Dessiner encore.

écrit par VandenHende
le 22/03/2021

Synopsis

« L’attentat du 7 janvier 2015 tourne en boucle dans ma tête. Tout fout le camp en moi mais le dessin résiste… ». Le récit graphique bouleversant d’un voyage intérieur, pudique et authentique d’une survivante des attentats sur la rédaction de Charlie Hebdo en  janvier 2015.

Auteur : Coco

Coco, de son vrai nom Corinne Rey, est dessinatrice à Charlie Hebdo. Elle y est présente en conférence de rédaction le 7 janvier 2015, jour de l’abominable tuerie des frères Kaouchi. Prise en otage, elle est forcée à composer le digicode pour permettre aux tueurs de massacrer ses amis et collègues. Depuis, elle est rongée par une incurable culpabilité et une infinie tristesse. Dessiner encore est le journal de l’aliénation psychologique qui en résulte. Evidemment, elle y met en abyme le déroulé du jour de l’attentat. Les terroristes y sont deux fantômes sombres et le massacre se résume à des Tak Tak Tak dans le noir. Coco parvient à exprimer la culpabilité immédiate qui s’ensuit, qui déferle sur elle et la tourmente obsessionnellement en prenant l’apparence de la grande vague de Kanagawa (la célèbre estampe japonaise), qu’elle décline sous moult aspects. Dans un désordre chronologique organisé, de son style graphique direct et charbonneux, proche de celui de Luz, Coco met en scène son quotidien d’avant, sa vie d’après, les thérapies foireuses, celles qui fonctionnent… et cette BD fait assurément partie de la cure. Afin que la catharsis soit efficiente, Coco dessine aussi et surtout le bonheur professionnel d’avant : la déontologie incarnée par Charb, la gentillesse de Cabu, la sagacité de Tignous, la bienveillance de tous les autres… Quand bien même le mood était à l’engueulade permanente entre les personnalités fortes qui faisaient Charlie, il régnait visiblement une ambiance formidable au sein de ces bureaux avant ce moment infernal. Bref, elle raconte sa vie, les moments charnières, les tempêtes et les périodes calmes… Le besoin est irrépressible et salutaire de dessiner tout cela. Notons en postface que la dessinatrice vient d’être appelée par la rédaction de Libé pour remplacer Willem, qui prendra sa retraite en avril 2021 (source : Planète BD)

Editions Les Arènes

Nombre de pages : 352

Format : 210x260 mm

ISBN : 979-10-375-0283-4

Prix : 28 €

15 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"