Découverte de Dinant à bord de la Peugeot 308 CC.

écrit par patrickthibaut
le 30/06/2013
Dinant

Un tiercé gagnant… Dinant, sa gastronomie avec le restaurant La Broche, les bières de Leffe et celles de la Brasserie Caracole.

Et, pour nous mener à bon port, un beau cabriolet Peugeot 308 CC

Dinant. Centre touristique de renom, Dinant occupe un site remarquable dans la vallée de la Meuse. La ville aux toits bleutés est dominée par le clocher bulbeux de sa collégiale et par la masse de sa citadelle. À l'origine de la dinanderie (art de fondre, battre et repousser le laiton), Dinant est également connue pour ses gâteaux au miel. La ville vit naître de célébrités telles le peintre Joachim Patinir, Antoine Wiertz et Adolphe Sax, l'inventeur du saxophone (www.dinant-tourisme.com).

Abbaye de Leffe à Dinant.

Le monastère, issu d’une donation du Comte de Namur (en 1152), devint abbaye en 1200. Il a survécu tant bien que mal aux vicissitudes de huit siècles et demi d’histoire. Reconstruits aux XVIIe et XVIIIe siècles, pillés par les révolutionnaires en 1794, les bâtiments actuels furent restaurés à partir de 1931. L’abbaye a subi d’importantes transformations. De l’église et du cloître, ne restent qu’un portail et quelques fondations. Le quartier abbatial du XVIIe siècle, remanié en 1747, jouxte le quartier des hôtes datant de 1604 (www.abbaye-de-leffe.be).

La Leffe est une des bières d’abbaye les plus anciennes de Belgique, avec une tradition dont les origines remontent à 1240. C’est la bière d’abbaye préférée des belges.

Le brassage de bière commença en 1240, à base d’ingrédients en abondance dans et aux alentours des terres de l’Abbaye. « Jusqu’à présent, AB InBev entretient un lien très étroit avec l’abbaye de Leffe. Dans les caves de l’abbaye, des bouteilles de Leffe mûrissent pour exemple sous la supervision des Pères », affirme David Sempels, directeur marketing de Leffe. Toujours brassée dans la tradition et le savoir-faire de maîtres brasseurs, la Leffe est aujourd’hui brassée à Leuven, à l’exception de la Leffe Royale qui est brassée à Leeuw-Saint-Pierre car les installations spécifiques qui y sont situées permettent de faire des dosages particuliers de houblon.

Brassées exclusivement à partir d’ingrédients de la meilleure qualité, les bières de la famille Leffe se caractérisent par leur richesse et leur corps. La combinaison spécifique d’ingrédients comme le malt, le maïs et le houblon, crée une saveur riche, pleine en bouche et accessible qui en fait la bière de dégustation par excellence. Les recettes de Leffe constituent un équilibre audacieux entre tradition et innovation. Depuis 1240, la tradition et le savoir-faire de Leffe sont transmis de génération en génération par les maîtres brasseurs afin de préserver son caractère et sa spécificité tant appréciée des consommateurs. C’est une bière avec une grande tradition, mais également ouverte à l’innovation. En 2006, la Leffe 9° a été lancée avec succès; ensuite, Leffe Bière de Noël (2009) et Leffe Ruby (2011) ont été introduites. Enfin, la couronne au travail des maîtres brasseurs de Leffe est indéniablement le lancement en 2012 de Leffe Royale. La Leffe blonde, très accessible, constitue certainement un de nos produits phares. Elle correspond au mieux aux attentes organoleptiques du grand public, avec un liquide savoureux et balancé. D’autre part, nous innovons beaucoup, ce que nos consommateurs apprécient. La Leffe Royale remporte un succès formidable. Plus soutenue en amertume et arômes d’agrumes, titrant à 7.5°, elle a un parfait équilibre grâce aux 3 houblons sélectionnés. Une Leffe hors du commun pour des moments hors du commun.

La Maison Leffe a ouvert ses portes en 2012 à un jet de pierre de la prestigieuse Abbaye Notre Dame de Leffe. Aménagée sur le site de l’hôtel de la Merveilleuse à Dinant, la Maison Leffe se situe dans l’ancienne chapelle du couvent transformé. Vous pouvez y découvrir la passionnante histoire de cette bière d’abbaye séculaire et de tradition brassicole belge au travers d’une visite en plusieurs arrêts qui se concentre sur plusieurs aspects : L’histoire et la marque à travers les siècles, l’abbaye et Dinant, La Leffe et ses différentes variétés et L’Art de la bière, son brassage, la zythologie et le food pairing.
Vous trouverez plus d’informations sur http://www.leffe.com/fr/leffe-maison-fr. A la fin de la visite, vous pourrez savourer une excellente Leffe et recevrez un petit souvenir.

Les variétés de Leffe :
Leffe Blonde (6,6°) présente un goût plein et fruité, avec un arôme d’orange et de clou de girofle. Cette bière blonde d’abbaye offre une fin de bouche puissante aux accents corsés. Les ingrédients tels que le malt pâle, le maïs, l’eau, le houblon et la levure lui confèrent sa belle couleur dorée. La Leffe Blonde a obtenu la médaille d’argent du World Beer Cup 2012 dans la catégorie ‘Belgian-Style Blonde Ale’.
Leffe 9° a un goût puissant et plein en bouche qui mêle harmonieusement l’amertume et la saveur fruitée (clou de girofle, vanille) avec une légère touche fumée. Les ingrédients tels que le malt pâle, le maïs, l’eau, le houblon et la levure lui donnent une profonde couleur dorée.
Leffe Brune (6,5°) a un goût un peu plus robuste et une couleur solide brun claire/rouge rubis. Grâce au malt torréfié, la bière obtient son arôme riche et son goût typique caramel. La Leffe Brune est une bière d’abbaye authentique toujours brassée dans le plus grand respect des traditions brassicoles séculaires, originaire de l’abbaye de Leffe. Elle a un goût délicat de vanille et de clou de girofle, avec un arôme plein de caramel. Elle obtient sa profonde couleur brune grâce au malt torréfié. Le goût plein et doux de la Leffe Brune a séduit le jury du World Beer Cup 2012, en obtenant la médaille d’or dans la catégorie ‘Belgian Style Doube’.
Leffe Triple (8,5°) est une bière trouble et non-filtrée, avec refermentation en bouteille.
Leffe Bière de Noël (6,6°) est une bière unique, chaleureuse, à couleur ambrée qui continue une ancienne tradition de brassage. Seuls les meilleurs orges et houblons sont conservés afin de pouvoir procéder une fois par an au brassage de cette bière fruitée et épicée.
Leffe Radieuse (8,2°) a un goût puissant, très complexe avec un arrière-goût long. Cette bière contient plus de houblon que les autres bières Leffe. Elle a une couleur brune profonde, presque rouille.
Leffe Ruby (5°) est une variante fruitée avec un mélange de fruits rouges, qui se savoure surtout lors de l’apéritif.
Leffe Royale (7,5°) est une bière supérieure blonde dorée au goût intense et complexe. La Leffe Royale est préparée à partir de trois variétés de houblon dont le Whitbread Golding de Poperinge caractérisé par un arôme fruité, alliant une amertume douce et pure. Le houblon américain Cascade apporte pour sa part une touche rafraîchissante d’agrumes tandis que la troisième variété est un mélange de houblons amers comme le Challenger et le Tomahawk. Ces variétés de houblon sont mélangées en diverses quantités et à divers moments pour garantir l’équilibre parfait entre le goût sucré et amer. Dès la première gorgée, le palais est éveillé par des touches de girofle et de vanille, qui laissent ensuite la place aux arômes frais de banane, relayés à leur tour par de subtiles notes de géranium et d’agrumes, résultant en un accord final frais et sucré bien équilibré. La Leffe Royale a obtenu le Golden Archer Award 2012
Leffe Printemps (6,6°), a un bouquet fruité, auquel s'ajoute notamment un délicat parfum épicé de girofle et de vanille, combiné à un soupçon de caramel. Légèrement sucrée, son amertume est franche mais équilibrée. Onctueuse et de couleur rouge orangée, la Leffe de Printemps ne manquera pas de mettre vos sens en éveil.

Restaurant La Broche à Dinant.

L’accueil est toujours bon dans cet établissement gastronomique. L’adresse est une référence à Dinant (www.labroche.be). On y aime la déco moderne et cocoon, ainsi que les prix raisonnables pour une cuisine de qualité. Voyez par exemple le « Menu gourmand » (4 services, 40 €). Une table agréable orchestrée par un chef rôdé aux techniques du Vivier d'Oie, du Patin d'Or (Luxembourg) et de son notoire paternel qui n'était autre que le propriétaire du tout aussi notoire, en son temps, restaurant Le Ramiers (Crupet). En septembre 2010, la Broche a connu un très élégant lifting et est ainsi devenue la table la plus esthétiquement contemporaine du centre ville de Dinant. Une séduisante idée pour une cuisine qui ne l'est pas moins.

En résumé : Dans la grande rue commerçante, restaurant estimé pour ses menus saisonniers à prix muselés, en marge d'une petite carte. Cadre moderne et intime.

Brasserie Caracole à Falmignoul (près de Dinant).

