Salmchâteau. 65ème anniversaire de la libération.

écrit par georges.dubois
le 17/01/2010
85

Lien vers les ±700 photos et 17 vidéos de notre reportage

Les samedi 16 et dimanche 17 janvier, le stock américain de Salmchâteau avait organisé une concentration de clubs dont la passion est la chose militaire, afin de commémorer la libération du village il y a 65 ans.
Le vendredi 15 déjà, ces passionnés avaient établi leur camp, qui aurait pu ressembler à ceux de l’époque, sur les hauteurs de Ste-Marie. Des tentes individuelles ou communautaires, pour abriter l’intendance, les repas, les sanitaires ou assurer le sommeil se dressaient au voisinage d’un brasero, de véhicules de collection qui ne manquaient pas d’allure, sous la neige en prime, bref, des conditions presque authentiques. Ces amateurs éclairés sont parfaitement au courant des caractéristiques, voire de l’histoire et du vécu de leurs jeeps ou camions, uniformes, armes; de l’histoire militaire aussi, celles que nos glorieux défenseurs ont construites à force d’abnégation, pour la victoire de la liberté sur l’oppression.
Le lendemain, dès 10 heures, la colonne se mettait en route pour parcourir un pèlerinage en sillonnant les communes de Vielsalm, Lierneux et Houffalize, en hommage aux soldats américains et belges qui ont dû s’arc-bouter pour que l’offensive des Ardennes dirigée par le colonel von Rundstedt débouche sur un échec.
Les émules de nos anciens combattants se rendaient dans l’après-midi à Sart pour honorer la mémoire des victimes américaines et belges d’une part, des vétérans belges de la guerre de Corée d’autre part, devant un monument érigé à l’initiative de M. Claude Billiet, lui-même un ancien de cet épisode de la guerre froide, s’étant porté volontaire à l’âge de 18 ans et relatant des faits similaires à ceux qui avaient eu lieu quelques années auparavant en Ardenne. M. Billiet, en connaisseur, déclara que “l’évolution actuelle de l’armée est liée à l’évolution du monde moderne. Une armée comme celle qu’il a connue n’aurait plus la moindre efficacité de nos jours vu l’avancée technologique qui caractérise le secteur de la défense”.
Malheureusement, les Anciens Combattants se font de moins en moins nombreux. Il est heureux que certains, n’ayant jamais connu les hostilités, prennent le relève pour rendre hommage à nos sauveurs. Les clubs “militaires” comptent de nombreux jeunes dans leurs rangs. La passion peut prendre le relais de la mémoire pour la pérenniser.

Reportage de Georges Dubois et de Jean-Marie Lesage ( Photos et vidéos )

Reportage complet de ±700 photos et 17 vidéos.

  • 85
  • 378
  • 263
  • 187
  • 228
  • 565
  • 202
  • 211
  • 232
  • 334
  • 549
  • 665
  • 682
  • 677
  • 684
  • 688
  • 850
  • Jean-Marie Lesage et Pascal De Schepper de Evergem
3025 lectures
User default img
georges.dubois