Artistes de juin à Achouffe

Jean-Marie Henrotte. Aurélie Mayon. Sebastien Antzorn. Abstrait. Jeanine Martini. Sebastien Antzorn. Abstrait. Fernand-Joseph Winand. Sebastien Antzorn. Sebastien Antzorn. Sebastien Antzorn. Abstrait. Jean Marie Henrotte. Ne fait pas que dans la brume! Fernand-Joseph Winand.

Artistes de juin à Achouffe
Achouffe, le village phénix des artistes houffalois, renaîtra comme de coutume le premier dimanche de juin (3 juin 2018).
Artisans d’art, créations en laine, « récup. » de bijoux, montages floraux, photographes, peintres et sculpteurs, etc., voilà de quoi rendre grouillantes les rues et chemins desservant la brasserie, les restaurants et estaminets de ce hameau de Wibrin (Houffalize).
Voici quelques connaissances parmi d’autres, échantillons parmi leurs pairs.

Sébastien Antzorn. Avec un mélange de collage, d’acrylique et d’encre de Chine en mains et avec Maître Gims ou Bob Marley dans les oreilles, Sébastien peint.
C’est d’ailleurs souvent à travers les lunettes du Kinois qu’il nuance les tons d’illustrations étrangement monochromes.
Il a un style, ça c’est sûr. Et des sujets de prédilection. À défaut de trouver un mot pour les décrire, il fallait bien en inventer un. Panthanthropoportraitiste. Pas encore au Larousse, mais bientôt au dico du scrabble... Ça veut dire qu'il peint des petites et grosses bêtes et des grands hommes.
En dehors de ses fulgurants portraits, les abstractions sont des explosions scintillantes de points, de lignes et de courbes comme issues du spectacle de l'univers où vit désormais Stephen Hawking.
Diplômé de Saint-Luc de Liège. Donc supporter du Standard.

Aurélie Mayon.
Non pas « il était une fois… » mais « tout a commencé par de petits gribouillis déposés sur des feuilles abandonnées ou sur les chambranles des portes » Ce mot gribouillis est un délice !
Un diplôme de l’Académie des Beaux-Arts de la rue du Lombard, tonnerre de Brest, dans une poche et dans l’autre l’idée de peindre des toiles pour décorer les chambres des bambins, l’aventure de la Bastognarde -de Mageret exactement- commence. Illustratrice familiale pourrait-on dire.
Sa technique, elle la qualifie de belge : un peu de tout. Tissus, acrylique, perles, strass, fil de fer, morceau de bijoux fantaisie tout cassés, pastels, crayons (parfois même les crayons en entier).

Jean-Marie Henrotte. Le photographe de la brume.
Les jours propices, il dort avec son Nikon d610, scapulaire moderne, en bandoulière et en tête infiniment de brumes à venir.
Puis c’est bien avant le chant du coq qu’il s’en ira les clicher, ses brumes, car avant l’heure ce n’est pas l’heure et après l’heure ce n’est plus l’heure, à partir de points qu’il est seul à connaître et qui ne seront pas les mêmes demain qu’aujourd’hui.
Pas peu fier qu’il est de rentrer avec dans sa gibecière des paysages que tout le monde connait, mais en strates où alternent le réel et l’onirique, que personne n’a jamais vus ni ne pourra plus jamais revoir.
Avec un bagage d’agronome, normal que ses semelles arpentent la campagne de son pays natal.
Avec une préférence dans la saison entre l’été et l’hiver. Pour les Ardennais Verlaine et Rimbaud aussi, c’était la saison où la lumière est la plus belle.

Jeanine Martini.
Elle peint avec un pinceau et des boucles d’oreilles : c’est ainsi qu’on la découvre sur facebook.
Un air florentin : c'est qu'affleurent ses origines transalpines.
De son atelier Houffalois, elle peut à tout moment guetter la lumière, avec de l’Italie qui descendrait l’Ourthe sous le soleil de midi.
Elle aime la couleur des héliotropes, des dunes du Sahara et de ses fata morgana, et de la pelouse de la Fiorentina.

Fernand-Joseph Winand. À Achouffe, Fernand-Joseph est une âme. Il y habite. Et Achouffe est encore ce genre de petit village où les habitants se comptent en âmes. Ça veut dire beaucoup.
Il sculpte du bois. Avec sa bonhomie naturelle, des ciseaux affûtés, le visage d’hommes fûtés dont il parvient à rendre le masque vivant avec tout ce qu’il a d’énigmatique. Et de ces femmes nues polies comme des mains courantes.
La journée des artistes, Fernand-Joseph en a l’habitude: il en a vécu les jours de pluie et de beau temps avec une égale humeur et une gorgée de Chouffe entre les heures...
Les adolescentes kiffent ses œuvres qui les mettent en valeur sur… un selfie. Pas besoin d’aller à Milo pour se sentir Vénus…

Clin d'oeil tour d'humour. L'auteur a gratifié chaque artiste de l'un ou l'autre zeugme. Il y a des circonstances où on ose...

René Dislaire © Houffalize, le 26 avril 2017
======================================
Du même auteur : Liens vers des publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================
Présentation. Premier dimanche de juin. Achouffe redevient le village des artistes. Deux ou trois choses que nous pouvons dire de deux ou trois de ceux-ci. Sébastien Antzorn. Jeanine Martini. Jean-Marie Henrotte. Fernand-Joseph Winand.
==============
Liste des artistes, peintres et artisans d'art (édition 2018) / liste en construction.
Sébastien Antzorn (peinture) ; Cathou Barras (Made in moi) (créations en bois) ; Anne Bay (peinture) ; Maël Bernard (photographie) ; Céline Carez (peinture) ; Curt Ceunen (musique ethnique) ; Stéphanie Cheveuille (montage floraux) ; Gin Friob (céramique) ; Gaëlle Gaspar (bijoux récup' et peluches) ; Annie Grandhenry (Engreux domaine des arts) (peinture) ; Anja Hoyberghs (peinture - céramique) ; Cathy Lambert (Lady KaThy) (comédie - humour) ; Sandrine Latinis (Naturellement ceramic) (céramique) ; Jean-Paul Lebeau (tournage sur bois) ; Jeanine Martini (peinture) ; Christelle Mathieu (Les histoires de l'étoile de Chance) (petit textile, bijoux) ; Pam Muraille (pyrogravure, peinture sur bois) ; Marilyn Reynaud (peinture) ; Catherine Skrabak (bijoux ethniques) ; Alinoë Toussaint (peinture) ; Debby van der Heijden (Les laines de Debby) (créations en laine) ; Angélique Verfaillie (bougie bière - modelage) ; Fernand-Joseph Winand (sculpture) ; Inès Youcken (création vêtements)