Les orphelins de François, par Bernard Gheur

écrit par VandenHende
le 14/03/2021

A la rencontre du cinéaste  François Truffaut

Le 24 octobre 1984, au cimetière de Montmartre, Claude de Givray prononce l’éloge funèbre de son ami François Truffaut. 

« Si François n’était pas né, s’il n’avait pas été cinéaste… »

Et moi, que serais-je devenu si François Truffaut n’avait pas existé ?

À 16 ans, je n’aurais pas parcouru les rues de Liège une  caméra à la main, ni  fait la sortie des écoles de filles, en quête de jolies actrices.

À 17 ans, je n’aurais pas pris le rapide Moscou-Paris de 00h10, aux Guillemins, pour découvrir un film en exclusivité, remonter les Champs-Elysées, sonner à certaines portes.

À 20 ans, sans sa lettre merveilleuse, sur papier pelure, postée à Paris, je ne me serais pas jeté dans l’écriture d’un  roman.

Et, à  39 ans, quittant mon journal un dimanche soir d’octobre, après le bouclage de la dernière édition, je ne me serais pas mis à pleurer comme un enfant perdu…

L’auteur

Bernard Gheur est un journaliste, romancier et nouvelliste belge né le 18 février 1945 à Liège. En tant que journaliste, il reçoit en 2007 avec Didier Caudron le prix du Parlement belge pour ses reportages sur l'immigration italienne en Wallonie

Editions Weyrich

Couverture        avec jaquette

Format 12,5 x 21,5 cm

Nombre de pages : 304 pages

ISBN: 9782874896170

EAN: 9782874896170

Prix : 16,00€

13 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"