L’idiot du langage – Horoscope – Le scorpion et la grenouille

bazinga sheldon Hugo Boss Le zodiaque

L’idiot du langage - Horoscope :
Scorpion : hais la grenouille (1)
Poissons : zones d’ombres sous les nénuphars
Balance : ton porc aux poulets du commissariat
Gémeaux : consens, suce
Taureau : méfie-toi des castrologues hardis havanais(2)
Bélier : défense de blatérer : sois bélier, tais-toi
Verseaux : attention femmes fontaines
Vierge : méfiez-vous des esprits, sains ou malsains
Lion : toujours pas retenu au casting pour Fort Boyard
Cancer : ne jamais généraliser
Capricorne : tes cornes, en porter, c’est fini
Sagittaire : l’excité du local (3)
============
Alice et Hugo font le ménage
Alice à l’aspirateur
Et Hugo bosse à la main
==========
Vacances sur la Mer Rouge.
Maman, l'arabe d’hier m’a encore fait du charme.
Et l’chèque ?
==========
Raté ma série Sheldon
Suis encore énervé, bazinga ! (4)
==========

René Dislaire © Houffalize, le 30 novembre 2017

Explications :
1. Le scorpion et la grenouille, fable de La Fontaine
2. Hardy comme Françoise, Havane comme Jacques
3. Sagittaire avant de s’en servir était réservé, place à Sartre
4. Sheldon : série américaine dont le héros conclut par des « bazinga » +/- j’en ai marre !)

Présentation : L’idiot du langage – Série de jeux de mots (20 sur 130 mots) faciles ou moins accessibles. Aujourd’hui, l’horoscope vous promet des vacances non pas à Capri, mais à Sharm El Sheikh.

Du même auteur
L'idiot du langage... Série : petites strophes humoristiques avec jeux de mots:

L'idiot du langage: balance ton porc... nov. 2017
L'idiot du langage: de Blaise Pascal à Franck Ribéry... nov. 2017
L'idiot du langage : La St-Nicolas d'Annie Cordy nov. 2017
L'idiot du langage : Horoscope - Le scorpion et la grenouille

Tâtonnements OuLiPiens 2017
Présidentielles en France, 2017. Humour de campagne
Humour – Extraits de la bible apocryphes
Houffalize – Roc d’Ardenne – C’est le Dakar sans Balavoine
C’est OùLiPo d’Or à Liège
Télescopages d’extraits de chansonnettes
Télescopages littérature, chanson, cinéma
Aphorismes capillotractés : grammaire et beau langage