MALMEDY « Impertinences au Monastère»

écrit par francois.detry
le 18/07/2009
Le hold up du siecle ( Jean Pirnay )

MALMEDY « Impertinences au Monastère»
Depuis le 6 juin et jusqu’au 30 août, l’exposition d’été de la Ville de Malmedy présente les oeuvres engagées de Jean Pirnay et Norbert Huppertz, réalisations dont l’expression artistique se met au service d’une réflexion. Au terme de son parcours, le visiteur devra ainsi définir le sens du mot « impertinence » : est-ce ce qui est déplacé, contraire à la raison, absurde, insolent, extravagant, … ? En effet, il n’est pas toujours aisé d’exprimer ses pensées avec des mots et des images ; aussi, les deux artistes se lancent un défi en développant leurs sentiments avec des matériaux de récupération. Oui, il s’agit d’une exposition d’œuvres d’un caractère particulier dont le message est fort et inscrit dans les turbulences de notre société.
Jean Pirnay, mécanicien – sculpteur de Jalhay, s’est déjà distingué récemment par son « Mémorial du mépris », imaginé et réalisé sur le modèle des cimetières américains, critiquant la déshumanisation de notre monde et la perte d’emplois de millions de personnes. Par ses réalisations, il exprime son avis avec humour, ironie, ou tendresse. Norbert Huppertz d’Amel, quant à lui, décida en 1994 de réaliser quelque chose d’inutile voire d’inutilisable. A un matériel usagé, il voulait donner une signification différente, le replacer dans un nouveau contexte et lui donner une autre vie. Utilisant le bois, l’électronique, la mécanique, son savoir-faire se met au service de ses expressions faites de lumière, de mouvement, de bruit et conçues dans les trois dimensions. Ici, les sentiments humains se confondent avec indignation, révolte, franchise, sincérité et précision. Ses histoires relatent l’oppression humaine, la destruction de l’environnement, le gaspillage effréné, un ordre mondial incontrôlable et disloqué, la confusion des valeurs, la relation de l’homme avec l’érotisme, le tout visualisé avec esprit, humour et ironie. ( Exposition ouverte à l’Espace Mon ‘ Art de l’ancien Monastère du jeudi au dimanche de 14 h à 17 h ).
( Photos sur www.ardenneweb.eu)

Commentaire de " Hold Up du siècle " ( Jean Pirnay )
… Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertes que des armees entieres au combat. Si le peuple americain permet un jour que des banques privees controlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la recession, jusqu’au jour où leurs enfants se reveilleront sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis…. ( Extrait d’un discours de Thomas Jefferson, 3ème president des Etats – Unis 1801 à 1809 )

François DETRY
------------------------------------------------------------------------------------------
Jean PIRNAY de Surister ( 62 ans / 087 647514 ) ), mécanicien – sculpteur, autodidacte, telle est la définition de Jean Pirnay par lui-même.
Au commencement, il y eut l’ OUTIL …
L’Outil prit la parole et inspira Jean Pirnay.
Puis l’outil perdit sa fonction pour entrer dans la danse et suivre l’imagination du sculpteur.
Il appela à lui d’autres matériaux de récupération, des pierres, de l’eau… devint animal, personnage, entra même en religion.
Il y eut les encouragements d’Albert Moxhet.
L’imagination de Jean Pirnay n’a pas de limites.
Les injustices sociales l’interpellent, il les dénonce avec humour, sérieux, sincérité, dérision. La CONDITION HUMAINE est au centre de ses préoccupations.
Ses sculptures, assemblages et installations sont autant de manifestes, de pamphlets.
Jean Pirnay , l’humaniste, le révolté, nous transmet ses messages à travers ses créations et il aime en donner le commentaire.
Jean Pirnay aime aussi rappeler qu’il est fils de paysan, il nous a permis de découvrir ses talents dans un livre qu’il a intitulé « Des Hommes et des Vaches » où il parle de son terroir

Norbert HUPPERTZ de Medell ( 080 / 549489 ) est électromécanicien.
Ses thèmes : la vie, l’homme, les événements de tous les jours, un brin de critique sociale, de l’humour, du sérieux, de l’érotisme, …

Jean Pirnay et Norbert Huppertz sont frères, tous deux autodidactes, tous deux séduits par des matériaux de récupération, un même talent pour anoblir ces matériaux et surtout une démarche commune : exprimer leur souci de la condition humaine.
Jean Pirnay et Norbert Huppertz ont été invités à participer à de nombreuses expositions en Belgique et à l’étranger. Leurs œuvres figurent dans des collections privées et officielles.

  • Le hold up du siecle ( Jean Pirnay )
  • Souffrance terrestre ( 1 ) ( Jean Pirnay )
  • Souffrance terrestre ( 2 ) ( Jean Pirnay )
  • Souffrance terrestre ( 3 ) ( Jean Pirnay )
  • Pour avoir trop aime ( Jean Pirnay )
  • Le Bon Belge ( Jean Pirnay )
  • Sans parole ( Jean Pirnay )
  • L' inaccessible gigot    ( Jean Pirnay )
  • La Famille ( Jean Pirnay )
  • Le chagrin des Belges ( Jean Pirnay )
  • La force de la Nature    ( Jean Pirnay )
  • La Maternite ( Jean Pirnay )
  • Le clonage facile ( Jean Pirnay )
  • Malmedair ( Jean Pirnay )
  • Pour rappel : le Memorial du Mepris ( à Helivy - Jalhay ( Jean Pirnay )
  • Popomobile ( Norbert Huppertz )
  • Temoins   ( Norbert Huppertz )
  • Vaticano   ( Norbert Huppertz )
  • Carrousel d'amour  ( Norbert Huppertz )
  • Heureux   ( Norbert Huppertz )
  • Sans titre   ( Norbert Huppertz )
  • Mobbing   ( Norbert Huppertz )
  • En attente   ( Norbert Huppertz )
  • Religions  ( Norbert Huppertz )
  • Messy   ( Norbert Huppertz )
  • Acheminement   ( Norbert Huppertz )
  • Kyoto   ( Norbert Huppertz )
3136 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry