Citroën DS3 HDi.

écrit par patrickthibaut
le 04/09/2010
Citroën DS3 HDi.

Citroën DS3 HDi.

Look agressif et aussi très BCBG. A promener au Zoute tout autant que sur des pistes de WRC.

Rouler au quotidien dans une voiture originale n’est pas forcement hors de prix. Preuve à l’appui avec cette DS3 Diesel de 90 cv, plaisante à conduire, mais également raisonnable à l’usage (www.citroen.com).

Après les sympathiques versions essence THP 150 cv et VTi 95 cv, nous découvrons enfin les déclinaisons Diesel. Avec, ici, la version d’attaque 1.6 HDi de 90 cv. Et force est de reconnaître que cette mécanique Diesel, empruntée telle quelle à la Citroën C3, n'est pas dépourvue d’atouts. Certes, au démarrage, elle manque légèrement de discrétion, et certaines vibrations remontent dans le poste de pilotage. Mais une fois la mécanique en température, tout rentre dans l’ordre. Le moteur est agréablement disponible, même s'il se révèle un rien creux sous 1.500 T/m.

L’étagement de boîte permet, en outre, d’effectuer les dépassements sans se poser de questions. Enfin, le comportement routier de la DS3 mérite d'être cité en exemple : l’amortissement se révèle particulièrement efficace, offrant un agrément de conduite réjouissant, sans compromettre la sécurité.

Si l’habitacle peut être égayé par des revêtements plastiques colorés, la finition demeure dans la moyenne. De plus, la Citroën profite de sièges très confortables. Côté budget, cette Citroën n’est pas donnée. Et les consommations basses contribueront à limiter les coûts d’utilisation de cette citadine très rafraîchissante.

Citroën investit le segment des citadines chic et sportives! Son arme : la DS3.
Cette C3 3 portes inaugure la ligne DS, référence à une gamme de produits plus exclusifs et au tempérament plus affirmé. Dans sa version ultime, Sport Chic, la DS3 adopte feux à LED, pavillon bi-ton, becquet arrière, double sortie d’échappement chromée et jantes 17’’ diamantées avec cache moyeu assorti à la carrosserie !

A bord, on aime : la position de conduite, le maintien des sièges sport, spécifiques à notre finition et l’ambiance. C3 et DS3 font planche de bord commune à l’exception du volant estampillé DS, du pommeau de levier de vitesses ou encore, ici, du pédalier alu. Pour ce qui est de l’équipement, notre version profite de la climatisation automatique. Capteurs de pluie et luminosité ainsi que GPS font partie d’un pack.

La DS3 profite de 5 motorisations dont 3 Essence. Le THP 150, le plus puissant d’entre eux, nous a conquis ! Disponible dès les plus bas régimes, il offre en prime, une sonorité rauque des plus suggestives. Et au volant, on y prend vite goût d’autant que le châssis est agile, ferme et confortable. Un vrai bonheur.

Les passagers manquent un peu d’égard à l’arrière. La place est comptée au niveau des jambes et à la tête. La faute en partie à une hauteur en baisse de 6cm comparée à la C3. On apprécie : la découpe originale de la custode qui permet de ne pas se sentir confiné. Autre bon point, les poignées de maintient idéalement placées. Enfin, si l’on peut officiellement s’installer à trois, il est plus raisonnable d’y voyager à deux !
La DS3 perd un peu de volume de coffre comparé à la sage citadine… mais l’espace offert caracole toujours en tête, reléguant l’espace de ses rivales plus sportives. Pour ce qui est de la modularité, rien de plus. Seules les banquettes s’abaissent et, au final, toujours pas de plancher plat. Enfin, pas de roue de secours galette mais un kit anti-crevaison.

La Citroën DS3 a tout pour plaire : un look ravageur, des motorisations de circonstance, un châssis agréable, un équipement fourni et en prime, une offre de personnalisation à l’infini. Mais la petite Française fait payer cher cette exclusivité.

  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
  • Citroën DS3 HDi.
1222 lectures
User default img
patrickthibaut