Sonnet. 1945. Aux morts de la RAF à Houffalize

écrit par ReneDislaire
le 01/10/2020

Sonnet. Janvier 1945. Aux équipages de la RAF à Houffalize

Ce poème est inspiré par l'épithaphe sur la stèle du sergeant J. Kennedy
No morning dawns
No night returns
But I remember you dear John
Mother

Depuis longtemps déjà sont closes les paupières
Aux confins de la terre, de vos chères mamans
Équipages vaillants qui seriez centenaires
Venus de l’Angleterre et reposez céans

Cratère du volcan qui happa vos avions
Tu fus pour ces héros une ardente chapelle
Vos noms qu’on égrena pour ordre de mission
Sont à jamais ici gravés dans une stèle   

Nul de vous n’a revu les rochers de Brighton
Dans le schiste ardennais s’écrasa le cher John
Dont la mère écrira des paroles sublimes

Aux dépouilles des nôtres mêlés sont vos ramas
Notre humus est à vous et puis nos cœurs en prime
Car pour l’éternité vous êtes houffalois

René Dislaire ©  Houffalize, le 30 septembre 2020

Présentation. Poème. Aux militaires de la RAF inhumés au cimetière de Houffalize
abattus le 6 jnavier 1945.

 

  • Plus aucun matin ne se lèvera Plus jamais le soleil ne se couchera Sans que je pense à toi mon cher John Ta mère.
  • Cimetière de Houffalize. Tombes du Commonwealth.
15 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire