Confrérie des Saveurs de la Lienne

 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2209  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2216  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2402 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2359 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2360 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2368 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2373 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2375 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2404  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2274  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2277  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2280  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2281  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2283  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2284  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2285  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2286  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2287  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2384 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2223  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2387  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2392  Confrerie des Saveurs de la Lienne-2399 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2228 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2229 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2254 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2265 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2270 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2319 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2344 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2366 microbrasserie des Ardennes-video_01 microbrasserie des Ardennes-video_02 microbrasserie des Ardennes-video_03 microbrasserie des Ardennes-video_03 microbrasserie des Ardennes-video_05 microbrasserie des Ardennes-video_08 microbrasserie des Ardennes-video_06 microbrasserie des Ardennes-video_07 microbrasserie des Ardennes-video_09 microbrasserie des Ardennes-video_10 microbrasserie des Ardennes-video_11 microbrasserie des Ardennes-video_12 microbrasserie des Ardennes-video_13 microbrasserie des Ardennes-video_14 microbrasserie des Ardennes-video_15 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2212 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2218 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2222 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2227 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2229 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2244 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2250 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2251 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2254 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2268 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2270 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2278 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2280 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2283 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2286 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2292 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2322 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2327 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2331 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2348 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2351 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2387 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2399 Confrerie des Saveurs de la Lienne-2400

LIERNEUX, 15ème chapitre de la Confrérie des Saveurs de la Lienne du dimanche 19 février 2017 avec la création et mise en place de la microbrasserie des Ardennes.

Aidez-nous à créer la micro-brasserie des Ardennes et venez déguster nos bières locales !
• Lien vers "La microbrasserie des Ardennes"

• Lien vers 209 photos et vidéos
• Historique de La Confrérie
La Confrérie a été créée en 2002 par un groupe d'amis gastronomes. Elle a pour but la défense des produits du terroir en général, celui de la Vallée de la Lienne, en particulier. Au travers d'une bière à la myrtille, unique en Belgique, un fromage et un saucisson affinés avec cette bière, nous visitons des artisans qui le souhaitent et nous vérifions que ces fameux produits de terroir sont fabriqués dans le plus pur respect de la tradition.
La confrérie assure donc la promotion de plusieurs produits de bouche : la bière 'Chaperon" à la myrtille, un fromage et un saucisson affinés avec cette bière.

• La Chaperon aux Myrtilles
Bière spéciale de fermentation haute titrant 7 % et brassée par le brasserie Caulier à Péruwelz dans le Hainaut. Elle est commercialisée en bouteilles à étrier de 33 cl.
Peu sucrée par rapport au nez, l'ensemble présente un bel équilibre entre la bière et la confiture de myrtilles.
Une des seules bières au monde de fermentation haute, à base de fruits et refermentée en bouteille

M. José MICHEL - route de Manhay 68 - 4990 LIERNEUX
080/31.92.34

• Présences et intronisations du 15ème chapitre de la confrérie "Les Saveurs de la Lienne" .
Rehaussée par la présence d’une forte délégation française venue des Côtes d’Armor (Bretagne), parmi laquelle l’assistance a pu apprécier l’excellente qualité des prestations de plusieurs chanteurs de rue, le 15ème chapitre de la Confrérie des Saveurs de la Lienne s’est tenu dès 10 h 30 dans les Salons de l’Horécalienne, à Jevigné.

Jacques ANTEN
De la confrérie de la cloche d’or de St Jacques.
Jacques est un policier retraité, c’est donc quelqu’un habitué à servir et à protéger.
A ce titre il sert maintenant au sein de cette confrérie et continue à protéger.
Vous allez comprendre…
Cette confrérie promeut la fabrication et la dégustation de l’eau de vie de myrtille.
Jacques est donc aux avants postes pour goûter le premier, il prend donc un risque !
C’est entr’autres lui qui après bien des essais assure que la boisson est bonne et digne d’être servie aux convives, et pour les rassurer, il pousse même le devoir jusqu’à reboire un coup avec eux, ceci dans le but de les mettre en confiance.
On sent que Jacques à de l’expérience dans ce domaine si particulier des dégustations en avant premières. Sans doute dans sa vie professionnelle, a-t-il dû prendre souvent l’initiative d’y aller en éclaireur.
Y a pas à dire, mais dans la police, on a le sens des responsabilités.
Jacques, merci à toi de nous protéger et nous éviter ainsi de consommer des boissons qui ne seraient pas les meilleures.
Pour cela nous te faisons aujourd’hui compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Jacqueline CONSTANT
De la seigneurie de Vervi-Riz
Jacqueline est une femme discrète et réservée.
Réservée pour qui ? Nous l’ignorons.
On nous a également rapporté qu’elle était passée maîtresse en emballement.
On peut évidemment emballer bien des choses à bien des endroits. Sur un comptoir ou sur une piste de danse, c’est selon.
Une tarte au riz bien moelleuse et bien emballée nous aiderait sans doute à mieux cerner le caractère de Jacqueline. Vous qui souhaiteriez en savoir plus, réservez donc un peu d’appétit pour le dessert, il y aura de la tarte à disposition.
Jacqueline, pourriez-vous répondre à ces quelques questions toutes simples ?
1) Combien de temps laissez-vous respirer vos produits avant l’emballage ?
2) Y a-t-il des règles précises quant au choix de la ficelle ?
3) Les boîtes sont-elles cautionnées ?

Edgard GUIOT
De la confrérie de la Jurade princière de Chimay.
Edgard opère dans son atelier de boucherie à Chimay. C’est lui qui a réintroduit la bleue de Chimay dans les étals, une jeune vache mère de 2 ou 3 veaux, que l’on a réengraissé afin qu’elle produise une nouvelle viande.
Il a intégré la confrérie comme compagnon en 2009, pour ensuite être intronisé MAITRE COMPAGNON en 2014.
Il a défendu la bleue de Chimay à la FOIRE FRANCHE et aux 4 coins du pays.
Après tous ces efforts ininterrompus il est passé JURAT EN 2016 ;
Edgar est BCTOB càd Boucher Charcutier Traiteur Organisateur de Banquets.
C’est sans doute pour cela qu’il a refusé d’être ministre, car il est honnête et n’a pas le temps.
Cela étant, entre 2 cuisses, Edgar se plait aussi à venir titiller le poisson à la mouche (et pas au vers) dans la région de Durbuy.
Nous accueillons donc aujourd’hui une sommité de la région Chimacienne , on peut dire que EDGAR défend son terroir avec autant d’ardeur que je combat tout qui ne respecte pas la qualité de nos produits.
Merci à toi Edgar, merci d’être toi, tout simplement !

Christian VAN CANTFORT
De la confrérie de la LEFFE à Dinant.
Christian est en quelques sortes un immigré, puisque né en Allemagne en 1956, il a prolongé son existence dans nos régions.
1956 c’est l’année ou les russes ont envahit la Hongrie. Ceci pour vous situer Christian sur l’échelle du temps.
Il aime le foot, la colombophilie et la bonne chair. Retraité du service de la propreté de la ville de Bastogne, il œuvre maintenant à promouvoir la Leffe, une bière bien connue dans nos régions et au-delà.
La colombophilie, ce n’est pas de la politique, on ne prend pas les autres pour des pigeons, on s’occupe de pigeons, on les aime, mêmes si on les envoie très loin pour s’assure de leur amour quand ils reviennent.
Pour toutes ces raisons, il jouit d’emblée d’un grand capital de sympathie, de plus il répond volontiers présent aux différents chapitres, ce qui nous vaut le plaisir de l’accueillir aujourd’hui.

Philip SCHEEN
De la confrérie des MANGONS.
Philip a exercé la profession de boucher pendant de longues années.
La boucherie, c’est une affaire de famille, le virus semble se transmettre de père en fils depuis longtemps.
Il est aujourd’hui formateur au centre régional de Villers le Bouillet et forme des jeunes à la découpe de la viande.
C’est donc, grâce à lui et à ses jeunes élèves, que nous pouvons trouver dans nos assiettes des morceaux de viande qui conviennent à toutes sortes de morphologies dentaires et qui ne dépassent pas de la poêle lorsqu’on veut les cuire.
Philip est aussi un grand amateur de foot, sport qu’il a pratiqué longtemps avant de s’occuper des plus petits, il reste donc dans le coup et est toujours prêt à conseiller quiconque souhaiterait connaître la meilleure façon pour ne pas envoyer le ballon dans la fenêtre du voisin.
Malgré ces nombreux centres d’intérêt et activités, avec son épouse Sabine, ils ont en outre fabriqués 2 enfants. C’est vous dire si on a à faire ici à un couple multitâche.

Claude JACOBY
De la confrérie des MANGONS
Claude est issu d’une grande lignée de bouchers qui opérèrent sur la place de Liège depuis des lustres.
Son arrière grand père était déjà boucher, c’est dire si la viande, il connaît !
Il a commencé comme apprenti à la boucherie ardennaise de la rue des Guillemins, puis chez Scafs pour continuer chez Jacky Scheen. Il opère maintenant comme indépendant depuis une quinzaine d’années.
Il a également pratiqué le foot jusqu’à 35 ans, mais maintenant ses chaussures très usagées sont chez le cordonnier depuis bien longtemps (Celui-ci serait en cure de désintoxication).
Il peine à les récupérer.
Comme il refuse de jouer avec des nouveaux souliers fluos équipés d’un port USB et branchés sur Face book, il attend que les siennes soient réparées.
Sur ce sujet là, Claude est un TCHESTOUT ! Il ne veut pas qu’on le suive en direct sur les réseaux sociaux pendant la troisième mi-temps.
Claude, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Gérard MULLENAERTS.
De la confrérie du pain gris et de l’Huitre de Milmort.
Gérard est horticulteur pépiniériste de formation.
Après son service militaire chez les paras de 71 à 73, il a découvert une belle plante !
Et a donc épousé Mireille…
En plus de son petit jardin, il s’est aussi occupé de l’entreprise familiale créée par ses parents jusqu’en 1983.
Comme il avait bien assimilé l’entretien et la gestion de cette nature parfois difficile à dompter, il prit les rennes de l’entreprise jusqu’en 1996.
Il remit son commerce à cette date pour travailler ensuite comme chauffeur routier international.
Quelques milliers de kilomètres plus tard, il prit sa retraite en 2012.
Le voici maintenant membre de cette confrérie qui promeut la gastronomie régionale.
Du pain gris accompagné d’Huitres « Fines Claires Marennes d’Oléron » et d’un vin blanc « Pic Poul de Pinet ».
Ca ne s’invente pas !
Et ça ne se trouve pas au Mac Donald du coin.
Gérard, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Myriam DHEUR
De la confrérie des filles de Berthe aux longs pieds de Herstal.
Myriam est une fille très stable, elle repose sur une bas solide, chausser du 45 aide à ne pas plier au moindre coup de vent !
Elle est la présidente fondatrice de cette confrérie historique et gastronomique créée en 2005.
Elle dépend d’une ASBL, « La Charlemagn’rie » qui outre un but social et culturel, défend le folklore Herstalien.
C’est en effet à Herstal qu’est né ce foutu Charlemagne qui a inventé :
L’école
Les devoirs.
Les leçons.
Le bonnet d’âne
Les cours de rattrapages.
Les cantines scolaires.
Les cars de ramassages.
Les cours de récréations.
Les préaux.
Les examens.
Les tombolas au profit de l’amicale.
Et la grève des profs.
Cette liste n’est pas exhaustive !
Myriam n’est évidemment pas responsable de tout cela, que du contraire, sa carrière dans le droit et le social visait en effet à palier les manques de la société et les dérives de certains.
Nous ne citerons pas de noms, VOO comprendrez vous-mêmes de qui on parle.
Plutôt que de se lamenter, Myriam, avec ses sœurs aux longs pieds préfère cuisiner des crêpes nappées d’advocaat et de chocolat chaud, le tout arrosé d’un pêket cerise, et accompagné de la Bertine, une praline du terroir local.
Myriam, quelle pointure minimum doit-on chausser pour pouvoir intégrer votre confrérie ?
Myriam, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Nadia ERDEVEN aussi appelée MAMIE NOVA
De la confrérie des voyageurs aériens sans sédatif.
Nadia nous vient de Villedieu sur Indre, à ne pas confondre avec Villedieu Les Poêles, là où les gens ne s’épilent jamais.
Villedieu sur Indre est située à quelques Kms à l’ouest de Châteauroux, dans l’Indre, le département N° 36.
Nadia est….. comment dire ? Fidèle à ses choix…
Elle a épousé son ami d’enfance, celui avec qui elle a dû faire les 400 coups et aller ensuite à la messe du dimanche.
Elle aurait commencé à parler très tard, et pour se rattraper sans doute, elle aurait assez souvent cafté sur son frère quand il faisait des bêtises.
Cela étant, dès 15 ans, elle fréquentait déjà les bals de la région. Le retard de la parole n’était plus qu’un souvenir.
Ils ont 3 enfants, et il nous est revenu qu’ils partaient en vacance avec une caravane de manouche. Style Gipsy King, mais sans les guitares donc.
C’étaient des campings caristes de la première heure.
Elle a travaillé à la banque HSBC, qui lui aurait proposé un logement à Paris, rue de la Pompe.
Nadia n’était cependant pas dupe, elle senti que cette soi disant opportunité ne répondrait pas à ses aspirations.
Elle refusa donc, prétextant qu’elle voulait avoir un regard quotidien sur son clocher de Villedieu.
Hors de la salle de bain, Nadia n’aime pas l’eau, contrairement à son mari et ses enfants qui sont férus de natation.
Elle nous dit n’utiliser aucun autre accessoire que son homme.

Enfin, nous dirons que Nadia n’aime pas trop s’envoyer en l’air.
Elle a peur de l’avion, et ne monte à bord que dans les vraiment grandes occasions…
Un anniversaire de mariage par exemple !
Là elle ferme les yeux et s’endort jusqu’au moment de l’atterrissage.
Nadia, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Eliane et Fernand BACCUS
De l’ABUM (Association Belge des utilisateurs de Mortohomes)
Eliane et Fernand sont deux membres très actifs de l’ABUM, A ce titre ils sont très occupés et très enthousiastes, même si parfois, ils souhaiteraient un peu lever le pied.
Fernand est ingénieur de formation, il a travaillé chez Boël, dans la sidérurgie
Rien ne nous a été rapporté sur ses fonctions au sein de l’entreprise, on peut cependant être sûr que ce n’est pas lui qui veillait à l’instruction et l’éducation de la fille cachée de notre roi Albert le retraité.
Avec Eliane, outre le fait d’avoir très bien élevé leurs enfants (comme on dit) ils ont hébergé de nombreux animaux dans leur ferme de Fraiture, ici en haut de la colline.
Ils ont eu des chiens, des poneys, des chevaux, des vaches, des veaux, des perruches, et même un kangourou
Eliane était puéricultrice, elle s’occupait des tout petits, elle a pratiqué l’alpinisme de haut niveau et en haute montagne durant de nombreuses années.
Actuellement, elle ne grimpe plus ! Sauf aux rideaux quand Fernand l’invite à partager quelques plaisirs.
Elle est aussi passionnée de photographie ! Elle a un zoom que beaucoup envieraient et n’hésite pas à se faufiler ou à escalader des endroits improbables pour saisir la photo du siècle.
Bien sûr, vous ne verrez pas ses photos dans Voici ou Gala, Eliane photographie, les gens, les animaux, la nature, la vraie vie quoi !
Fernand s’occupe du développement et de la maintenance du site internet de L’ABUM.
Eliane est en charge de la rédaction du mensuel destiné à documenter les campings caristes sur les activités du club. Elle répertorie également les nouveaux membres et tient à jour la base de données des adhérents.
Eliane et Fernand, nous sommes heureux de vous accueillir ici aujourd’hui, et vous faisons compagnons gastronomes de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Philippe GUYARD
De la confrérie du piano à bretelles.
Philippe nous vient de Bretagne, de Plouguescan exactement.
Il est né à Paris en 1958, sa grand-mère était belge (comme quoi nul n’est parfait)
Ce n’est donc pas pour rien qu’on l’appelle Filou, c’est le nom d’une bière de chez nous.
Il est grand père d’une petite fille prénommée Ava.
En 1978 durant son service militaire, il faisait partie d’une unité de combat chargée de la surveillance du mur de Berlin.
Selon certaines sources autorisées, Donald TRUMP l’aurait contacté pour lui demander de surveiller un autre mur, qu’il projette de construire aux USA !
Philippe aime la moto, il aurait acheté sa 1ere mobylette biplace avec un phare blanc (à l’époque, on achetait, on ne volait pas) à l’âge de 14 ans, avec l’argent gagné durant ses spectacles.
Il faut dire que Philippe tâtait déjà les touches de l’accordéon à 7 ans.
A 11 ans il jouait son premier concert bal, et ça a continué jusqu’à ses 20 ans.
En 1991 il intégra un groupe appelé « P’tit Jazz », il y resta 5 ans.
Puis il a rencontré Ben, et ensemble il ont écrit et créé 4 spectacles.
Il fut aussi régisseur d’un grand théâtre jusqu’en 2015.
Il côtoya très longtemps l’accordéoniste de Barbara.
Actuellement il joue et compose pour différentes formations telles que :
OUF DE DIJO
LES CLO-CHOSES
L’AMANITE
BEN & JO
Philippe, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Floriane SAVARY
Floriane nous arrive de Bretagne, avec sa maman.
Elle serait née à Limoge en 1998
On comprend pourquoi elle est jolie comme une porcelaine !
Déjà toute petite, elle avait les cheveux dorés et un sourire qui repoussait les grincheux.
Floriane fait du parapente, c’est une discipline qui consiste à quitter le sol à l’aide d’un parachute et de monter toujours plus haut pour y rester aussi longtemps que possible.
Vous me direz qu’un parachute ça sert à redescendre en douceur, ou sauter d’un avion
Mais en Bretagne, on ne fait rien comme ailleurs. On affirme sa différence.
A l’âge de 5 ans, elle a contracté une maladie incurable, elle est contaminée par le virus CDR.
Le virus des Chanteurs De Rue.
A cette époque les symptômes étaient une propension à défiler en tenue d’époque, telle une petite fille sage qui se serait échappée d’un roman de la comtesse de Ségur.
Amoureuse des chevaux, depuis ses 4 ans, elle les enfourche et les dompte telle une amazone.
Elle a participé aux championnats d’endurance sur 60 km (et sur cheval bien sûr) en se classant 7 ième sur 40.
Elle rêvait d’intégrer la garde républicaine à cheval et défiler ainsi devant son papy (assis dans la tribune d’honneur, à droite du président) sur les champs Elysées.
Elle entame à présent des études d’infirmière militaire, et ne soignera donc plus les chevaux, mais plutôt les cavaliers.
Floriane, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

Nikita FERNANDEZ
Nikita nous arrive du Berry.
Pour ceux qui ne savent pas où cela se trouve, le BERRY, c’est là où il y a les BERRYCHONS.
Elle est née à Paris en 2001.
Tout comme Floriane, elle a été contaminée par le CDR dès ses 4 ans.
Elle danse le French Cancan avec sa robe à froufrou, et à 5 ans elle chante sur scène
La complainte de la butte et Nini peu d’chien.
Nikita est une gymnaste avertie, le grand écart, elle connaît, mais pas seulement, ne vous y tromper pas, elle aurait tôt fait de vous retourner comme une crèpe.
En septembre prochain, elle va intégrer l’armée Française, non pas pour rouler des mécaniques, mais pour s’occuper de celles des poids lourds.
Son caractère bien trempé s’accordera bien avec celui de l’acier des moteurs, et nul ne doute que plus d’un bidasse se verra signifier qu’il doit ronger son frein.
Nous lui souhaitons donc le meilleur dans sa carrière professionnelle, en espérant la revoir quand même de temps à autre parmi nous.
Nikita, nous sommes heureux de t’accueillir ici aujourd’hui, et te faisons compagnon gastronome de la confrérie des saveurs de la Lienne.

• Lien vers le reportage vidéo de la naissance de la microbrasserie des Ardennes à l'occasion du dernier chapitre de la Confrérie des Saveurs de la Lienne qui a eu lieu ce dimanche 19 février 2017.
• Lien vers 209 photos et vidéos
• Lien vers la microbrasserie des Ardennes

Cliquez sur la photo de l'album pour découvrir notre reportage en photos et vidéos
Cliquez sur la photo pour l'agrandir et passer à la suivante
Cliquez sur les vidéos pour découvrir les reportages en vidéo, son et image en haut de l'image
Envoyez le numéro d'une photo avec un commentaire pour reçevoir gratuitement l'original en haute résolution par retour d'E-mail.
• Lien tarif pour recevoir plusieurs photos en HR
Cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil du site
Reportage vidéo gratuit si vous êtes présent dans notre agenda des manifestations

Click on the picture to discover our photos and videos report.
Click on the picture to enlarge it and see the next one.
Click on the videos to discover the reports in videos, sounds and images.

Send the number of the picture to receive for free the original in high resolution.
Click on the videos to come back to the home page of the site.
Free video report if you are present in our manifestations agenda

Haz click en la foto para descubrir nuestro reportaje en fotos y vídeos.
Haz click en la foto para hacerla más grande y pasar a la siguiente.
Haz click en las vídeos para descubrir los reportajes en vídeo, sonido e imágenes.

Envia el número de la foto para recibir el original gratis en alta resolución.
Haz click en el logo para volver a la página de acogida del sitio.
Reportaje video gratis si usted es presente en nuestro agenda de manifestaciones