Le Contrat de rivière Ourthe

écrit par admin
le 30/03/2011
Contrat de Riviere Ourthe

un nouveau programme d'actions à réaliser d'ici 2013
Ce 25 mars à la Halle aux Blés à Durbuy, le Contrat de Rivière Ourthe a été renouvelé pour trois ans avec une liste de 539 actions à réaliser d'ici fin 2013. Ainsi, 78 partenaires, représentant 25 communes, 3 provinces, diverses administrations, des fédérations de pêche, des agriculteurs, des professionnels du tourisme, des naturalistes, des scientifiques et bien d'autres, se sont de nouveau engagés à agir pour une meilleure préservation des rivières, de leurs abords et des ressources en eau du bassin de l'Ourthe. Cette cérémonie était également l’occasion d’inaugurer l’exposition « Images et Nature du Bassin de l’Ourthe », une exposition de photographies mettant en scène l’Ourthe, ses affluents et ses habitants.
Cette exposition est visitable du 26 mars au 03 avril à la Halle aux Blés dans le cadre du week-end Wallonie Bienvenue organisé dans la commune de Durbuy.

Le nouveau protocole d’accord touche à tous les thèmes déjà abordés dans les programmes d'actions précédents: qualité de l'eau, inondations, économie durable, patrimoine naturel et culturel, concertation, sensibilisation...

Voici quelques exemples de projets à réaliser dans les prochaines années :
- le suivi des campagnes de lutte contre les plantes invasives. Berce du Caucase. Balsamine de l’Himalaya
- la diminution d'emploi de pesticides grâce à la gestion différenciée
- la restauration et l’entretien de milieux humides (frayères, zones humides, mares…)
- la restauration de divers ponts, passerelles, fontaines…
- l'organisation de réunions de concertation relatives à des conflits d'intérêt ou d'usage

Depuis 1998, ce sont plus de 1200 actions de tous types qui ont déjà été réalisées par les signataires des trois précédents programmes. 76 % des actions inscrites en 2008 sont réalisées ou en voie de l’être. Parmi les projets qui n'ont pas pu être réalisés faute de temps ou de moyens, plusieurs ont été réintégrés dans le nouveau programme d'actions.

Il est intéressant de reprendre le total des montants cumulés communiqués à la cellule de coordination pour les actions réalisées dans le programme d’actions 2008-2010. Nous arrivons au montant impressionnant de près de 14 millions d’euros. Ce chiffre total, ramené au nombre d’habitants dans le bassin (143 640 habitants en 2005), donne une dépense moyenne minimale de 97 € par habitant pour l’ensemble du programme.

Exemples d'actions réalisées

- Mises à niveau de la station d’épuration (traitement tertiaire) de Marche-en-Famenne (24 400 EH – 4.000.000 €)
- Inauguration de la station d’épuration de Hotton (4000 EH – 3.700.000 €) et réalisation de l’égouttage du village
(4.500.000 €)
- Primes communales à l’installation d’une citerne à eau de pluie (AC Somme-Leuze)
- Réalisation des tronçons du RAVeL 5 sous le pont de Méry et à Chanxhe
- Pose d’une nouvelle signalétique « Kayaks »
- Mise en fonction de l’échelle à poisson des Grosses Battes à Angleur
- Restauration et mise en valeur de fontaines, bacs abreuvoirs…

Le programme d'action est d’ores et déjà disponible sur le site Internet du Contrat Rivière (www.cr-ourthe.be ).
Chacun aura ainsi tout le loisir de le parcourir.

Par ailleurs, le CRO a lancé, depuis le 17 février dernier, sont tout premier appel à projet. Par le biais de cet appel, le CRO souhaite apporter un soutien financier (20.000 €) pour concrétiser quelques projets-pilote en faveur de la biodiversité des milieux aquatiques du sous-bassin de l’Ourthe en général et plus précisément des projets liés aux actions et lignes directrices du CRO. En fonction de critères établis, un comité de sélection désigné par le Comité de rivière élira les projets retenus début avril.

~~~~~~~~~~~~~~~
Mr le Bourgmestre, Mr le Ministre, Mr le représentant du Ministre de la Défense, Mon Colonel, Mmes, Mrs en vos titres et qualités,

A la suite du Bourgmestre auquel je tiens à m’associer, je suis honoré et heureux de vous accueillir Mr le Ministre, Mon colonel, et vous toutes et vous tous, Mmes, Mrs, à ce moment d’importance qu’est la signature de ce 4e programme d’actions qui va sous-tendre notre démarche commune durant les 3 prochaines années. C’est en quelque sorte notre ordre de marche pour 2011, 2012 et 2013.

Le Contrat de rivière Ourthe existe depuis décembre 1998 et le document qui va être présenté à votre signature est déjà le 4e programme d’actions fort de 539 actions pour la restauration, la protection et la valorisation de la qualité écologique des cours d’eau et des ressources en eau du bassin de l’Ourthe.

Sur les 3 dernières années, 2008, 2009 et 2010, près de 380 actions ont été menées à bonne fin par l’ensemble des partenaires du Contrat de rivière. Elles représentent 76% du programme.

Même s’il n’est pas aisé de faire une comparaison exhaustive des actions en fonction du budget alloué à leur réalisation, toutes n’étant d’ailleurs pas chiffrables directement, nous estimons à près de
14 000 000 d’euros les investissements réalisés sur ces 3 années, principalement dans les domaines de l’assainissement, de la lutte contre les inondations et pour la restauration du patrimoine naturel. Ce chiffre ramené au nombre d’habitants dudit bassin (143 640 habitants en 2005) donne une dépense moyenne minimale de 97 euros par habitant pour l’ensemble du programme 2008-2010.

Depuis 1998, 1200 actions ont été exécutées dans un but de préservation, de restauration et de valorisation de la rivière, de ses abords et des ressources en eau du bassin.

Le Contrat de rivière Ourthe c’est, avec la cellule de coordination que je tiens à féliciter, à remercier pour sa grande motivation, son dynamisme, sa compétence et son travail sérieux et structuré, 78 partenaires (25 communes, 3 provinces et 50 associations, administrations régionales, intercommunales d’assainissement, universités) qui vont tout à l’heure signer le « prochain ordre de marche ». Tous se retrouvent au sein du comité de rivière pour réfléchir à une gestion intégrée permettant de concilier les multiples fonctions et usages des cours d’eau. Si la cellule de coordination anime ce comité de rivière, je me dois également de remercier Monsieur Augustin Smoos, coordinateur des coordinateurs au sein de l’administration régionale.

Les réflexions menées et les souhaits exprimés par chacun lors des comités de rivière, des groupes de travail, des différentes rencontres, sont traduits dans un document, résultat d’une démarche permanente, qui reprend les engagements de chaque partenaire. C’est là le nouveau programme et ses 539 actions, élaborées sur base d’un inventaire de terrain mené par la cellule de coordination. Celui-ci témoigne d’une bonne connaissance des problèmes du bassin et des atouts à préserver ou à valoriser. La réalisation d’un état de terrain récurrent permet, en effet, de hiérarchiser les problèmes pour leur offrir une solution adaptée.

Ce nouveau programme a été également élaboré sur base d’un état des lieux réalisé par la Région wallonne et d’une vingtaine de réunions thématiques fréquentées avec assiduité par des partenaires passionnés.

Au vu de la Directive Cadre Eau qui fixe aux états membres des objectifs spécifiques pour l’ensemble des ressources en eau :
- Prévenir toute détérioration de l’état des ressources en eau
