Dinanderie contemporaine

écrit par admin
le 19/06/2010
Dinanderie contemporaine

La dinanderie consiste à mettre en forme le métal (cuivre, laiton, argent, étain…) par martelage.
Exposition au centre culturel de Dinant et de Maredret du 19 juin au 12 septembre 2010


Lien vers l'album avec les 80 photos et vidéo sur l'exposition Dinanderie contemporaine

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lien vers les COURS du SOIR pour ADULTES

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Lien vers le reportage sur l'exposition Dinanderie contemporaine

Coproduction Maison de l'Artisanat de Maredret/CCRD avec la collaboration des Elèves et des Professeurs de la section dinandier-créateur de l'Institut d'Enseignement de Promotion Sociale de la Communauté Française de Dinant (IEPSCF) et avec le soutien du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), de la Province de Namur, de la Commune d'Anhée, de la Ville de Dinant et de l'Abbaye de Leffe

~~~~~~~~~~~~~~~~
J'ai fait un rêve ...
Un jour lumineux, comme aujourd'hui, j'ai fait un rêve ...
Et c'est au coeur de l'atelier de Dinanderie de l'IEPSCF
que ce rêve a pris forme : travailler un morceau de métal d'art
et le transformer en un objet unique ...
le rêve devint réalité,
le morceau de métal était devenu une pièce unique:
un bijou était né.

Merci, aux "transformeurs" de rêve , Mme Alice PIRSON et M. Eric SEIDOFF, les professeur artistes qui ont construit les 2 UF de création de bijou que l'Institut propose depuis septembre 1998. Progressivement ainsi, avec le soutien et la collaboration de Mme Jeanine LISON, Inspectrice, la section "Dinanderie" s'est transformée en "Dinandier-créateur". L'Institut donnait ainsi un souffle nouveau et résolument créatif à la dinanderie.

Aujourd'hui, c'est avec plaisir et émotion que je remercie les étudiants artistes de la section " DINANDIER-CREATEUR": vous êtes les maîtres d'oeuvre des 2 expositions parallèles et complémentaires que nous inaugurons, ce jour:l'une, à la Maison de l'Artisanat à MAREDRET, "La Dinanderie dans l'Hioreca et Autres Domaines"l'autre, ici, au Centre Culturel Régional de Dinant,"La Dinanderie, Un Regard Contemporain".

Merci à Carole, Elyane, Françoise, et Martine.Merci à vous les étudiants-exposants,à vous les artistes dinantais, namurois et français de nous offrir à travers vos oeuvres votre passion et votre art.

Merci à Won Ha FAMEREE, E. Seidoff et J.d'Haegeleer, professeurs d'art plastique : vous formez le coeur, l'esprit et la main au beau.
Grâce à votre enseignement, apprendre devient un plaisir nécessaire au service de la liberté vraie et de l'épanouissement de l'individu.
C'est là aussi, je crois, un objectif que doit poursuivre un Enseignement pour adultes.

Toute Dinanderie, tout bijou transmet un message: il raconte une histoire ...
Et ce Soir, Chacun nous raconte son histoire...
Aussi, je vous invite à les découvrir et à partager ainsi la magie de la dinanderie.

Daniel LESAGE
Discours du Directeur de l'IEPSCF- DINANT en présence d'
Yves ANDRE (SIMONET) et Didier LETURCQ (Dir.général Ens.Réseau CF)

~~~~~~~~~~~~~~~~
La Dinanderie, un regard contemporain

Les Copères ? Qu’on s’en souvienne ! Le sobriquet des Dinantais renferme le mot "Koper", qui signifie cuivre, dans la langue de Vondel.
La dinanderie est toujours bien vivante. Qu’on se le dise ! A la faveur du savoir-faire des élèves et des professeurs d’une section unique, des créations sont à découvrir pendant tout l’été, à la Maison de la Culture de Dinant et à la Maison de l’Artisanat, à Maredret.

En 1993, M.Daniel Lesage, directeur de l’Institut de promotion sociale de Dinant, décidait de plonger cette technique ancestrale dans un authentique bain de jouvence, en proposant une formation de "dinandier-créateur". Le travail du cuivre d'une part, la sculpture et le modelage d'autre part, allaient devenir les deux axes balisant cet apprentissage.
Ainsi, avec plus ou moins de docilité, laiton, cuivre ou maillechort (alliage de nickel et de zinc) se contorsionnent depuis dix-sept ans sous les coups de burins et de maillets.
Jusque dans les années cinquante, casseroles et chaudrons dinantais s’exportaient aux quatre coins de la planète. Aujourd’hui, la tradition perdure donc par l’investissement de rares professionnels et la passion de quelques dizaines d’amateurs.
Initiée par des élèves de la section, cette exposition constitue ni plus ni moins une providentielle contribution à la pérennité d’un savoir-faire à sauvegarder à tout prix. De quoi ravir Alice Pirson, Eric Seidoff et Jacques D’Haegeleer, chantres de cette discipline, sur les hauteurs d’Herbuchenne.
A l’instar de la Meuse qui unit inlassablement les deux rives, l’école de promotion sociale célèbre le coruscant mariage de la dinanderie et de la création. Avec cette filière, la création transcende la dinanderie ; la dinanderie exalte la création.
Nul besoin de se perdre longtemps dans les superlatifs pour décrire la symbiose dont l’institut dinantais a été le creuset. Vous l’aurez compris, une visite et un œil curieux valent mieux de longues périphrases.

L’exposition est hébergée jusqu'au 12 septembre à la Maison de la Culture de Dinant
(082-21.39.39) et à la Maison de l’Artisanat, à Maredret (082-69.98.90).
Dans le cadre des journées du Patrimoine des 11 et 12 septembre (mais aussi chaque week-end), les élèves et les professeurs de la section « dinandier-créateur » présenteront leur savoir-faire en direct, sur les deux sites.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2010:
Les Métiers du Patrimoine Commençons par un peu d'histoire:
En 2008, suite à une visite d'expérience organisée par la Maison de l'Artisanat de Maredret, 4 dinandières se sont rendues à Villedieu-les-Poêles comme invitées d'honneur au Salon des Métiers d'Art axé sur le Travail du cuivre.
La rencontre avec les dinandiers français nous a fait prendre conscience de la chance que nous avions de vivre à Dinant, berceau de la dinanderie.
Rentrées dans notre vallée, nous avons alors rêvé d'organiser une exposition qui rassemblerait des artisans belges et français sous un même chapiteau mais dans deux endroits différents, Dinant et Maredret. La co-production avec le CCRD était incontournable, l'accueil et les judicieux conseils de Marie-Christine et son équipe ont été précieux pour les néophytes que nous étions. Les invitations en Belgique et en France ont été lancées et ont répondu pour les deux pôles 8 artisans belges et 4 français. Nous pouvons les remercier chaleureusement pour la confiance qu'ils nous ont accordée. Mais, après 1 an et demi de travail, de rencontres, de conseils, de porte à porte, nous voilà réunis ce soir autour d'une panoplie d'artistes riche en surprises par leur différence mais soucieux d'honorer une même cause "le travail du cuivre".
Il fallait encore faire un pas en avant et le thème de dinanderie contemporaine allait nous permettre de prouver que la dinanderie pouvait encore être à la page.
Nous tenons particulièrement à remercier les commerçants d'Anhée et de Dinant qui nous ont ouvert leurs portes mais surtout leur porte monnaie.
Merci à nos familles qui ont supporté nos coups de gueules" nos mauvaises humeurs et surtout nos absences. Merci tout simplement à ceux qui nous ont écouté et soutenu. Merci aussi à la Maison de l'Artisanat qui a rendu possible un tel projet, et surtout nos remerciements vont à Maria et Carole qui ont pris part à l'aventure et ont assuré le volet de l'exposition de Maredret. Il est temps aussi de remercier Monsieur Lesage directeur de l'Institut d'enseignement de promotion sociale.de la Communauté Française, qui par le biais de la formation en dinanderie unique en Belgique et, plus particulièrement pour nous, la section technique du bijou nous ont formé. Nous avons été soutenues tant par Mr Lesage, que par nos professeurs.
Discours de Mme Leboulanger

~~~~~~~~~~~~~~~~
Du Sa 19|06 au Di 12|09|2010
Du Ma au Di – 13h30 > 18h00
Entrée Libre

LA DINANDERIE DANS L'HORECA ET AUTRES DOMAINES
Maredret – Maison de l'Artisanat
Du Sa 19|06 au Di 12|09|2010

Les Me, Je et Ve – 13h30 > 17h30
Les Sa – 14h00 > 18h00
Les Di – 10h00 > 18h00
Entrée Libre
~~~~~~~~~~~~~~~~                                     
Un peu d'histoire
Grâce à la derle, terre plastique trouvée en abondance dans la région dinantaise permettant la fabrication des moules et des creusets, les orfèvres de la vallée de la Meuse acquièrent, dès l'époque mérovingienne, une renommée certaine. Cette aura continue de s'amplifier sous l'ère carolingienne, au point de donner naissance à la Corporation des Batteurs de Cuivre de Dinant. Mais le Sac de Dinant par Charles le Téméraire en 1466 oblige bon nombre de ces artisans à quitter précipitamment la ville. Un exode qui, s'il provoque l'essaimage du savoir-faire des dinandiers dans l'Europe entière, n'en marque pas moins le déclin de la Cité des Copères.
Dinant, malgré les efforts successifs de ses mandataires communaux et de passionnés, ne pourra jamais recouvrer sa renommée d'antan. Afin de préserver l'existence de la Dinanderie en bord de Meuse, la Communauté française lui a dédié, depuis 1955, une section à l'Institut d'Enseignement de Promotion Sociale, situé à Herbuchenne. De quoi perpétuer une tradition millénaire dans la ville qui lui a donné son nom.

Naissance du projet
En janvier 2008, une formation pour les artisans d'art de Maredret et de la Haute-Meuse dinantaise trouve un prolongement par une visite, soutenue par le Ministre des Classes Moyennes et de l'Agriculture et le Bureau Economique de la Province de Namur, à Villedieu-les-Poêles (France). L'occasion pour les dinandières de Maredret d'échanger leur passion et leur expérience avec leurs confrères français. Un échange salué, lors du salon de Villedieu-les-Poêles organisé quelques mois plus tard, par une mise à l'honneur de la Dinanderie belge, traduction de l'intérêt manifesté par les artisans français à l'égard du berceau de cet artisanat millénaire: la ville de Dinant. 

Le projet
Force est de constater qu'aujourd'hui, hormis un dernier dinandier encore en activité et la section Dinanderie à l'Institut d'Enseignement de Promotion Sociale, les témoignages de cette prestigieuse activité artisanale et marchande dans la Cité mosane ont pratiquement disparu. Il n'en fallait pas plus pour que germe dans la tête des dinandières belges le projet d'organiser une manifestation qui revaloriserait la dinanderie et le travail du métal d'art, par le biais d'une rencontre d'artistes dinandiers namurois et français.

les témoignages de cette prestigieuse activité artisanale et marchande dans la cité mosane ont pratiquement disparu. Il n'en fallait pas plus pour que germe dans la tête des dinandières belges le projet d'organiser une manifestation qui revaloriserait la dinanderie et le travail du métal d'art, par le biais d'une rencontre entre artistes dinandiers namurois et français.

L'aboutissement: deux expositions
Ce projet sera concrétisé par la présentation de deux expositions complémentaires et simultanées, organisées en coproduction par la Maison de l'Artisanat de Maredret et le Centre Culturel Régional de Dinant.
Du samedi 19 juin au dimanche 12 septembre 2010, La Dinanderie, un Regard Contemporain révèlera, au Centre Culturel Régional de Dinant, des œuvres artistiques contemporaines de dinandiers français et namurois.
Au même moment, à quelques coulées de laiton de là, la Maison de l'Artisanat de Maredretmettra en valeur des créations utilitaires et décoratives des mêmes artistes avec La Dinanderie dans l'Horeca et Autres Domaines.
Les élèves ainsi que les professeurs de l'IEPSCF de Dinant, unique établissement en Communauté Française à dispenser une formation technique et professionnelle de dinandier-créateur, participeront à l’événement. Ils présenteront leur savoir-faire, chaque week-end ainsi que les samedi 11 et dimanche 12 septembre 2010, à l'occasion des Journées du Patrimoine placées, cette année, sous la thématique Les Métiers du Patrimoine. Ajoutons encore que, chaque week-end, deux artisans – un français et un belge – seront mis à l'honneur. Un concours récompensera les artistes les plus créatifs sélectionnés par le public et un jury.

~~~~~~~~~~~~~~~~

A découvrir, sur les deux sites, les créations de:
pour la France:

Olivier Courtot (Frontenay-Rohan/Poitou-Charentes). Passionné par la coloration des métaux, il fait partie des derniers dinandiers à travailler avec des patines et des incrustations d'argent (alchimie de matière et de feu).
Didier Delitte (Villeneuve-d'Ascq/Nord-Pas-de-Calais) fait des tableaux en volumes, des bulles de laiton. Pour obtenir un galbe parfait, il dompte la matière.
Etienne Dulin (Villedieu-les-Poêles/Manche) voyage entre l'art et l'utilitaire.
Alain Masseron (Lalande-de-Pomerol/Aquitaine). En détournant la dinanderie de son objectif premier, il crée des sculptures inspirées de la nature.

Pour le Namurois:
Marcel Nulens (Fosses-la-Ville) pratique la technique de la tôle battue et ciselée. Ses créations sont parfois monumentales.
Alice Pirson (Annevoie) crée des sculptures monumentales ou des bijoux. Elle affectionne les formes épurées qui font très souvent référence aux lignes du corps.
Eric Seidoff (Bioul), professeur de la section dinanderie/techniques du bijou à l'IEPSCF de Dinant. Le processus créateur de ce plasticien donne des objets inclassables dont la seule utilité est le plaisir des yeux.
Frédéric Favero (Falmagne) dont la maturation lente et nécessaire aboutit à une maîtrise rare et belle qui donne à son œuvre une valeur sûre.
Jacques d'Haegeleer (Profondeville), professeur de la section dinanderie à l'IEPSCF de Dinant, crée des objets d'art et restaure des objets anciens.
Guy Clabots (Dinant), dernier dinandier en activité à Dinant. Sa production est répartie entre la dinanderie et les articles décoratifs pour toiture (girouette, coq, épi de toiture,…).

LA DINANDERIE: HISTOIRE ET TECHNIQUES

3750 avant notre ère: en Egypte et en Chaldée, on travaille le cuivre (il contenait de l’arsenic).
1292: le livre des métiers comporte 122 métiers de métaux.
Aux 12e et 13e siècles, les batteurs de métal prennent pour emblème un chaudron et deux marteaux en croix. Au même moment, on travaille le laiton fondu à Dinant.
1327: statuts des chaudronniers et dinandiers, précisés et augmentés sous Charles VIII, Louis XII et Charles IX.
1595: en février, Henri IV confirme leur utilité sociale.
1767: tournant important pour la métallurgie, invention de la machine à vapeur (Denis Papin) et mise à l’ouvrage de chaudières; on commence à voir et à fabriquer en grand.

LA TECHNIQUE:
La dinanderie consiste à mettre en forme le métal (cuivre, laiton, argent, étain…) par martelage. Les différentes techniques nécessaires à la réalisation d’une pièce sont:
L’emboutissage et la rétreinte pour la mise en forme proprement dite.
Le sous planage et le planage pour la finition de la pièce.
Ces opérations se font généralement après un traitement thermique qui consiste à chauffer à une température donnée pour chaque type de métal et à refroidir plus ou moins rapidement: le métal est recuit; ainsi traité il devient malléable.
