André Remy au Cabaret Jean Trancène à Ave et Auffe

écrit par jcblaise
le 16/06/2009
05

André Remy au Cabaret Jean Trancène à Ave et Auffe.
Pour son deuxième anniversaire, le Cabaret Jean Trancène à Ave et Auffe reçoit André Remy, son parrain, et c’est la fête...
Lien vers reportage complet en 56 photos et vidéos

Il y avait un public nombreux pour assister à ce spectacle. D’autres artistes étaient présents, citons entre autres : Marc Herman, Bert Kruysmans, le magicien Monté Cristo, Angel Ramos Sanchez dit Pépé, Jean-Mi, et d’autres encore.

Pour commencer la soirée, Jean Dufour, prix du jury au festival du rire de Bierges, chauffe la salle avec un humour décapant et subtil. Avec peu de matériel, il réussit à nous faire vivre son action comme s' il y avait plusieurs personnages sur scène. On sent le vécu dans ses sketches.
Il n’hésite pas à caricaturer des sujets très différents : la petite culotte de Martine, le jury chargé de sélectionner le meilleur public, le directeur d’école, la « zérographie » au musée, le répondeur de l’entreprise Dugenou. Son interprétation du directeur d’école est criante de vérité et absolument désopilante. Il est sobre dans ses interprétations et rigoureux dans ses textes. Jean Dufour nous a bien fait rire et il mérite les applaudissements pour sa prestation.

« Pépé », avec ses belles bacantes, est bien embarrassé de devoir annoncer au public qu' André Remy va venir, alors qu’il a du retard. Il décide de faire patienter et c’est tordant.

André Remy ne se fait cependant pas trop attendre et présente un regard amusant sur sa vie, ses rencontres avec les politiques, les artistes, les sportifs, en alternant déclamations, anecdotes, chansons, sketches et extraits du spectacle « sois Belge et tais-toi !» . André a bien connu Jacques Brel, puisqu’il a souvent été en avant-première de ses spectacles. Il ne se prive donc pas d’utiliser ses chansons pour faire de l’humour avec tendresse. Il nous dit que pour lui, faire rire, c’est l’envie d’être aimé, d’avoir un lien affectif avec les gens, en se distrayant lui-même. Après quelques exclusions d’établissements secondaires divers, il obtient son diplôme de philo romane et devient professeur et toujours, il fait rire !… « D’aucuns me disent que je dois me ménager, profiter d’une belle retraite et me reposer… mais ce n’est pas de la fatigue, c’est du bonheur, quand je serai raisonnable c’est qu’alors je serai fatigué ! »
Brassens, Brel, Charles Trénet, Bourvil sont imités par André Remy pour amuser le public en faisant référence essentiellement au monde politique : Dardenne, VDB, Lizin, Jean-Marc Nollet, Spitaels, tous y passent. Il adore aussi adapter les fables de Jean de La Fontaine et en tire des morales nouvelles et amusantes comme dans le coq et le lion… André Remy termine son spectacle avec un nouveau texte de son fils Baudouin sur les élections du 7 juin, où tous les partis ont gagné ! Merci André pour cette tranche de rire, reviens vite !…

Mathilde, patronne du lieu, reçoit un cadeau de l’artiste Michel Courtin, une dinanderie, qui illustre avec humour le cabaret Jean Trancène. Le public a pu côtoyer les artistes au cours d’un délicieux repas et certains sont rentrés très tard ou très tôt !

Jean-Claude Blaise
~~~~~~~~~~~~
Petite Leçon de Zérographie

Il faut bien en convenir, la réalité de notre monde d’aujourd’hui n’est pas bien drôle...
Sauf si...
On lui donne un petit tour de vis sur le côté, et qu’on la décale de quelques millimètres.
Vous voyez ?
Tout à coup, ce n’est plus la même chose, la terre s’arrête de tourner, Martine a 50 ans, on invente des anti-casse-casse-vitesses, les cours de piscine des 6ème B en classe d’immersion tombent à l’eau, la zérographie entre au musée, Eddy M. devient chirurgien et escalade le col du fémur de Huy, l’élastique Afghan fait fureur ... bref, le monde n’est plus du tout ce qu’il est tout en n’étant pas encore ce qu’il sera.
Un cours très particulier distillé avec un humour bon enfant comme on l’aime.
Pas une once de méchanceté chez Jean Dufour, juste une manière très personnelle et satirique de tirer parti d’évènements du quotidien ou d’imaginer des situations invraisemblables pour en extraire effets comiques et phrases porteuses de rires.
Membre comédien depuis 7 ans de la troupe "Les Planches à Nu", et après une formation en diction et déclamation (Académie de Musique de Hannut), un stage "Seul en Scène" et un stage d'écriture (Académie d’Eté de Neufchateau), Jean DUFOUR a décidé de se lancer de le One Man Show. Bien que n'étant pas un professionnel de l'humour, il a remporté le grand prix du Jury au festival d'humour de Remicourt en 2007. Le jury, présidé par Renaud RUTTEN, a été conquis par sa présence sur scène, la puissance de ses textes et de son jeu. Il a également été en 2009 le gagnant du concours organisé par Vivacité dans le cadre du Festival international du Rire de Rochefort.

  • 05
  • 13
  • 15
  • 16
  • 18
  • 21
  • 23
  • 24
  • 26
  • 27
  • 30
  • 32
  • 34
  • 37
3494 lectures
Portrait de jcblaise
Jean-Claude Blaise