Le musée vir[us]tuel - n °17 La trompe de herdier

écrit par francois.detry
le 16/04/2020
Corne de herdier

La vie en Ardenne était autrefois bien différente. Voici un lointain rescapé de ce temps que les moins de 120 ans ne peuvent pas connaître, l’instrument de travail du herdier.

Le terme « herde » vient du Vieux-Francique et signifie « troupeau ». Il a également donné herd en anglais et herde en allemand moderne. Mais en « bon français » on parle de pâtre ou de vacher.

Autrefois, il y avait un vacher unique pour tout le bourg de Spa. Tous les habitants étaient tenus de mettre leur bétail dans la herde commune

 Levé à l’aube, le herdier, muni de sa besace, se présentait au centre du village. Il utilisait alors sa corne pour produire des sons et prévenir ainsi les différents propriétaires qui détachaient leurs bêtes qui venaient d’elles-mêmes se ranger sur la place. Le herdier les emmenait alors aux pâturages, toujours par le même chemin – le chemin de la Herde - et restait le jour entier dans les fagnes. Le soir, le scénario inverse se produisait et les appels de la corne avertissaient la population du retour du troupeau. A nos yeux de contemporain, ce spectacle est assez croquignol.

D’après les archives du 18e siècle, cet homme devait être « de bonne réputation et de probité connue ». Outre un salaire fixe, le herdier prenait pension à tour de rôle chez tous les habitants en proportion

Comme son nom l’indique, la corne du herdier est réalisée en corne, de vache ou de chèvre. Il faut être quelque peu habitué pour en faire sortir un son correct. Un très beau dessin réalisé par Joseph Body nous montre un jeune herdier soufflant dans sa trompe.

Dans son autre main, il tient un bordonàxonaisc'est-à-dire un bâton à anneaux. Il s’agit d’un bâton au bout duquel on laissait une branche dans laquelle étaient passé deux ou trois anneaux en métal ; cette branche était recroisée autour du bâton de façon que ces anneaux puissent se mouvoir et résonner l’un contre l’autre.

Le jeune garçon représenté sur le dessin n’est probablement pas le herdier en titre mais un tircerou, un des petits gardiens qui aidaient le herdier dans sa besogne.

La hierdièsse

Erkencho (Argentine), schofar (juifs)

Gardien du bétail de laherde en al communauté, son travail était strictement organisé.

-------------------------------------------------------------------

Détails de « la corne »

Dimensions : longueur : 29,5 cm / diamètre : 7,5 cm   //   Epoque : 19e siècle

Technique : corne  //  N° d’inventaire : K0182b

-----------------------------------------------------------------

Bibliographie :

Body, Albin, La herde au pays de Spa, in XVIIe-XIXe siècles, Ardenne spadoise, 1899.

Marquet, Léon, Histoire et folklore de l’Ardenne d’autrefois, 1981

https://www.sparealites.be/les-bergers-de-la-fagne-de-malchamps

----------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin :        https://www.youtube.com/watch?v=YRvogsObj9k

---------------------------------------------------------------------

© Musées de la Ville d’eaux

_________________________________________

Lien vers tous les reportages de François DETRY

  • Corne de herdier
17 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry