MICRO - POÈMES - BESTIAIRE

Poule Limace Ball trap (avec pigeons)

Des limaces voraces
Dans mes frisées salades -
Germanophobie
*
Un cerf foudroyé
Dans un buisson d’aubépines -
Le pouvoir des pointes
*
Poussé par la faim
Vers l'allée de mon jardin
Pauvre sanglier
*
Araignée dans ma baignoire
Aucune aide d’Archimède
Pour se trouver la sortie
*
Deux pandas qui niquent -
Pléiade de likes -
Tout est repeuplé
*
Passage à tabac
Par des flics chasseurs de poux -
Le sens de la blague
*
C’était un vieux chintok
Du temps des colonies
Vendeur d’interlock
Atteint de pneumonie
Rien à voir avec la suite.
Il élevait quelques poules.
Chaque matin au chant du coq
Adressait à chacune d’elles
Message individuel
Un mot d’ordre en tamoul :
« Viens cocotte, cool, cool,
Ponds, dis, chérie ».
Question :
Où suis-je ?
*
Réussir sa vie
C’est pas une Rolex
Suffit d'un Solex
Ni un boxer
Suffit d’un pitbull
*
Le propre des poules
Qu’on les nique ou qu’elles pissotent
Elles simulent.

N B Faut-il ajouter que jamais les poules n’urinent ?
*
Egrenant mes souvenirs -
Prônes en chaire de vérité -
J’attrape la chair de poule.
*
Poule !
Cria Tijl Uylenspiegel
Et un pigeon s’envola.

NB Pull! cri au balltrap (sport) pour "pousser" le pigeon vers son envol. Pull est un mot anglais qui se prononce "poul" (tirer – sur un mécanisme- pour pousser – to push – le pigeon en l’air).

*
Les vraies poules, ovipares
Jamais ne mettent
Des petits bas.
*
« Poulidor ! »
Commenta Till L'Espiègle
Entre Bayonne et Pau.

NB Poulidor eut une énorme défaillance dans une étape Bayonne-Pau.

*
N’appelez jamais votre jument
Pauline
Si vous voulez qu’elle pouline.

*
La Poule : Prête-moi ta plume
Pierrot : Je n’ai plus de feu
FIN
(Camus, Le Malentendu - Trilogie du cycle de l’absurde)
NB: dans ce dernier tercet, la référence à Camus est imaginaire
*

René Dislaire
Houffalize, mis en ligne le 31.05.2016

Du même auteur : poèmes classiques, haïku, micro-poèmes, humour et calembours
Mai, juin 2016
Bestiaire – jeux de mots - petits animaux –
Bestiaire – humour – poules etc…
mars, avril 2016
haïkus, poèmes sur la reprise cycliste de printemps
Printemps d’Ardenne, poème en pyramide, 6 tercets de 1 à 6 pieds – mars 2016 Figure 1 vvvvv
Le jardin de ma mère = années 50 = 16 quatrains en alexandrins – mars 2016
Bruxelles est paf (le jour des attentats, 22 mars 2016)