Naissance à Pairi Daiza d’un cerf dont l’espèce est éteinte dans la nature

écrit par admin
le 12/04/2020

Pairi Daiza est très heureux d’annoncer la naissance d'un petit cerf du Père David !

 

Cette espèce de cerf est officiellement déclarée "éteinte dans la nature" par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Cette naissance est une excellente nouvelle pour la préservation de la diversité génétique de l'espèce.

 

Il s'agit du tout premier petit du couple de cerfs du Père David accueilli à Pairi Daiza, et qui sont tous deux âgés de 4 ans. Quatre ans est un âge plutôt jeune pour faire des petits, ce qui pourrait laisser présager d’autres naissances dans le futur.

C’est ce 1er avril que les soigneurs ont constaté la venue au monde de ce petit. Le faon, qui a donc un peu plus d'une semaine est en bonne santé. Mais son sexe est inconnu pour l'instant, ses soigneurs préférant laisser le groupe tranquille durant ces premiers jours.

Une espèce éteinte dans la nature

Qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle, cette naissance est une bonne nouvelle pour l’espèce qui doit son nom occidental au missionnaire et naturaliste français Armand David. Le Père David a annoncé la découverte, pour l’Occident, de cette espèce au XIXe siècle. À cette époque, presque toutes les populations sauvages originaires de Chine étaient déjà éteintes en raison de la chasse et des activités humaines qui ont réduit l’habitat de l’animal.

Aujourd'hui, selon l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le cerf du Père David n’existe plus qu’en captivité. Plusieurs projets de réintroduction de ces animaux ont été menés en Chine dès les années 1980, mais sans engranger les résultats escomptés jusqu’ici.

Leur territoire à Pairi Daiza

Les trois cerfs du Père David sont installés dans le Royaume du Milieu, le jardin chinois de Pairi Daiza. Ce vaste territoire a été conçu pour répondre à leurs besoins. Il est jalonné de mares et de petites rivières peu profondes qu'ils affectionnent particulièrement. Avec leurs larges sabots écartés, adaptés à une vie semi-aquatique, ces cerfs apprécient les eaux peu profondes. Dans leur territoire, ils cohabitent en parfaite harmonie avec des grues du Japon et le muntjac indien, ce petit cervidé d’Asie. Grues du Japon et muntjac apprécient aussi les zones humides et les marais.

Dès l’ouverture du parc, les visiteurs pourront observer ces magnifiques animaux.

17 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.