Non respect du droit moral dû à l’auteur

écrit par admin
le 17/05/2013
casterman

Une planche BD de François Schuiten censurée par la N-VA en Flandre par ce qu'elle contenait une ligne de texte en français...
Nul ne peut violer l’intégrité d’une oeuvre.
Les Éditions Casterman ont été heurtées d’apprendre ce jeudi 16 mai l’utilisation abusive d’une oeuvre originale de deux de ses auteurs.
Les Éditions Casterman soutiennent François Schuiten et Benoît Peeters. Elles dénoncent en l’occasion le non respect du droit moral dû à l’auteur.
Celui-ci garantit l’intégrité de toute oeuvre originale et, par conséquent, interdit toute mutilation de celle-ci.
Elles regrettent l’absence de respect dont les responsables de l’exposition ont fait preuve et souhaitent rappeler que tout usage ou reproduction d’une oeuvre originale protégée par le droit d’auteur nécessite impérativement l’accord du titulaire des droits de propriété intellectuelle et la mention de la paternité de son auteur. En outre, toute modification ou altération d’une oeuvre ne peut évidemment être effectuée sans en avoir été préalablement autorisée par son auteur.
Casterman précise également être un éditeur francophone et néerlandophone. L’album L’enfant penchée a été publié dans les deux langues simultanément et est donc disponible en néerlandais.

  • casterman
  • casterman
  • La Flandre censure une BD de Schuiten
905 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.