Quelques indications de température pour les métaux les plus utilisés. Etain et plomb: pas de recuit. Or et argent: recuit teinte pale. Cuivre: recuit rouge cerise. Le laiton doit se chauffer à 500°, le laisser refroidir à 300° et le passer à 700°, puis le refroidir lentement.
L’emboutissage consiste à déformer le métal en frappant avec un marteau à boule ou un maillet à emboutir (panne du marteau spécifique) sur une forme creuse appelée "salière".
La rétreinte permet de faire passer le métal de la position horizontale à la position verticale. Pour avoir une idée plus précise, il faut prendre une feuille de papier, la poser sur la main gauche légèrement creusée. Avec le poing droit, presser la feuille pour la mettre en contact avec la main gauche. Les plis ainsi créés donnent une idée du déplacement du métal dans l’espace.

Une définition sommaire de la retreinte consiste à éliminer ces plis, pour maintenir le métal dans une position verticale.
Une fois l’opération d’emboutissage et de rétreinte réalisée, la pièce possède des irrégularités. Le sous planage et le planage terminerons la mise en forme et donneront à la pièce un aspect fini.
Le sous planage se fait le plus généralement au maillet. Il élimine les grosses irrégularités (creux et bosses) de la mise en forme. Le coup est portant. La pièce est prise entre le maillet et le tas. On entend la résonance de la masse métallique (tas ou bigorne).
Le planage se fait avec un marteau à panne plate ou légèrement bombée. Il termine la mise en forme et redonne une dureté à la pièce. Le coup est portant. La pièce est prise, comme dans le sous planage, entre le marteau et le tas, on doit également entendre la résonance de la masse métallique support (tas ou bigorne). L’aspect final sera lisse ou facellé suivant le choix du marteau.
Cette méthode de travail permet d’obtenir des pièces de toutes formes et dimensions, au poids relativement réduit puisqu’elles sont creuses et que la feuille de métal employée ne dépasse pas 1,5 mm d’épaisseur. Cette technique était à la base utilisée pour les créations d’objets usuels, principalement en cuivre. Pour les objets religieux.
Aujourd’hui, elle apparaît aussi dans le domaine décoratif ou elle permet la réalisation d’œuvres contemporaines, sculptures…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Cliquez sur la photo pour découvrir notre reportage photos et vidéos
Cliquez sur la photo pour l'agrandir et passez à la suivante
La photo est parfois reliée à une vidéo.
Cliquez sur le lien vidéo en haut de la page de chaque photo
Cliquez sur les vidéos pour visionner le reportage en son et image et envoyez vos commentaires, adresse, site etc..
Mise à jour quotidienne des commentaires

Envoyez le numéro de la photo pour recevoir gratuitement l'original en haute
résolution par retour d'Email.
Cliquez sur le logo (AW) pour revenir à la page d'accueil du site
Reportage photo et vidéo gratuit si vous êtes présent dans l'agenda des manifestations du mois

Haz click en la foto para descubrir nuestro reportaje en fotos y vídeos.
Haz click en la foto para hacerla más grande y pasar a la siguiente.
Haz click en las vídeos para descubrir los reportajes en vídeo, sonido e imágenes.

Envia el número de la foto para recibir el original gratis en alta resolución.
Haz click en el logo para volver a la página de acogida del sitio.
Reportaje video gratis si usted es presente en nuestro agenda de manifestaciones.

Click on the picture to discover our photos and videos report.
Click on the picture to enlarge it and see the next one.
Click on the videos to discover the reports in videos, sounds and images.

Send the number of the picture to receive for free the original in high resolution.
Click on the videos to come back to the home page of the site.
Free video report if you are present in our manifestations agenda.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

  • Dinanderie contemporaine
  • 01
  • 30
  • 55-Mme Leboulanger
  • 96
  • 02
  • Dinanderie contemporaine
  • Dinanderie contemporaine
  • Dinanderie contemporaine
  • Dinanderie contemporaine
  • Exposition au centre culturel de Dinant
8294 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.