Rétrospective et "Masterclass" de Costa Gravas, au 3è "BRussels Film FestivaI"

écrit par YvesCalbert
le 31/08/2020

Reporté à deux reprises, par la faute de la crise sanitaire, grâce à la ténacité des créateurs de ce Festival, Céline Masset et Pascal Hologne, ainsi que de leur équipe de l’asbl « Un Soir, Un Grain », le  « BRussels Film FestivaI » (« BRIFF ») se déroulera bien du jeudi 03 au dimanche 13 septembre.

A souligner, la présence d’un invité prestigieux, le cinéaste franco-grec Costa-Gavras (Konstantínos Gavrás/°Loutra Iréas/Grèce/1933) qui animera sa « masterclass », le samedi 05 septembre, à 16h30, au « Cinéma Galeries ».

Au préalable, à 14h, dans la même salle, nous pourrons assister à la projection de son film « Bestrayed » (« La Main droite du Diable »/USA-Japon/2020/127′)

Synopsis : « Cathy, jeune debutante du F.B.I., est chargee d’enqueter sur l’assassinat d’un animateur de radio de Chicago, connu pour ses emissions provocatrices. Ses recherches la conduisent aupres de Gary Simmons, pacifique fermier, ancien combattant du Vietnam. Cathy tombe bientot amoureuse de cet homme tranquille… »

La veille, le vendredi 04, à 19h30, à l’ « UGC-De Brouckère », nous aurons la projection de son film « Le Couperet » (Fra.-Bel.Esp./2005/122’/José Garcia ayant été nommé, en 2006, comme « meilleur Acteur », tant aux « César » qu’aux « Globes de Cristal », le film ayant été nommé pour le « César de la meilleure Adaptation »).

Synopsis : « Bruno Davert est un cadre très supérieur dans une usine de papier. S’étant fait licencier avec quelques centaines de ses collègues pour cause de délocalisation, il est prêt à tout pour retrouver un poste à son niveau, même à tuer ses concurrents… »

Quatre autres films sont pogrammés, au « Cinéma Galeries », au sein de cette rétrospective consacrée à l’oeuvre de Costa Gravas :

– « Adults in the Room » (Fra.-Grè./2019/124′), le samedi 06, à 18h.

Synopsis : « En Grèce, après 7 années de crise le pays est au bord du gouffre. Des élections, un souffle nouveau et deux hommes qui vont incarner l’espoir de sauver leur pays de l’emprise qu’il subit. Nommé par Alexis, Yanis va mener un combat sans merci dans les coulisses occultes et entre les portes closes du pouvoir européen. Là où l’arbitraire de l’austérité imposée prime sur l’humanité et la compassion. Là où vont se mettre en place des moyens de pression pour diviser les deux hommes. Là où se joue la destinée de leur peuple. Une tragédie grecque des temps modernes… »

– « Amen » (All.-Rou.-Fra./2002/135′), le mardi 08, à 17h30.

Synopsis « Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kurt Gerstein, un officier SS allemand, épaulé par un jeune jésuite, Ricardo Fontana, tente d’informer le Pape Pie XII et les Alliés du génocide des Juifs organisé par les nazis dans les camps de concentration… »

– « Missing » ("Porté disparu"/USA/1982/117′), le mercredi 09, à 17h30.

Synopsis : « Charles, un journaliste américain, et sa compagne Beth, se sont installés dans la capitale du Chili, Santiago. Mais suite au coup d’État qui éclate le 11 septembre 1973, Charles disparaît brusquement. Son père, un important homme d’affaires new-yorkais, vient en aide à Beth pour tenter de le retrouver… »

– « Z » (Fra.–Algérie/1969/127’/avec Yves Montand Jean-Louis Trintignant), le vendredi 11, à 18h.

Synopsis : « Un député progressiste est assassiné dans un pays méditerranéen. Le juge d’instruction s’occupant de l’enquête met en évidence, dans ce crime, la participation de l’armée et de la police… »

*** Récompensant l’éclectisme d’un parcours et d’une carrière exceptionnelsCosta Gravas est le lauréat :

de deux « Oscars du meilleur Film étranger », en 1982, pour « Missing » (« Porté disparu »/USA/1982/117′), film qui lui permet de remporter la « Palme d’Or » et le « Prix d’Interprétation masculine » {pour Jack Lemmon}, du « Festival de Cannes », sans soublier, au Royaume-Uni, 2 « BAFTA Awards »  ; ainsi qu’en 1969, pour « Z »  (Fra.–Algérie/1969/127’/avec Yves Montand Jean-Louis Trintignant), ce film remportant, la même année, le « Prix du Jury » du « Festival de Cannes » et le « Prix d’Interprétation masculine » {pour Jean-Louis Trintignant} ainsi qu’en 1970, à New-York, le « Prix Edgar-Allan Poe ».

du « César du meillleur Scénario original ou adaptation », en 2003, pour « Amen » (All.-Rou.-Fra./2002/135′).

d’un 3è Prix au « Festival de Cannes », en 1975, celui « de la Mise-en Scène », pour « Section spéciale »  (Fra.-Ita.-RFA/1975/110′).

d’un « Ours d’Or », en 1990, à la « Berlinale », pour « Music Box » (USA/1989/124′).

– d’un « Prix Louis-Delluc », en 1972, pour « Etat de Siège » (Fra.-Ita.-RFA/1972/121′).

– de 2 « Prix Lumière de la Presse étrangère », au « Grand Lyon Film Festival », en 2020, pour « Adults in the Room » (Fra.-Grè./2019/124′) et, en 2003, pour « Amen » (All.-Rou.-Fra./2002/135′).

En outre, fait, à Paris, « Officier de l’ Ordre national du Mérite », en 2010, et « Commandeur de la Légion d’Honneur », en 2019, il est récompensé 6 fois pour l’ensemble de sa carrière, en 1985, en France, de la « Médaille d’Or du Mérite des Beaux-Arts », et en 2013, en Belgique, du « Magritte d’Honneur ». En  Espagne, il fut honoré à trois reprises, recevant, en 2017, le « Prix international de Catalogne », en 2018, par le « Prix de l’European Film Acaemy », à Séville, et, en 2019, par le « Prix Donostia » du « Festival international  du Fim de San Sebastian ». Enfin, également, en 2019, en Italie, il reçoit le « Prix Jaeger-Le Coultre Glory pour réalisateurs » de la « Mostra de Venise ».

*** Sa carièrre en quelques lignes :

Après avoir fui la Grèce, à l’âge de 19 ans, Costa-Gravas étudie le Cinémaà Paris, ne tardant pas à entamer sa carrière comme assistant d’Henri Verneuil (1920-2002), Jacques Demy (1931-1990) et René Clément (1913-1996).

En près de 60 ans de carrièreCosta-Gavras n’a eu de cesse de questionner l’histoirele pouvoir, les dérives totalitaires, les injustices et les préconçus.

Son talent de conteur et de metteur en scène lui ouvrent les portes des studios américains, avec lesquels il signe des films critiquesdérangeantspersonnels, dont « Betrayed » et « Music Box »

Avec « Le Couperet« social thriller » drôle et caustiqueCosta-Gavras s’attaque à un nouvel ennemi modernecelui de l’argent du capitalqu’il dénonce à nouveau dans son dernier opus« Adults in the Room »farce brillante - et, hélas, réaliste – contre la bureaucratie européenne dans sa gestion de la crise grecque.

Dans ce dernier film, le 19è de sa carièrreson 1er film tourné en Grèce, présenté, en 2019, hors compétition, à la « Mostra de Venise », Costa-Gravas  adaptant le livre de Yanis Varoufakis« Conversation entre Adultes. Dans les Coulisses secrètes de l’Europe » (Ed. « Les Liens qui Libèrent »/2017) – relate le bras de fer financier et diplomatique entre le Gouvernement grec – représenté par son Ministre des FinancesYánis Varoufákis – et l’Union Européenne, dans le cadre de sa politique d’austérité de 2015.

Au micro de notre collègue Olivia Gesbert, de « France Culture », en novembre 2019, il déclarait : « 500 mille jeunes grecs ont quitté la Grèce : le chômage était très haut, les salaires étaient très bas. iI n’y avait pas d’espoir d’un futur immédiat qui changerait la vie. »   

La réaction de Costa-Gravas, lorsqu'il apprit que son film, au Canada et aux Etats-Unis, ne sortirait qu'en vidéo sur demande : "C’est très triste. Les films, il faut les voir en salle, c’est essentiel. Ils ont une autre dimension que quand on les voit chez soi ou, encore pire, sur son téléphone."

Depuis le 13 juin 2007Costa-Gravas est président de la « Cinémathèque française »comme il le fut de 1982 à 1987. Depuis 1987, il est président d’honneur de la « Fondation Gan pour le Cinéma », dont il est l’un des fondateurs. En outre, il est membre du comité de parrainage de la « Coordination française pour la Décennie de la Paix et de la Non-Violence », ainsi que du « Comité de soutien du Centre Primo Levi », créé pour apporter le soutien et les soins aux personnes victimes de la torture et de la violence politique.

Au « Cinéma Galeries », n’hésitons donc pas à (re)découvrir l’un de ses filmsentre les vendredi 4 et 11, ou à rencontrer ce cinéaste engagé, le samedi 05, à 16h30, à l’occasion de la « masterclass » qu’il donnera au sein de ce même Cinémadans le cadre du 3è « BRIFF ».

Parmi ses principales réalisations, notons encore un film qui bouscule les pensées manichéennes de l’époque« L’Aveu » (Fra.-Ita./1970/140’/avec Simone Signoret et Yves Montant), qui, à défaut d’être primé, fut nommé, en 1971, aux Etats-Unis, pour le « Golden Globe du meilleur film en langue étrangère », et au Royaume-Uni, pour les « United Nations Awards » des « British Academy Film Awards ».

Rappelons que le port du masque est obligatoire, de même que le respect des distanciations physiques entre les personnes ou « bulles sociales », ce qui, vu la réduction de sièges disponibles, impose des réservations préalablesPrix du Pass (pour toutes les séances, incluant les Soirées d’Ouverture et de Clôture) : 30€. Prix par séance (y compris pour celles d’Ouverture et de Clôture) : 8€75Pour plus d’informations : info@briff.be  ou  02/248.08.72Site web http://www.briff.be.

Yves Calbert.

 

 

 

 

  • EN 2019, lors du tournage de son 19è film, le 1er tourné en Grèce, « Adults in the Room »
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert