1er "Japan Film Festival Brussels", du 15 au 19 Septembre : Appel à Contribution, durant deux Mois

écrit par YvesCalbert
le 25/02/2021

*** A l’origine du « Japan Film Festival Brussels » :

Ancien animateur socio-culturel en « Maisons de Jeunes », passionné, très tôt, pour la Culture, en général, et le Cinéma, en particulierFreddy Bozzo commença à organiser des ciné-clubs (parfois à la bonne franquette, avec des matelas par terre), ainsi que de petits Festivals du Cinéma italienespagnolallemand et arabe. Avec quelques amis, il créa, dès 1979, des « Nuits du Cinéma », qui furent incluses, plus tard, dans la programmation d’un Festival international d’une toute autre envergure, dont il fut l’un des initiateurs, en 1989, avec sa soeurAnnie, et trois autres passionnés du Cinéma fantastique, le « BIFFF » (« Brussels International Fantastic Film Festival »), le plus ancien Festival de Cinéma en Belgique, qui en sera, en 2021, à sa 38è édition.

Ce fut l’occasion pour lui, qui a quitté volontairement l’organisation de ce Festival, de découvrir nombre de perles du Cinéma asiatique, avec notamment des films d’Hong-Kongde Corée du Sud et du… Japon,… un pays qu’il va honorer, en créant, à Ixelles, le « Japan Film Festival Brussels »avec la complicité de Francesco Serafiniphotographe professionnelfondateur d’une agence de communicationPremière édition prévue du mercredi 15 jusqu’au lundi 19 septembre 2021.

*** Flashback sur le Cinéma japonais :

Nous soulignons qu’à une époque où les restaurants japonais sont de plus en plus nombreux, ne se limitant plus à la préparation de simples « sushis » ; où « Made in Asia », incluant le Japon, est présent à « Bruxelles Expo » ; où les « bonzaïs » ravissent les amoureux de la nature ; où les mangas sont devenus des plus populaires dans notre pays, il manquait, en Belgique, un « Festival de Cinéma japonais », alors qu’« Anima, Festival international du Film d’Animation de Bruxelles » vient de décerner, à la mi-février 2021, son « Prix du meilleur Long-Métrage »  au dessin animé « On-Gaku : Our Sound » (« On-Gaku : Notre Rock », de Kenji Iwaisawa (Japon/2019/71′), une adaptation du manga éponyme, de l’auteur japonais Hiroyuki Ohashi.

Toujours dans le secteur de l’animation, ainsi qu’en mangas, épinglons « Le Voyage de Chihiro » (Japon/2001/ 124′), d’Hayao Miyazaki, qui remporta,en 2002, l’ « Ours d’Or du meileur Film » de la « Berlinale », le « Hong Kong Film Award » du « meilleur Film asiatique », le « Prix du Public » du « Festival intenational du Film de San Francisco » et de deux « Prix de l’Académie japonaise » (« de la meilleure Musique » {Joe Hisaishi} et  « du meilleur Film » ; ainsi qu’en 2003, l’ « Oscar du meilleur film d’Animation », le « Silver Scream Award »  du « Festival du Film fantastique d’Amsterdam » et, à Hollywood, de trois « Annie Awards » (« du meilleur Film d’Animation », « du meilleur Réalisateur » et « du meilleur Scénario ») ; ce film ayant été classéau  Royaume-Uni, par le magazine « Empire », comme étant le 10è dans sa liste des 100 meilleurs films de tous les temps en langue non-anglaise.

Pour « Le Vent se lève » (Japon/2013/126′), ce même réalisateur fut primé au Canada et en Franceremportant  une dizaine de Prix aux Etats-Unis, alors qu’il est l’auteur du manga éponyme, publié, en 2009-2010, dans le magazine japonais « Model Graphix »Au préalable, en 1993, Hayao Miyazaki avait reçu le « Cristal du Long-Métrage » du « Festival international du Film d’Animation d’Annecy », pour « Porco Rosso » (Japon/1992/93′), dont le manga éponyme, du même auteur, est édité par « Glénat ». Dans ce domaine des mangas, en 1994, il reçut le « Grand-Prix » de l’ « Association des Auteurs japonais de bande dessinée »pour son ouvrage « Nausicaä de la Vallée du Vent ». Fait « Chevalier des Arts et des Lettres »à ParisHayao Miyazaki, fut honoré pour l’ensemble de sa carrière, en 2002, par la « Japan Academy », en 2005, du «  Lion d’Or » de la  « Mostra de Venise », et en 2015, d’un « Oscar d’Honneur ».

Par ailleurs, tous les cinéphiles se souviennent, en films de fictions, d’Akira Kurosawa (1910-1998), lauréat de nombreux Prix, dont, en 1981, la « Palme d’Or » du « Festival de Cannes » et, en 1980, du « César du meilleur Film étranger », pour « Kagemusha, l’Ombre du Guerrier » (Japon-USA/1980/160′) ; en 1976, de l’ « Oscar du meilleur Film étranger », pour « Dersou Ouzala » (Japon-URSS/1975/141′) ; en 1954, du « Lion d’Argent » de la « Mostra de Venise », pour « 7 Samouraï » (Japon/1954/206′) ; en 1951, du « Lion d’Or » de la « Mostra de Venise », et, en 1952, de l’ « Oscar du meilleur Film étranger », pour « Rashōmon » (Japon/ 1950/88′), ce cinéaste  ayant reçu, en outre, pour l’« ensemble de sa carrière », en 1982, un « Lion d’Or » de la « Mostra de Venise » et, en 1990, un « Oscar d’Honneur ».

Bien plus près de nous, Hirokazu Kore-eda remporta, en 2018, la « Palme d’Or » du « Festival de Cannes », pour « Une Affaire de Famille » (Japon/2018/121′), ainsi qu’en 2019, l’ « Oscar du meilleur Film étranger » et le « César du meilleur Film étranger ».

