Toots nous a quittés !

écrit par YvesCalbert
le 22/08/2016
7 sur 7

Une bien triste nouvelle vient de frapper le monde de la musique, du jazz en général et de l'harmonica en particulier, Toots Thielemans vient de nous quitter, ce 22 août, à l'âge de 94 ans.

Natif des Marolles, ce brillant compositeur de jazz, également guitariste, ayant fait carrière aux Etats-Unis, joua de son légendaire harmonica aux côté de Ray Charles, Bill Evans, Ella Fitzgerald, Charlie Parker, Frank Sinatra, ...

« Avec le décès de Toots Thielemans, c’est l’une des étoiles les plus authentiquement bruxelloises qui nous quitte et le quartier des Marolles, où ses parents tenaient un café, pleure l’un de ses enfants. Il a donné à l'harmonica ses lettres de gloire et de noblesse, ayant été l’un des meilleurs ambassadeurs de Bruxelles et de la Belgique dans le monde. Le jazz est en deuil. Nous aussi », tint à souligne Yvan Mayeur, Bourgmestre de Bruxelles.

Et Karine Lalieux, Echevine de la Culture, de poursuivre: « C’est avec une grande émotion que nous avons appris le décès de ce grand artiste international dont le cœur est toujours resté marolliens et bruxellois. La Ville de Bruxelles perd aujourd’hui une de ses légendes, un grand monsieur qui n’a jamais cessé de témoigner son attachement à Bruxelles. Il était notre fierté et nous le lui témoignons aujourd’hui en faisant résonner la 'Grand-Place' de quelques-unes de ses plus grandes œuvres. J’invite tous les Bruxellois (et tous les amateurs de jazz, de partout d'où qu'ils soient, ndlr) à s’y rassembler ce soir, à 18h. A souligner que la compilation ce ce rassemblement officiel sera rediffusée, dans ce même cadre prestigieux de la Grand' Place, ce lundi 22, à 19h., 20h., 21h. et 22h.

« Je suis un Marollien afro-américain », disait Toots, ce Belge autrefois plus connu à Broadway ou à New Orleans que dans son propre pays. « Il m' a fallu 80 ans pour faire le chemin entre les Marolles et la Monnaie », aimait-il déclaré, lui qui appréciait les compositions d'un de ses compatriotes, bien top tôt disparu, Jacques Brel (1929-1978), dont il aimait interpréter, avec brio, l'inoubliable "Ne me quitte pas".

De fait, ce n'est qu'en 2000 que "La Monnaie" l'accueille pour la 1ère fois, lui qui était applaudi, depuis de nombreuse années, sur les plus grandes scènes américaines, et bien connu à Hollywood, où l'un de ses airs à l'harmonica fut repris sur l'indicatif du célèbre « Bill Cosby Show ».

Concernant "Blusette", l'un de ses "tubes", il disait: « Avec les revenus de ''Bluesette'', j'avais juste de quoi mettre de l'essence dans une 'Cadillac', mais pas pour en acheter une ». Aussi, il fut un temps où il gagnait davantage en accompagnant des publicités à l'harmonica qu'en donnant des concerts, une équipe de tournage s'étant même déplacée de Tokyo, afin que l'on puisse entendre son harmonica pour assurer la publicité d'une compagnie japonaise de gaz...

Au cinéma, si, aux Etats-Unis, on retrouve son harmonica dans, entre autres, « Macadam Cowboy » (John Schlesinger/1969/3 "Oscars", en 1970/avec Dustin Hoffman/109'), « The Getaway » (Sam Peckinpah/1972/avec Steve McQuen/122') et « The Sugarland Express » (Steven Spielberg/1974/meilleur Scénario, à Cannes, la même année/110'), il figure également au générique de films français, tels « Jean de Florette » (Claude Berri, Prix de l' "Académie nationale du Cinéma"/1986/avec Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart, Gérard Depardieu & Yves Montand/120') et « Manon des Sources » (Claude Berri/1986/avec Daniel Auteuil, "César du meilleur Acteur", Emmanuelle Béart & Gérard Depardieu/120').

« Je suis tombé amoureux de mon harmonica il y a très longtemps. Il y a une véritable communion entre l'instrument et le musicien. Une histoire d'amour pour la vie ».

Enfin reconnu chez nous, devenu Baron en 2001, une rue portant son nom, à Forest, depuis 2011, une grande exposition lui ayant été consacrée, à Bruxelles, il y a quelques années, il avouait « C'est lourd, la célébrité ».

En 2014, désireux de prendre un peu de repos, l'âge avançant, il avait arrêté ses tournées, lui qui avait acquis la nationalité américaine en 1957, alors qu'il se sentait si bien, chez lui, en Belgique, que ce soit avec Netty, qu'il avait épousé en 1949, ou, après le décès de cette dernière, avec Huguette, sa seconde épouse, depuis 1980.

Tous, nous gardons en mémoire la manière exceptionnelle dont il jouait de l'harmonica, un instrument si petit, devenu si grand de par son immense talent, ... D'où l'hommage musical qui lui est rendu ce lundi 22, au coeur de notre Capitale, entre 18h. et 22h. ... Ne manquons pas ce rendez-vous plein d'émotion!

Merci Toots pour tout ce bonheur que tu as offert à tous ceux qui aiment la musique et, plus particulièrement, ce jazz qui t'était si cher!
Yves Calbert.

Lien:
Du même auteur, sur :
• Palmarès du 31ème "FIFF"
• 22ème "Nature-Namur"
• Echos du"FIFF"
• "Clap 31ème", pour le "FIFF", à Namur
• "La Grenouille avait Raison", à Namur
• "La Fille inconnue" ouvre le "FIFF", le 30/09
• Salvador Allende et Evénements au "Caméo", à Namur
• « Photos Nature et Art Animalier », à Namur
• 4ème "Festival du Film Coréen"
• Fêtes de Wallonie 2016, à Namur
• "Classiques du Mardi", au "Caméo", à Namur
• Fête de Clôture de la "Maison de la Culture" à Namur
• "Lâcher de Conteurs", à Namur
• "Alterno Films"/"Fêtes de Wallonie": "Joe Hill", à Namur
• 32 ème "Salon Bio Valériane", à Namur
• 7ème "Fête de la BD"
• Frank Pé, au "Musée de la BD"
• "Lisier d'Encre", au "Musée F. Rops", à Namur
• Aquarelles, "Galerie du Beffroi", à Namur, jusqu'au 26 août
• Toots nous a quittés !
• « Arts au Cœur de la Nature », au Château de Freux
• Nafi en Or, aux "J.O." de Rio
• 20ème « Tapis de Fleurs » de la Grand’Place
• "Fiesta Latina", à Jambes-Namur,
• 18ème "Beau Vélo de Ravel", à Namur, le 13 Août
• De l'Argent aux "J.O."
• Or, Bronze, Exploits et Déceptions, à Rio
•..

  • 7 sur 7
  • cobra.canvas.be
  • You Tube
  • DH
  • Ardenne Web Magazine.  In memoriam Toots Thielemans
  • Ardenne Web Magazine.  In memoriam Toots Thielemans
  • Ardenne Web Magazine.  In memoriam Toots Thielemans
  •  In memoriam Toots Thielemans
  • Ardenne Web Magazine.  In memoriam Toots Thielemans
711 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert