Poème épique – Des éléphants aux délices de Capoue

Le de cujus.

Poème épique – Des éléphants aux délices de Capoue
Parlait-il plus de vingt langues
Dans ses inflammables harangues ?
Le fameux tacticien borgne
Quel était son œil qui lorgne ?
Chargea-t-il des mercenaires
De broyer les légionnaires ?
Avait-il des éléphants
Dociles à son olifant ?
Au combat du Trasimène
Fut-il nommé hégoumène ?
Le stratège théophore
Créa-t-il le sémaphore ?
Aux délices de Capoue
Est-ce là que tout échoue ?

***
Pour exclure de l’Histoire
Tous ses actes vexatoires,
Faire choir aux oubliettes
Jusqu’à la moindre miette
D’affronts à l’Urbs éternelle
Accomplis en kyrielle,
Rome chargea Cunctator
Taquineur terminator
Et l’Africain Scipion
D’abattages et destructions
D’empreintes où plus tard on fouille
Partout y compris les Pouilles
Pour nous laisser d’Hannibal
Seuls des vestiges à dix balles.

René Dislaire © Houffalize, le 13 janvier 2018

Du même auteur. Humour déc. 2017 – janv.2018. Liens:
* Humour belge. Diamant d’Anvers et flamiches de Dinant. Janv. 2018
* Poème épique : histoire et humour. Des éléphants aux délices de Capoue. Janv. 2018
* Poème. Menu nouvel an 2018. Airelles et sanglier. Déc. 2017
* Le français, une langue misogyne? Putain ! Déc. 2017
* Noël excrément cher? Humour. Déc. 2017
* Recette pour le réveillon. Humour. Déc. 2017