Caracole, Troublette, Saxo ou Nostradamus ? Et pourquoi pas un peu de chaque...La Caracole (www.brasserie-caracole.be), c'est l'emblème de Namur, dont les habitants sont réputés pour leur propension à prendre du temps pour toute chose. Vérité ou affabulation, l'image est belle et lorsque François Tonglet et Jean-Pierre Debras commencent à brasser en 1990 dans une remise du vieux Namur, ils baptisent tout de suite leur bière du nom du gastéropode. L'atelier devient bien vite trop exigu et en 1994, ils sortent le premier brassin dans leurs nouveaux locaux, l'ancienne brasserie Lamotte (rien à voir avec la défunte Pilsor Lamot) à Falmignoul, à deux pas des rochers de Freyr, bien connus des fanatiques d'escalade. Créée au 18e siècle par la famille Moussoux, elle avait été reprise par les Lamotte après la mort du dernier Moussoux, dans un accident de chasse en 1931. Mais quarante ans plus tard, les derniers propriétaires abandonnent et les cuves de Falmignoul se reposeront jusqu'à l'arrivée des brasseurs namurois.

A côté de la “classique” Caracole ambrée (7,5°), la gamme s'est vite enrichie d'une version brune plus forte (un moment abandonnée mais rebrassée depuis peu), d'une blanche appelée Troublette (5,5°), d'une Saxo blonde en hommage à l'inventeur du saxophone Adolphe Sax, originaire de Dinant, et d'une Nostradamus brune de 9°. Troublette et Saxo existent aussi en version bio. Pour faire face à la demande, surtout américaine, François Tonglet -aujourd'hui seul aux commandes- fait brasser une partie de ses bières chez Lefebvre à Quenast. Les bouteilles produites à Falmignoul portent dorénavant un petit sigle symbolisant le feu de bois qui alimente toujours la vénérable cuve installée sur les hauteurs de Dinant. Le brasseur espère pouvoir faire passer toutes ses bières maison en bio, dès que l'approvisionnement en malts spécifiques le permettra. La brasserie produit aussi des brassins à façon, telle la gamme Forestine Ambrosia et Primoria, la Mysteria ou encore la Nordik Gothica ou la Tournée Beaurinoise et des liqueurs, à base de brassins distillés. Une taverne est aménagée, qui accueille les visiteurs tous les jours à la bonne saison.

Peugeot 308 CC HDi.

Un Diesel avec un Stop&Start très abouti, un nouveau visage : la 308 CC s’offre un petit coup de jeune et une homogénéité qui progresse (www.peugeot.be).

Pendant quelques mois, la 308 CC s’est fait voler la vedette par son cousin coupé, le RCZ. Avant de revenir sous les projecteurs, à la faveur d'un restylage. La poupe massive du coupé-cabriolet au Lion n'est guère modifiée. Tout comme l'habitacle, qui affiche une qualité de fabrication et une présentation soignées. En revanche, de face, les évolutions sautent aux yeux. La bouche, plus petite, évoque la 508, des feux de jours en boomerang font leur apparition, et les phares adoptent un fond "titane". Et sur cette version 1.6 e-HDi, la cure de jouvence concerne également la mécanique. Si le Diesel reste inchangé, il est désormais associé à un Stop&Start, et pas n’importe lequel.

Grâce à son alternateur réversible, qui remplace le démarreur, ce système PSA possède une longueur d’avance sur la concurrence. En décélération, le moteur se coupe dès 20 km/h et redémarre en un rien de temps, dans une discrétion remarquable, même à froid. De plus, l’usage de la climatisation et de la direction assistée sont conservés, y compris avec le quatre-cylindres arrêté. La consommation est la première à en profiter. Et plus besoin de supporter les claquements du Diesel au feu rouge, lorsque le toit est rabattu (et aucune turbulence). Dommage que le HDi se fasse encore trop attendre à l’accélération et que les performances aient régressé.

Il sera préférable de rétrograder pour dépasser sereinement. Une opération que la commande de boîte accrocheuse s’emploie à compliquer. Mais dans la cadre d’une conduite décontractée, cheveux au vent, on apprécie la souplesse de ce petit Diesel. Côté châssis, les ingénieurs de la marque au Lion ont été bien inspirés. Certes, on regrette toujours la fermeté des suspensions. Mais on retrouve avec bonheur le train avant incisif et le comportement efficace à souhait. Le tout moyennant une augmentation de tarif modérée.

Bonne journée.

  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Dinant
  • Abbaye de Leffe
  • Abbaye de Leffe
  • Abbaye de Leffe
  • Restaurant La Broche
  • Restaurant La Broche
  • Restaurant La Broche
  • Restaurant La Broche
  • Restaurant La Broche
  • Brasserie Caracole
  • Brasserie Caracole
  • Brasserie Caracole
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Peugeot 308 CC
  • Abbaye de Leffe
1509 lectures
User default img
patrickthibaut