Cette 1ère édition du « Japan Film Festival Brussels » nous présentera 14 filmsincluant une série d’avant-premières de longs-métrages, tous genres confondus, accordant une attention particulière pour la nouvelle génération de cinéastes japonais. Autour du Festival, qui se veut tous publics, en collaboration avec le Centre culturel de l’Ambassade du Japon), se tiendra une table ronde sur les ponts entre les Cultures japonaise, belge et européenne, ainsi que des animations musicales, théâtrales et d’arts martiauxun concours d’arts visuelsune expositiondes ateliers d’ikebana, de calligraphied’origami,… , des marchés de DVD, de figurinesde mangas,…

La présente édition se déroulera à Ixelles, à proximité de la Place Flagey« L’espace Lumen » nous offrant sa salle de plus 400 places.

*** Appel à contribution pour la création de ce nouveau Festival bruxellois :

Créer un tel Festival, alors que les salles de cinéma sont fermées, en Belgique, depuis la fin octobre, tient d’un réel challenge, que Freddy Bozzo et Francesco Serafini veulent relever, avec l’appui de tous les cinéphiles.

De fait organiser un tel Festival demande un fameux budget, auquel tant les sponsors que les fonds publics ne pourront guère contibuer, crise sanitaire oblige…

… La formule adoptée est donc le « crowdfunding », tout virement bancaire devant être adressé directement sur le compte de l’asbl « Japan Film Festival Brussels » : BE08 7512 1036 1213, avec, comme commentairevotre adresse électroniquesuivie de la mention : « prévente exclusive ».

Ensuite, rédiger un courrielà l’adresse : japanfilmfestivalbruxelles@gmail.comen remplissant le formulaire suivant, afin de pouvoir respecter les règles en vigueur en matière de vie privée :

- Contribution choisie : (à partir de 20€ et selon votre bon coeur de cinéphile)

- Votre Nom :
- Votre prénom :
- Votre adresse électronique :
- Votre numéro de GSM :
- Votre accord sur le maintien de vos données dans nos registres « Je marque mon accord explicite sur l’utilisation de mes données de la part de l’asbl Japan Film Festival Brussels ».
- Vos remarques :

Les organisateurs vous certifient que vos données ne seront ni transmises ni vendues, elles ne seront utilisées que dans le cadre des activités de l’asbl  « Japan Film Festival Brussels ».

A tout moment, vous pourrez demander la suppression des données vous concernant, en envoyant simplement un courriel à : info.jffb+unsubscribe@gmail.com. Aucun commentaire ne sera requis.

Vos avantages :

Pour tout versement de 20€, vous recevrez :

- une citation aux générique d’ouverture et clôture ainsi que sur le site officiel du Festival, et cela restera gravé dans la pierre, dans 30 ans, le site vous mentionnera encore comme principaux donateurs qui ont permis la naissance de ce festival. Sauf si vous souhaitez l’anonymat, dans ce cas vous aurez tout autant de gratitude, signalez-le-nous par courriel.

- un accès au « market », style « Made in Asia » (mit en place par l’organisation du Festival)

- une séance à sélectionner dans la programmation (hors ouverture et clôture)

- un ticket boisson

- une affiche officielle du Festival 

Le tout étant à récupérer lors de l’événement, en septembre.

Pour les plus généreux contributeursselon la somme versée (à partir de 30€, 50€, 100€ et 250€), d’autres cadeaux sont prévus, allant jusqu’à ceux qui verseront 500€ ou davantage, quien leur qualité de « Contributeurs Gold » recevront :

- un accès « All In » pour 2 personnes

- à toutes les séances, incluant l’Ouverture et la Clôture

- un tee shirt du Festival 

- deux badges « Contributeur Gold »

- un « Manga » (bande dessinée japonaise)

- une figurine japonaise

- une affiche du Festival

- deux sérigraphies de format A4, signées et numérotées (de l’auteur de l’affiche du Festival)

- un DVD d’un film japonais

- de nombreux tickets de boissons

- vos photos et un petit mot de votre main sur notre site (sauf si l’anonymat est souhaité)

- une invitation spéciale dans un restaurant japonais, avec un réalisateur et l’un des membres de l’organisation

Le tout étant à récupérer lors de l’événement, en septembre.

Le budget détaillé peut vous être fourni sur demande, en écrivant à : japanfilmfestivalbruxelles@gmail.com.

Pour plus de détailsconsultez le site web : http://www.JFFB.org.

Réseaux sociaux :

- YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCWoejkL1uqXW2s_zKWW3mVg
- Facebook : https://www.facebook.com/Japanfilmfestivalbrussels/
- Twitter : https://twitter.com/Jffb_info
- Instagram : https://www.instagram.com/japanfilmfestivalbrussels/

Bien sûr, les organisateurs garantissent que si le projet ne peut se faire faute de moyens financiers, pour raisons sanitaires ou autres, toutes les contributions seront intégralement remboursées.

En outre, dans leur communiqué de presse, ils écrivent : « Nous nous battons contre vents et marée, finances et virus, mais nous voulons aller, avec vous, jusqu’au bout du possible. Nous n’abandonnerons pas. Les temps sont durs, mais un petit effort vous est demandé. Après cette mauvaise passe, tout le monde aura besoin d’événements rassembleurs, de rencontres, de découvertes, afin de reprendre confiance. C’est pourquoi nous serons en avant-poste, pour offrir une manifestation de qualité. Sans votre appui, ce ne sera pas possible. »

Bruxelles, nous manquions encore d’un "Festival du Cinéma Japonais". Nous allons changer cela.

ここブリュッセルでは、日本の映画祭を開催します。

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert