"Lambil, une Vie avec les Tuniques Bleues" (C. et B. Pissavy-Yvernault /« Ed. Dupuis")

écrit par YvesCalbert
le 02/08/2020

Résident à Falisolle, Willy Lambillotte (°Tamines/1936), plus connu sous le nom de Willy Lambil, est réputé comme étant le dessinateur des « Tuniques Bleues », éditées en albums par « Dupuis », depuis 1972, l’année du décès de  Louis Salvérius (1933-1972), qui avait créé cette série de bandes dessinées, avec Raoul Cauvin (°Antoing/1938)  au scénario, dans le « Journal de Spirou », daté du 29 août 1968.

En 1973, les « Editions Dupuis », sises à Marcinelle, publiait le 4è album, « Outlaw » (44 p.) des aventures des « Tuniques blues », que Louis Salvérius n’avait pu dessiner jusqu’à son épilogue, étant décédé entretemps, les  dessins étant repris par Willy Lambil.

C’est à 16 ans seulement que Will Lambil commença sa longue carrière chez « Dupuis », afin d’effectuer le lettrage, en français, de « Stanley » (1955/Victor Hubinon {1924-1979}-Octave Joly {1910-1988}).

Auparavant, il avait créé le personnage de « Sandy », publié dans « Le Journal de Spirou », avant d’être édité en albums brochés (44 p.), par « Dupuis », dans la collection « Okay », un héros qu’il dût abandonner, vu le succès croissant des « Tuniques Bleues », qui lui permirent, en 2013, de recevoir le« Grand-Prix »  du « Festival BD d’Anzin-Saint-Aubin ».

A paraître le 06 novembre, une biographie de Willy Lambil, intitulée « Lambil, une Vie avec les Tuniques Bleues »  (Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault/« Ed. Dupuis »/208 p./19,7 x 25,8 cm/ cartonné/2020/39€).

Unis à la vie comme dans l’écriture, les co-auteurs de cet ouvage, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault – après avoir travaillé, durant 15 ans, jusqu’en 2008, pour les « Ed. Dargaud » – poursuivirent leurs écritures au service des« Ed. Dupuis », dès 2009, avec la sortie de leur travail consacré àYvan Delporte (1928-2007), le rédacteur en chef de l’âge d’or du « Journal de Spirou ».

Cet ouvrage des époux Pissavy-Yvernault préfigura leur travail, en deux volumes, consacré à « La véritable Histoire de Spirou » (Tome 1, de 1937 à 1946, édité en 2013, et Tome 2, de 1947 à 1955, édité en 2015/« Ed. Dupuis »).

Notons qu’à la ville, Christelle est libraire à Mantes-la Jolie, alors que Bertrand est éducateur spécialisé pour l’ « Aide Sociale à l’Enfance », vivant des jours heureux dans leur village, entourés de leurs deux enfants, deux chats et trois lapins.

Leur aventure commence en 1986, quand Bertrand donne à lire à Christelle la BD « Bidouille et Violette, Chronique mélancolique d’un premier Amour »  (Bernard Hislaire/« Ed. Glénat »/1981). Dès 1993, ils réalisent leurs premiers interviews, pour une revue bimestrielle intitulée « La Lettre de Dargaud », avant d’écrire dans différents magazines BD, « Hop ! », « Vécu », « Bo Doï »,…

Plus récemment, durant presque trois ans, Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault se sont donc penchés sur  Lambil, l’écoutant, au fil de nombreux entretiens, le dessinateur rassemblant ses souvenirs, heureux et douloureux.

À plus de 80 ans, et malgré ses millions d’albums vendus, Willy Lambil demeure un modèle de stabilité et de fidélité, qui livre chaque année avec la même exigence un album des « Tuniques Bleues ». Ainsi, le 25 octobre 2019, nous découvrions « La Bataille du Cratère » (Raloul Cauvin–Willy Lambil/broché/48 p./« Ed. Dupuis »), le 63è album de cette série, le 60ème dont il est le dessinateur.

Dans « Lambil, une Vie avec les Tuniques Bleues », ce brillant dessinateur se livre avec une sincérité absolue,  touchante, acceptant le difficile exercice de la remise en question. Son témoignage est précieux : il est celui d’un homme qui a réalisé ses rêves, connu un succès remarquable, et qui, pourtant, continue d’attendre quelque chose…

… Quant à nous, dans l’atente d’une 64ème aventure du sergent Cornelius M. Chesterfield et du caporal Blutch, prenons connaissance de l’ouvrage de Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault, afin d’en connaître plus sur le  dessinateur de cette renommée série, Willy Lambil.

Yves Calbert.

 

 

24 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert