Jacques Delcuvellerie

écrit par admin
le 22/05/2012
Les Dernieres Hallucinations de Lucas Cranach l Ancien

Dernier spectacle de la saison du Théâtre de la Place
UN UOMO DI MENO
(Fare Thee Well Tovaritch Homo Sapiens). Ecriture et mise en scène de JACQUES DELCUVELLERIE

REPRESENTATIONS AU MANEGE
25.05.2012 - 19:00
26.05.2012 - 16:00
27.05.2012 - 16:00
31.05.2012 - 19:00
01.06.2012 - 19:00
02.06.2012 - 16:00
03.06.2012 - 16:00
Durée du spectacle : environ 7 heures (6h30 et entracte)
Créé le 18 mars 2010 au Théâtre National à Bruxelles
Reprise saison 2011/2012 au Théâtre de la Place à Liège
et au Théâtre National à Bruxelles

Après Rwanda 94 et Anathème, le Groupov s'est engagé dans une nouvelle aventure, en gestation de longue date : Un Uomo Di Meno (Fare Thee Well Tovaritch Homo Sapiens) - Un Homme de Moins (Adieu Camarade Homo Sapiens).
Jacques Delcuvellerie n'hésite pas à la qualifier, dans son propre parcours, d'oeuvre ultime.
Avec « Un Uomo Di Meno », Jacques Delcuvellerie livre une oeuvre d'une ambition folle qui a les allures d'un testament scénique.
Pendant sept heures qu'on ne sent pas passer tant la force du propos nous saisit, le metteur en scène met en parallèle une vie qui se termine, la sienne, et une humanité finissante courant à sa perte. Acteurs prodigieux, chansons, humour grinçant, vidéos, force du témoignage: le spectacle est total et nous balance entre réel et fiction, entre vision alarmante et chaleur humaine. Une expérience bouleversante et salutaire.
Ecriture et mise en scène Jacques Delcuvellerie
Interprétation Patrick Bebi, Laurent Caron, Jacques Delcuvellerie, Jérôme de Falloise, Jean Fürst, Valentine Gérard, Francine Landrain, Mathilde Lefèvre, Sarah Testa, Anthony Thibault, Alexandre Trocki

Composition musicale et réalisation sonore Jean-Pierre Urbano

Vidéos et images dans le spectacle
Dramaturgie et réalisation Marie-France Collard assistée de Benoit Gillet / Documentaliste Jérôme Laffont / Montage Benoît Baudson et Benoit Gillet
Scénographie Johan Daenen assisté de Johanna Daenen
Scénographie d'équipement Fred Op de Beeck
Construction décor les ateliers du Théâtre National
Stagiaire décoration Stéphanie Denoiseux

Une coproduction du Groupov, du Théâtre National de la Communauté française et du Théâtre de la Place (Liège)
Avec le soutien du Service général des arts de la Scène de la Communauté française, du Ministère de la Région Wallonne, de la Province de Liège et de Théâtre & Publics

Jacques DELCUVELLERIE, metteur en scène, pédagogue, écrivain, acteur.
Français travaillant en Belgique, Jacques DELCUVELLERIE a poursuivi des études d’arts plastiques, puis en communication sociale avant d’être diplômé de l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS – Bruxelles). L’essentiel de son activité est, depuis 1980, lié au Groupov dont il est le fondateur et le directeur artistique.
Dernière création : UN UOMO DI MENO (Fare Thee Well Tovaritch Homo Sapiens) (mars/avril 2010, Théâtre National, Bruxelles), spectacle fleuve de 7 heures écrit et mis en scène par Jacques Delcuvellerie – après une longue phase de recherches collectives, et salué unanimement par la critique.
Dans la période précédente : les 4 années d’élaboration publique de RWANDA 94 (Festival d’Avignon 1999), sa création (mars/avril 2000) au Théâtre de la Place à Liège et au Théâtre National à Bruxelles, et sa tournée mondiale. En 2004, RWANDA 94 fut présenté au Rwanda même (Butare, Kigali, Bisesero) dans le cadre de la Commémoration du dixième anniversaire du génocide.
ANATHEME, créé au Festival d’Avignon 2005 et en Belgique au Théâtre National dans le cadre du KunstenFestivaldesArts, œuvre musicale, visuelle et corporelle, basée exclusivement sur l’Ancien Testament : mises à mort collectives, massacres, génocides directement accomplis par Dieu ou perpétrés sur son ordre formel.
2005, mise en scène de LA MOUETTE (Tchékhov) au Théâtre National (Bruxelles) consacrée par la critique meilleur spectacle de la saison, tournée en Belgique et en France, jouée trois saisons au Théâtre National.
En 2007, mise en scène de BLOODY NIGGERS ! d’après un texte de Dorcy RUGAMBA, création au Festival de Liège en février 2007, puis au Théâtre National et tournée internationale.
Depuis sa création au Festival de Liège 2001, sa réalisation de DISCOURS SUR LE COLONIALISME, d’Aimé CÉSAIRE, avec Younouss DIALLO, voyage dans le monde entier, de la Nouvelle Calédonie au Bénin.
En dehors du GROUPOV, Jacques DELCUVELLERIE a porté à la scène des auteurs classiques (Racine, Molière, Beaumarchais) et contemporains, en 1992 création mondiale de l’opéra MEDEA MATERIAL d’Heiner Müller, musique de Pascal Dusapin au Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles.
La 1ère période de création du Groupov (1980-1987) se clôt par KONIEC (Genre Théâtre), dont témoigne le film homonyme de Michel Jakar.
Sur le plan de la pédagogie, Jacques DELCUVELLERIE enseigne au Conservatoire Royal de Liège depuis 1976 où il a créé quelques années un Studio expérimental. La question de la formation permanente de l’acteur a été au centre de la réflexion et de la pratique du GROUPOV dès sa fondation . Jacques DELCUVELLERIE a animé divers ateliers en Belgique et à l’étranger, il a également fait partie de la première édition de l’Ecole des Maîtres, fondée par Franco Quadri (avec Jerzy Grotowski, Anatoli Vassiliev, Jacques Lassalle, etc.). Il a ensuite dirigé la session 2002 de cette Ecole en Italie et à Liège, avec des acteurs français, belges, italiens et portugais sur le thème du théâtre et du chant épiques brechtiens.

« A celle qui écrit ‘Lulu-Love-Life’, cinq conditions pour travailler dans la vérité », in Alternatives Théâtrales n°44, juillet 1993.
« Le jardinier », in L’Art du Théâtre, Actes Sud n°8 « Le Metteur en scène en pédagogue », 1988, repris in Alternatives Théâtrales n°70-71, décembre 2001.
« Tendre vers Brecht » et « De la maladie, une arme », in Alternatives Théâtrales n°67-68, avril 2001.
« Face à ce qui se dérobe : la choralité à l’œuvre dans Rwanda 94 », Martin Mégevand, in Alternatives Théâtrales n°76-77, 2ème trimestre 2003 : Choralités. (et autres textes dans le même numéro).
« La résistible ascension du gladiateur », in Etudes Théâtrales n°26, 2003.
« Rwanda 94, une tentative », in revue Europe n°926-927, juin-juillet 2006 : Ecrire l’extrême.
« Vers une fabrique de spectres », in Etudes Théâtrales n°46, 2009.
« C’était un million de fois une personne », in revue Quarto n°73, 2000 : La volonté de l’autre.
« Un Uomo Di Meno », 2010.
Cf. également le site Internet du Groupov.

  • Les Dernieres Hallucinations de Lucas Cranach l Ancien
  • Un Uomo Di Meno. Jacques Delcuvellerie
  • Un Uomo Di Meno. Jacques Delcuvellerie
1781 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.