Cassio (T7), Le Réveil d'une Déesse de H. Reculé et S. Desberg – Le Lombard.

écrit par patrickthibaut
le 09/05/2013
Cassio Tome 7,  Le Réveil d'une Déesse de H. Reculé et S. Desberg  Le Lombard.

Ils pensaient l'avoir tué ! Quatre assassins, et autant de coups de couteau ! Mais les preuves découvertes par l'archéologue Ornella Grazzi indiquent formellement qu'un mois après son décès, Cassio est revenu d'entre les morts, promettant l'enfer à ses bourreaux. La vengeance continue...

Né au Chili en 1970 de mère chilienne et de père belge, Henri Reculé a découvert la Belgique à l'âge de 14 ans. De 1988 à 1990, il suit les cours de la section «Illustration» à l'Institut supérieur des Beaux-Arts de Saint-Luc à Liège. En 1990, avec Jean-Luc Sala (l'auteur aujourd'hui de "Bakemono" au Lombard), il co-réalise la BD "Le grand Veneur" qui remporte le 1er Prix d'un concours de jeunes auteurs organisé par Le Lombard. Les deux lauréats produisent alors pour le même éditeur "La légende de Kynan", un one-shot qui paraît en 1993. De 1994 à 1997, il écrit et dessine en solo l'âpre geste médiévale de "Castel Armer" (5 albums au Lombard). En 1998, associé au scénariste Stephen Desberg, il entreprend la mise en images du diptyque "Le crépuscule des anges" et, en 2000, il conclut la série "Le cercle des sentinelles" démarrée par P. Wurm pour Casterman. En 2001, avec S. Desberg encore, il entame la saga "Les immortels" éditée par Glénat. En 2004, sort une nouvelle série "Le dernier livre de la jungle" dans la collection Polyptyque. Ses deux complices dans cette aventure sont Johan De Moor et Stephen Desberg.

Stephen Desberg se destinait en premier lieu à la musique, mais les hasards des rencontres lui ont permis de mettre un pied dans la bande dessinée, via de courtes histoires pour le journal « Tintin » et des séries tout public chez Spirou parmi lesquelles « Billy The Cat ». Cette dernière connaitra d'ailleurs une adaptation en dessin animé, réalisée avec Colman. Se prenant au jeu, il réalise ensuite de somptueux one-shot avec le regretté Will. Ces derniers amorcent une transition vers davantage de réalisme, registre dont Desberg va devenir l'un des grands. Né à Bruxelles d'un père américain, il a toujours suivi avec attention l'actualité de son « autre pays », et y a beaucoup réfléchi à la nature profonde des Etats-Unis. De ces réflexions sont nées des séries telles que « I.R.$. », « Tosca », « Black OP», « Rafales » ou « Sherman ». Féru d'Histoire, il délaisse volontiers le contemporain pour des siècles plus anciens, allant de la Rome Antique de « Cassio » au Far-West de « L'Étoile du Désert », en passant par l'Italie du dix-huitième siècle avec « Le Scorpion ». Mais, toutes ses séries sont liées par cette volonté d'interroger la nature de l'homme, son besoin de croire, et sa capacité à utiliser le mythe (qu'il soit historique ou religieux) en tant qu'outil politique. Toujours proactif, il essaie également de faire évoluer le mode de conception des BD franco-belges en créant une série parallèle à IR$ avec le projet « All Watcher », ou encore l'ambitieux « Empire USA » conçu avec non moins de 6 dessinateurs.

www.lelombard.com - 48 pages – 12,00 €.

  • Cassio Tome 7,  Le Réveil d'une Déesse de H. Reculé et S. Desberg  Le Lombard.
556 lectures
User default img
patrickthibaut