Le réalisateur Ben Stassen, père de Corgi, plante un nouveau vignoble sur les coteaux d'Aubel

écrit par francois.detry
le 11/05/2020
Ben STASSEN, viticulteur  (Photo :  Charles Piron )

Peu connu du grand public, Ben Stassen est pourtant le réalisateur belge dont les films d’animation font le plus d’entrées, tant chez nous que dans le monde, avec un record absolu pour Le voyage extraordinaire de Sammy (plus de 40 millions de dollars), sorti en 2010, suivi du Manoir magique, d’African Safari, de Robinson Crusoë, Bigfoot Junior ou plus récemment de Royal Corgi, le chien de la reine d’Angleterre. Un fameux concurrent pour Disney ou Pixar. Mais demandez à vos enfants, ils connaissent certainement.

Le nom de Stassen n’est lui par contre pas du tout inconnu en Belgique. Léon Stassen, agriculteur et apiculteur, fut bourgmestre d’Aubel jusqu’en 1929, et réalisa dès 1895 du cidre artisanal pour sa consommation personnelle avec les pommes de ses vergers.

L’activité deviendra professionnelle dans les années 30 et sera dynamisée par Jean Stassen et Hubert Stassen, le père de Ben et de Marie-Paule, qui quittera l’entreprise au début des années 50 pour créer Stassen Vins & Cie sur la place d’Aubel.

La cidrerie est depuis 2012 le «  Cider Innovation Center » du géant néerlandais Heineken. Un autre Stassen, Philippe et sa fille Anne, commercialisent des boissons sans alcool, dont la marque Vintense…

Sur la frontière linguistique

Aujourd’hui, c’est d’ailleurs sur suggestion de son neveu Charles Piron que Ben Stassen s’est  lancé dans l’aventure vitivinicole sur quatre hectares de terres situés non loin du Bois de Loë (prononcez Loé) en plein cœur du pays de Herve à Aubel, son village natal.

Selon celui-ci, « l’emplacement est idéal et devrait permettre à la vigne de produire des raisins de grande qualité sur ce coteau affichant une pente entre 10 et 15 degrés, exposé plein sud. Nos vignes pourront profiter d’un ensoleillement maximal, idéal pour la maturation du raisin. »

Cépages classiques

Quelque 16.200 pieds ont donc été plantés en 48 heures, ce 5 et 6 mai, avec l’ambition de produire des bulles en majeure partie, mais aussi du blanc et du rouge. Les cépages sont donc majoritairement du Chardonnay, du Pinot noir et du Pinot Meunier. Avec quelques pieds de vignes d’Auxerrois, pour amener un peu de sucre et de Sauvignon blanc.

Les premières bouteilles ne seront pas commercialisées avant 2024, mais le chai est déjà en train d’être dessiné par Ben Stassen lui-même. Toutefois, ce n’est pas le réalisateur qui s’occupera de la gestion du vignoble (il termine deux films pour l’instant), ni son neveu, car un budget a été réservé sur l’investissement général de 2 millions d’euros à l’engagement de trois personnes : un chef des cultures, un maître de chai et un responsable pour la dégustation et la vente. Avis aux amateurs…

Marc Vanel -  Photos: Charles Piron

---------------------------------------------------------------------------------

Après un succès international dans l’industrie du cinéma, le réalisateur Ben Stassen se lance dans un nouveau projet. Avec son neveu, Charles Piron, ils ont décidé de créer un tout nouveau vignoble sur les coteaux d’Aubel. Depuis quelques jours, une équipe venue du sud de la France s’attèle sur les 4 hectares de la propriété du Bois de Loë pour planter plus de 16 000 pieds de vigne.

Le plus gros vignoble d’Europe, c’est ce que la Belgique était jadis. Une période quelque peu oubliée et qui tend à retrouver depuis une dizaine d’années ses lettres de noblesses. Le futur vignoble du Bois de Loë sur les coteaux d’Aubel en est encore un bel exemple et ce, même si le projet doit sa naissance quelque peu au hasard. "Nous étions chez ma maman en train de manger un barbecue et je savais que la propriété du Château Magis était à vendre, explique Charles Piron, Initiateur du projet. J’ai parlé de mon idée d’y créer un vignoble à mon oncle, le réalisateur Ben Stassen et il a de suite été emballé par le projet."

Il faut dire que le terrain présente de nombreux atouts. Son exposition, plein sud offrant une vue imprenable sur le Pays de Herve, une prise au vent idéale et puis surtout une terre de qualité. "Le sol est pauvre et limono caillouteux. Un sol que les agriculteurs n’aiment pas mais que la vigne apprécie", poursuit le jeune entrepreneur.

Ajouté à cela une météo belge devenue proche de celle de la Champagne voici 30 ans et l’aventure familiale ne pouvait que se mettre en marche. Depuis hier, elle est entrée dans une phase concrète avec la plantation de quelques 16250 pieds. Pour ce faire, Charles Piron et Ben Stassen se sont alloués le savoir-faire traditionnel et la méthode artisanale du Français Jérôme Ferrand déjà réputé pour son travail sur les domaines du Chant d’Eole, du Rufus ou encore du Château de Bousval. "C’est incroyable de les voir travailler, s’extasie Ben Stassen. En à peine une journée, ils ont déjà planté 6000 pieds et tout est fait à la main."

Mais finalement pour quel type de vin ?

"Nous plantons principalement du Chardonnay, du Pinot Noir et du Pinot Meunier. Nous avons aussi quelques pieds de vignes d’Auxerrois, pour amener unpeu de sucre et de Sauvignon Blanc, car j’ai une passion pour ces vins, c’est un petit plaisir personnel, même si le sol n’est pas idéal pour ce cépage", sourit le réalisateur aubelois.

Des cépages évocateurs qui éveillent déjà les sens mais c’est de patience qu’il faut désormais s’armer avant de pouvoir les déguster. "Nous espérons faire nos premières vendanges d’ici 2023 et commercialiser nos premières bulles en 2024."

Estampillées « Bois de Loë », ces premières bouteilles devraient assurément faire parler d’elles. D’ici là, un chai sera construit pour accueillir le matériel utile à la production ainsi qu’un point de vente et de dégustation. ( Audrey Degrange / Védia )

  • Ben STASSEN, viticulteur  (Photo :  Charles Piron )
  • L'étendue du cépage  (Photo :  Charles Piron )
  • Mise en place des plants  (Photo :  Charles Piron )
  • Royal Corgi   ( film de Ben Stassen )
  • Royal Corgi, le chien de la reine d’Angleterre
47 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry