TINTIN, le film de Spielberg, les albums et … - Casterman.

écrit par patrickthibaut
le 19/11/2011
TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.

TINTIN, le film de Spielberg, les albums et … - Casterman.

En grand et petit format, en couleur et en noir et blanc, les Aventures de Tintin sont encore aujourd’hui dans le top 3 des séries BD.

Un phénomène inégalé, avec plus de 215 millions d’albums vendus ! Depuis la disparition d’Hergé en 1983, et l’interruption de la série en 1978 (avec la sortie de Tintin et les Picaros), les lecteurs sont restés fidèles à Tintin. Bien sur, c’est du vivant d’Hergé et à son décès que les pics des ventes ont atteint leurs sommets (1979, l’année record : 4,1 millions d’exemplaires – 1983, année du décès d’Hergé : 4 millions d’exemplaires). Il n’en reste pas moins que près de 30 ans plus tard, les 24 titres de la série se vendent toujours à plus d’ 1 million d’exemplaires chaque année et entamaient en 2001 une nouvelle courbe ascendante. On peut sans conteste parler d’un engouement universel. En effet, on lit Tintin dans le monde entier ! Ses albums sont publiés en 77 langues (48 langues étrangères et 29 langues régionales). C’est en français qu’en toute logique les chiffres de ventes sont les plus importants (126 millions d’exemplaires dont 80 millions en France). De nouvelles langues étrangères ou régionales font leur apparition chaque année au catalogue, comme récemment le monégasque ! Tintin, c’est aussi une saga éditoriale inégalée : 22 titres ont été réédités en fac-similés couleur et 11 titres ont fait l’objet de publications à l’ancienne (couverture non pelliculée, dos toilé, papier épais…).
Enfin, les Éditions Casterman sont particulièrement attentives à l’ensemble du patrimoine lié à Hergé : Jo & Zette ou Quick & Flupke font ainsi régulièrement l’objet de nouvelles éditions très appréciées par tous les fans (www.casterman.com).

Le roman du film – Casterman.
Date de parution : 26/10/2011
"Rackham le Rouge est acculé, l’émotion le rend imprudent… Le chevalier François de Hadoque voit l’ouverture, il feinte vers le cou, et enfonce sa lame sous la poitrine ! Rackham titube… Le chevalier profite de son avantage. Cette fois, il a failli décapiter son adversaire, mais Rackham esquive d’un millimètre et la lame coupe le ruban qui retenait son masque. Au moment précis où la traînée de poudre enflammée parvient jusqu’aux cales à munitions du bateau, le masque tombe. Le visage du pirate apparaît …"
Le capitaine se tait.
"Et après ?" demande Tintin, "après, qu’est-ce qui s’est passé ?" (256 pages – 12,50 €).
Jeux, énigmes et autocollants – Casterman.

Grâce à des autocollants colorés, les plus petits sont invités à déchiffrer des énigmes, mener une véritable chasse au trésor, traduire des codes secrets,… tout en revivant les émotions vécues au cinéma.

Plus de 100 autocollants repositionnables, tout en couleurs ! (16 pages – 4,95 €).

Alerte au pickpocket – Casterman.
Date de parution : 26/10/2011
Destiné aux enfants dès 5 ans, cet album cartonné reprend l’intrigue du vol des portefeuilles.
Victimes, les Dupond Dupont, nos ineffables policiers empotés conçoivent un subtil stratagème pour coincer notre homme ! (24 pages – 3,95 €)

Les évadés du Karaboudjan – Casterman.
Tintin découvre un message secret dissimulé dans la maquette de la Licorne, grâce au flair de son fidèle Milou. Le mystère est entier et les mène rapidement au coeur du danger.
De sombres inconnus kidnappent Tintin et l’enferment à fond de cale sur un cargo inquiétant.
Où est passé Milou ? Comment s’échapper ?
Tintin arrivera-t-il à résoudre l’énigme du parchemin ? (32 pages 5,25 €).

Oui mais !
Votre Tintin ou plutôt ‘mon’ Tintin où est-il dans ce TintinSpielberg ? Enfin, tout cela pour vous dire qu’une BD réadaptée style 3ème millénaire cela me laisse fort déçu.

Le héros bidimensionnel d'Hergé se voit conférer le don du relief ; lui qui ne disposait que de 62 pages pour accomplir des exploits hors du commun peut s'étaler sur l'écran presque deux heures durant. Steven Spielberg a toujours été d'avis que plus, c'est mieux. Son Tintin est plus rapide, plus bruyant, plus malin, plus fort que celui d'Hergé et cette inflation est censée le faire passer du statut de héros de bande dessinée à celui de personnage de cinéma…
Pourtant il n'est pas devenu un être de chair (comme ce fut le cas dans les très désuets Secret de la Toison d'Or et Tintin et les oranges bleues, réalisés il y a un demi-siècle). La technique de la performance capture maintient les personnages du Secret de la Licorne dans les limbes qui vont de la prise de vue à l'animation.
Il ne reste que deux contraintes incompatibles : adapter Tintin, une lubie que Spielberg s'est mise en tête il y a trente ans, et rentabiliser un investissement de 130 millions de dollars (Le Monde).

Je pense que cette présentation du journal Le Monde reflète bien le gouffre ‘inter génération’ cela reste Tintin sans ne plus être Tintin…
Un album de Tintin pouvait être relu de génération en génération – en somme être adapté ou réadapté suivant l’âge du lecteur car la simplicité pouvait cacher la réalité politique ou autre du moment – ici plus rien simplement un Indiana Jones de ‘Bruxelles’ avec de merveilleuses prouesses technologiques mais avec une absence totale du Tintin que l’on aime et surtout beaucoup de lacunes quant aux scenarii de base.
Peut-être une bonne chose pour faire connaître notre héros ‘overseas’ mais rien de plus !

.

  • TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.
  • TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.
  • TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.
  • TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.
  • TINTIN, le film de Spielberg,  les albums et …  Casterman.
1740 lectures
User default img
patrickthibaut