti..

écrit par patrickthibaut
le 08/11/2009
La gamme

La gamme Infiniti.

Débarquant en Europe dans un contexte défavorable, la marque de luxe de Nissan se fonde sur un service élitiste pour capter une clientèle soucieuse de se différencier.

Un peu d’histoire:
Infiniti est la marque sous laquelle le groupe Nissan commercialise des voitures luxueuses, à la manière de ce que fait Honda avec sa marque Acura, ou encore Toyota avec ses Lexus. La commercialisation d’Infiniti a officiellement débuté le 8 novembre 1989 aux Etats-Unis. Actuellement plus d'un million de voitures ont été vendues aux États-Unis depuis sa création en 1989 (www.infiniti.be).

G37, la berline.
Un design fort, comportement dynamique, luxe intérieur. Ne manque à la G37 qu’un Diesel.
Inédite en Europe, l'Infiniti G37 entend bien grappiller quelques parts de marché aux grandes routières. Hélas, sans Diesel, elle n'a guère d'espoir d'y parvenir sur un segment où les moteurs essence sont minoritaires, mais il est prévu pour 2010. A l'image de Lexus qui a réussi à s'imposer petit à petit dans le haut de gamme, Infiniti compte s'installer durablement dans nos contrées. Alors que les EX37 arborent un style assez original, la berline G37 se montre plus "passe-partout". Par les temps qui courent, sa discrétion est toutefois bienvenue. Le positionnement de cette Infiniti G37 est un peu particulier. Avec ses 4,75 m, elle est aussi longue qu'une Citroën C5, mais pourtant plus proche d'une BMW Série 3 ou d'une Mercedes Classe C par ses caractéristiques techniques. C'est d'ailleurs contre ses dernières que l'Infiniti bataille sur le marché américain. Cette propulsion est en effet mue par une généreuse mécanique essence (V6 3.7) de 310 cv exclusivement accouplée à une boîte automatique, 7 rapports. En outre, il sera possible de la commander avec une transmission intégrale permanente si vous résidez dans des contrées à forte humidité. Face à la débauche technologique des allemandes, l'Infiniti G37 a certains atouts dans sa poche. On pense à la direction active, aux quatre roues directrices (4WAS) et au différentiel à glissement limité (VLSD), qui permettrons au père de famille de se faire plaisir au volant de sa G37. Pour le reste et à l'instar du reste de la gamme Infiniti, la G37 embarque une liste plutôt impressionnante d'équipements.

EX, l’élégance. Ce Coupé 4 portes ne manque pas de caractère et sur route sinueuse il se montre quasiment parfait.
Malgré l'absence de Diesel, l'EX37, par sa taille (4,63 m), défie les fers de lance du label premium. Ambiance raffinée, équipements novateurs comme le système camera view restituant, en vue du ciel et sur le moniteur de la console, les éventuels obstacles se trouvant à proximité du véhicule, la peinture cicatrisante qui gomme les micro-rayures grâce à ses polymères à mémoire, ou encore la banquette arrière motorisée, l'EX offre une nouvelle expérience. L'agrément du V6 de 320 cv et de la boîte auto à 7 rapports, le dynamisme du comportement et le tarif bien calibré méritent que l'on s'intéresse à ce joli SUV.
FX, très sexy ce grand SUV offre de rares qualités routières et un arsenal technologique qu’il serait cruel d’aller griffer sur les chemins.

Avec son V6 essence de 320 cv, le FX37 est très séduisant!L a marque de luxe de Nissan, Infiniti, n’est pas servie par les circonstances. Débarquer sur un marché européen morose avec un 4x4 haut de gamme dépourvu de motorisation diesel est plutôt mal à propos. Pourtant, le V6 3,7 l de 320 cv qui équipe le FX37 ne manque pas de qualités, dont les premières sont ses performances et son agrément. Ou encore profiter du doux feulement de ce V6 onctueux. Une mécanique, qui plus est, parfaitement secondée par une boîte de vitesses automatique à 7 rapports, aussi rapide que douce, qui ajoute encore à l’agrément. Malgré les 2 tonnes du FX, les performances sont dignes de celles d’une honnête sportive. Malheureusement, la consommation l’est aussi! Surtout en ville où, avec une valeur de plus de 18 l/100 km, l’aiguille du niveau de carburant plonge à vue d’œil. Performant lorsqu’il s’agit d’accélérer en ligne droite, le FX37 est trahi par son poids et son encombrement dès que la route se fait plus sinueuse. Le train arrière ne manque pas d’agilité, bien au contraire, mais le train avant se montre ­rapidement débordé par la situation. Les mouvements de caisse et les prises de roulis sont également assez prononcés dès que le rythme devient soutenu. Malgré une impressionnante monte pneumatique de 20 pouces, qui ne facilite pas le travail de filtration, le FX37 privilégie le confort. Les suspensions sont parfois un peu sèches à basse vitesse, mais les irrégularités de la chaussée sont dans l’ensemble bien absorbées, et le moelleux des sièges en cuir vous fait rapidement oublier saignées et nids-de-poule.

M, la Diesel.
Commercialisée exclusivement sur le marché américain depuis 1990, l'Infiniti M va débarquer en Europe. Dans ses bagages, on trouve un V6 Diesel ! Si le marché américain se nourrira avant tout d'essence, avec les V6 3.7 et V8 5.6, le Vieux Continent aura droit à la version japonaise du V6 Diesel Renault-Nissan qui anime déjà le coupé Laguna. Si ce moteur développe 235 chevaux sous le capot de la Française, il pourrait se montrer plus puissant chez la Nipponne, puisque couplé à une transmission automatique capable d'encaisser davantage de couple. La nouvelle Infiniti M dispose aussi d'un équipement qui va faire couler beaucoup d'encre. On connaissait le détecteur de présence dans l'angle mort ainsi que l'alerte de franchissement involontaire de ligne… Voilà que la routière japonaise y ajoute la fonction SCP (pour Side Collision Prevention) qui ramène automatiquement le véhicule dans sa file lorsqu'il déboîte en présence d'un véhicule à sa gauche.
G37, le Cabrio.

La G37 Cabrio. Forte d’un toit rigide rétractable, d’un V6 de 320 chevaux et de tarifs que la marque nous promet très ciblés, elle s’attaque directement à la BMW 335i cabriolet, référence du segment. Directement dérivé du Coupé G37 essayé à l’automne dernier, le cabriolet en reprend la ligne générale et les proportions, même s’il dispose d’éléments de carrosserie spécifiques à partir du montant de pare-brise. Un bon point pour la ligne, élancée, qui n’est pas affectée par l’espace nécessaire au rangement du toit rigide rétractable. La bonne impression extérieure se confirme à bord, avec un équipement de série plutôt généreux, ainsi que l’illustre la présence d’une caméra de recul dont l’image s’affiche dans le large écran de la console centrale.

Bonne route.

  • La gamme
  • G37 Coupe
  • M Diesel
  • EX
  • FX
  • G37 Berline
  • G37 Cabrio
2552 lectures
User default img
patrickthibaut