En 1924, Joseph Lesage gardait les buts du club de "fotball" de Houffalize

de g. a dr.: a genoux: Joseph Lesage, Maurice et Alphonse Collette. Debout: Emile Dubru, Theodore Miny, Leon Dubru, Paul Mathurin, Fernand Dislaire, Charles Mathurin.

Le club de football de Houffalize, la Sérana, est mémorable par sa précocité, et par son ancrage dans la population.
En suite de l'article du 9 mars 2010, nous poursuivons la description de la pyramide généalogique des joueurs de ce club.
Joseph Lesage: Il est le premier joueur, rangée du milieu, à gauche.
Le dernier de ses fils était André, qui alla habiter Dinez. Dédé, une figure archiconnue à Houffalize, dont la silhouette était reconnaissable à une claudication qui ne perturba jamais ni sa mobilité, ni sa bonne humeur, et qui portait un inamovible béret noir.
Par Dédé, Joseph Lesage est le grand-père de Francis Lesage, entrepreneur de travaux installé à l’entrée de Mont, et de son tout aussi typé bordjeu de frère.
Enfin, Joseph Lesage est le père de Marie-Rose Lesage, qui a épousé Robert Dripatine ; ils ont établi leurs pénates rive gauche en aval de Houffalize. Marie-Rose dit parfois les saintes Ecritures comme guest star, Jean-François Thiébaut officiant comme D.J.
Toujours en relation avec Joseph Lesage, citons son comptable Fernand Nocolay appelé aussi Fernand de Randoux, dont la veuve Marie-José Pirotte habite rue Cheravoie. Et la discrète Armande Oller dont il hébergea le vieil âge sous son toit.

Maurice Collette est le frère d’Alphonse, dont on va parler, et le père de Madeleine et de Paul. Il travaillait aux Contributions à Houffalize.

Alphonse Collette. Il tint une épicerie au pied du grand fossé, où se situe le cabinet du docteur Marenne.
Son fils, Louis Collette, était facteur des postes et officiait, avec sa femme Jacqueline, dans une autre épicerie, là où la friterie Autre Chose de Marie-Thérèse Prémont se situe.
Jacqueline, toujours pimpante comme une matinée de printemps, habite dans le quartier de la gare.
Alphonse est ainsi le grand père de Patrice Collette, portier de Bonnerue et président du syndicat d’initiative partie prenante de l’Ourthe supérieure.
Alphonse Collette est aussi bien sûr le père de Nelly Collette, qui se poste non loin de sa maison familiale.

Emile Dubru, huissier de justice, était le père de Renée Dubru, qui depuis des temps immémoriaux garde la paix place du Crucifix. Renée Dubru, veuve d’Eudore Antoine, est la belle-mère de Gérard Otto : Emile Dubru est donc l’arrière grand-père de Sébastien Otto, inépoumonable génie footballistique lui aussi.

Léon Dubru fut conducteur du vicinal, puis chauffeur de la SNCV quand le tram marqua le stop. Originaire de St-Roch, il construisit sur la route de La Roche. Prisonnier de guerre en Allemagne, il avait eu une fille avant guerre, Marie-Louise, et un fils après guerre, André. Marie Louise est peut-être la dernière victime de la guerre ‘39-45 : elle fut blessée d’un schrappnell lors de l’explosion d’un engin, après les événements.

Paul Mathurin était le frère de Charles, et moins bien connu que lui.
Marchand de bois, il habitait St-Roch. Il alla tenir ensuite un commerce boulevard de la Sauvenière, à Liège.

Fernand Dislaire, qui épousa Louise Fudvoye, était menuisier route de la Gare.
Il était le père de Victor, fondateur des Autocars et de l’entreprise de pompes funèbres, et donc le beau-père de Clarisse et le grand-père de Michel Dislaire, qui lui a succédé dans les affaires.
André, qui suivait, fut un actif comitard du club de football au tournant des années soixante, avec son grand ami Roger Fetten, par ailleurs coreligionnaire "à la commune". On se référera à la « notice » d’Henry Maréchal pour connaître les ramifications de son alliance. Dédé, plusieurs fois échevin, avait une fille et deux fils. Patrice a franchi notre plus proche frontière, et Francis est directeur des sports à Bastogne; responsable entre autres des vannes de remplissage de la piscine préférée de championnes olympiques et oenologue distingué, il est capable de distiguer les yeux fermés de l'eau chlorée d'un grand cru.
Un autre de ses fils était Fernand Dislaire, l’entrepreneur, dit Nannan, qui épousa Monique, la fille du grand photographe Edmond Dauchot : leurs deux fils sont Daniel et d’Alain.
Dernier fils, Louis, qui fut instituteur à Malmedy, et cumule les titres de cartophile invétéré et de père de la plus grande vedette de la télévision qu’ait générée une famille houffaloise, Dominique. Tandis que son cousin Francis est dans les vannes à Bastogne, elle fit des vannes sur Antenne 2. Bravo.
Fernand le patriarche, sosie de Paul-Henry Spaak lorsque ce dernier commença à lui ressembler, était également le père de Marie-Thérèse, alias Mimie, qui ne passait jamais inaperçue, avec ses claironnants bonjours quotidiens dans les rues de Houffalize, jusqu à son décès relativement récent.

Charles Mathurin fut un poids lourd dans la vie houffaloise, tant politique, qu’économique, que sociale (ce qu’on appelait « les œuvres »). Il fut échevin et dirigeait une société de grossiste en charbon, dans laquelle travaillaient ses deux fils : Georges dit Jojo, qui habitait fin de Ville à la fin de ses jours et Charles dit Charlot, dernier bourgmestre de Houffalize petite commune, et premier bourgmestre de Houffalize grande commune. Lequel Charlot est à Louis-Marie Mathurin, le boss des cycles pour rouler sur les bosses, ce qu’Alexandre Dumas est à Alexandre Dumas.

Tout cela coule de source... (à suivre)

René Dislaire

Prochains articles:
- les couleurs du club
- les aspects institutionnels et historiques

Encore quelques couplets du chant de guerre de la Sérana:

A Houffalize on a fondé
Une charmante société, (bis)
Lorsqu’on vous demandera
Son nom, on répondra
Elle s’appelle Sérana (ritournelle).

Que demandent nos footballeurs
Battre et lutter toujours sans peur
La Sérana battue
Ne s’avoue pas vaincue
Elle aura sa revanche.

Que demande la commission ?
Que tout membre sans exception
Fréquente assidûment
Tous les matchs d’entraînement
Et d’suivre les règlements

Maurice Collette joue comme half-back
Avec Victor Schluntz l’acrobate
Et puis Joseph Lesage
Lorsque mêlée s’engage
Prend la balle et dégage.

Lien vers la suite du reportage:
Couleurs des années '20: les maillots du club de football de Houffalize

En 1924, Joseph Lesage gardait les buts du club de fotball de Houffalize

Le club de football créé à Houffalize, il y a (au moins) 87 ans...

Photo de 1916: la fondationL du club de football de Houffalize