Le Grand Dédé : Clic Party !

couverture Clic Party !

Sortie mi-décembre. Dédicaces les 21, 22, 23 décembre 2012 au marché de Noël de Rochefort. Au "conte de fée" à Jemelle et dans d'autres librairies , dates à suivre... Juste pour le plaisir, un petit extrait de Clic Party :

Le Grand Dédé : Clic Party !

La conversation roulait sur tout et sur rien. Pas un mot de l’enquête ni de Virginie. « Elle me fait le grand jeu, mais elle ne parle de rien. Bizarre… » se disait Dédé. Puis, alors qu’ils étaient en train de prendre le café, la question fusa :
- Où en êtes-vous dans vos recherches ?
- Au point de départ. Vous ne m’avez guère laissé le temps. Pourquoi êtes-vous aussi certaine que votre père ne soit pas décédé de mort naturelle ? Rien ne le prouve. Et cette histoire de jeu du solitaire… Il ne vous est jamais venu à l’esprit qu’il s’agissait d’autre chose ?
- Par exemple ?
- De rencontres sur Internet…
- Que voulez-vous dire par là ?
- Enfin, mademoiselle Verdier, vous avez quand même bien une petite idée. Il y a la pub du Net, la télévision et les journaux, répondit le détective, gêné d’avoir à expliquer tout ce qui pouvait se passer sur de tels sites.
- Ma télévision n’est pas raccordée. Je m’en sers juste pour visionner les vidéos des courses de chevaux, les saillies des juments ou les naissances de mes poulains. Le reste m’ennuie souverainement. Expliquez-moi tout cela en clair, je vous prie.
« Bordel, Sainte Nitouche, tu m’emmerdes ! » pensa Dédé, avant de commencer ses explications.
- Photo du mariage à l’appui, je suis allé me renseigner sur votre belle-mère rue de la Joie à Marnier. C’est là qu’elle a fait la connaissance de votre père. Il s’avère que ce dernier était très friand de jeunes prostituées. Du temps de sa splendeur, il ne ratait aucun nouvel arrivage à Marnier.
- Comment pouvez-vous dire cela? Qui vous a raconté de pareilles inepties ? Si c’est sa salope de femme, je vais l’attaquer en justice pour diffamation.
- Je ne peux pas révéler mes sources. Secret professionnel, désolé ! répondit André Gard, animé d’une envie folle de s’en aller.
Un peu calmée, Carole Verdier relança la conversation sur les sites de rencontre :
- Je ne vois vraiment pas où vous voulez en venir.
- En clair, des hommes et des femmes se rencontrent sur Internet sans se connaître. Certains, juste pour se faire des amis et discuter. D’autres, pour jouer au ‘solitaire’, comme vous dites. C'est-à-dire, se déshabiller devant la caméra et s’adonner à des jeux d’initiés. En duo ou en solo. Tout dépend des arrangements qu’ils prennent. Ils se font parfois piéger. Il en résulte qu’on peut les voir en pleine action dans le monde entier.
- Tout nus ? demanda estomaquée la patronne du haras, en se servant de sa serviette comme d’un éventail.
- Oui. En gros plan et dans des poses que je n’oserais vous décrire.
- Décrivez, décrivez !!! dit-elle, dans un râle qui en disait long sur son état d’excitation, alors qu’elle faisait des moulinets de plus en plus rapides avec sa serviette.
- Pas besoin de vous faire un dessin. Je crois que vous avez compris.
- Ouiiiiiiii, ouiiiiiii, viens !!! cria-t-elle, au jeune homme.
Elle se leva d’un bond. Laissa tomber le pantalon sous lequel elle ne portait aucun sous-vêtement, tourna le dos à Dédé et dans une espèce de hennissement, hurla : « Prends-moi !!! »
Ecœuré par cette femelle en chaleur, le jeune homme lui donna une grande tape sur les fesses en disant «Allez hue ! Bichette », avant de s’en aller en rigolant...

http://qasida.e-monsite.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Présentation de l'écrivaine Bernadette Herman


Présentation le grand dédé en vidéo de Bernadette Herman


Le Grand Dédé : La Ruelle Maudite!


Le Grand Dédé : Clic Party !


Bernadette Herman le grand dédé, la ruelle maudite, la chambre de visite, l'héritage d'éloîse beaubois, clic party!