- Promouvoir une utilisation durable de l’eau
- Réduire progressivement les rejets
- Et atteindre le bon état des eaux d’ici 2015, tant du point de vue quantitatif que qualitatif
ce programme d’actions proposé à votre signature pour 2011-2013, laisse une grande place aux actions de la qualité des eaux de surface (30%).

La restauration et la protection du potentiel naturel du bassin représentent 20%. La mise en valeur du patrimoine 13%, la lutte contre les inondations 6%, le développement économique respectueux du milieu aquatique 6% et enfin l’amélioration de la concertation 3%. Ces actions sont accompagnées d’un programme d’information et de sensibilisation particulièrement important : 16%. En effet, trop de comportements inadaptés dus à la simple ignorance ou à l’insouciance des riverains, sont totalement déficitaires pour le milieu aquatique.

Il reste des efforts à faire, c’est certain, mais il est indéniable que les améliorations sont perceptibles. La mobilisation « générale » ne peut qu’offrir un gage de réussite pour une utilisation durable de cette ressource.

La mobilisation importante des partenaires du CRO a permis d’atteindre des résultats impressionnants en matière de plantes invasives, par exemple. Les membres du comité de rivière étant bien sensibilisés à ces problèmes, des budgets ont été dégagés et le projet a pris de l’ampleur et couvert un territoire de plus en plus grand. Notamment, sous la conduite de Pierre Pirotte, le projet RIPARIA intégré dans le GAL du Pays de l’Ourthe, a pris en charge cette lutte contre les plantes invasives en même temps qu’il soutenait les agriculteurs volontaires dans la pose d’abreuvoirs ou de pompes à museau ainsi que de clôtures sur les berges de l’Ourthe.

Sur proposition de Monsieur le Ministre Lutgen, nous avons entrepris les démarches pour pouvoir engager 3 ouvriers Wallo’nets dont les communes pourront disposer principalement pour l’entretien des cours d’eau mais aussi pour l’entretien des zones humides, du petit patrimoine lié à l’eau, pour la mise en place de clôtures le long des berges, pour le désherbage des sites sensibles et bien sûr pour participer à la gestion des plantes invasives.

Enfin, soucieux d’utiliser de manière rationnelle les fonds publics mis à notre disposition par la Région wallonne, les communes et les provinces, nous avons pris la décision de promouvoir la réalisation de projets d’amélioration de la biodiversité des milieux aquatiques du sous-bassin de l’Ourthe en général et plus précisément des projets liés aux actions et lignes directrices du CRO. Les quelques formulaires de demande déjà déposés à la cellule de coordination augurent d’une grande qualité des projets soutenus par nos partenaires.

Mesdames et Messieurs, nous vous avons conviés pour donner à cette cérémonie de signature un caractère solennel dans cette Halle aux Blés ou maison dîmière, patrimoine exceptionnel de Wallonie. Nous y avons simultanément organisé, dans le cadre de la quinzaine de l’eau, une exposition de photos due au talent artistique et scientifique de plusieurs personnes :
- Madame Myriam De Bœuf dont les photos ont un grand intérêt scientifique
- Madame Jennifer Wasnaire qui nous offre des photos artistiques
- La cellule de coordination quant à elle nous présente des photos de paysage et de nature
Cette expo est ouverte jusqu’au 3 avril et participe, comme ambassadeur, à l’opération week-end Wallonie Bienvenue.
Avant de clôturer mon propos, je tiens à vous remercier très sincèrement, Mesdames, Messieurs, pour votre présence mais surtout pour votre participation dynamique à l’action qui est la nôtre, à remercier la Ville de Durbuy pour son aide à la réussite de cette cérémonie, et à vous remercier, Monsieur le Ministre qui, par votre présence, apportez du crédit à notre travail, à vous remercier pour le soutien et l’intérêt que vous réservez spécifiquement à la matière des contrats de rivières.

Jean-Marie Mottet

  • Contrat de Riviere Ourthe
  • Contrat de Riviere Ourthe
  • Contrat de Riviere Ourthe
  • Contrat de Riviere Ourthe
1749 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.