Faites travailler vos zygomatiques

écrit par mami
le 30/12/2009

Faites travailler vos zygomatiques
(Certes, certaines rédactions, ne vous sont pas inconnues ! Mais nous n’avons pas hésité à vous les livrer une nouvelle fois, car le rire n’est-il pas un des remèdes à nos problèmes !)
Lettre à "Monsieur l'assureur"

Monsieur l'assureur,
Je vous écris en réponse à la demande d'informations complémentaires concernant mon accident de travail du 8 novembre dernier. J'ai précisé: "manque de chance" dans la case réservée aux "causes du sinistre" et pour lequel vous me demandez des précisions. A savoir,
Je suis couvreur de formation. Le jour de l'accident, je travaillais seul sur le toit d'un immeuble de 6 étages. Une fois le travail terminé, cet après-midi là, j'ai constaté qu'il restait environ 280 tuiles, ce qui représente un poids de près de 120 Kg. Plutôt que de descendre les tuiles a la main, j'ai décidé de les placer dans un monte-charge manuel qui fonctionnait grâce à une poulie fixée au 6e étage.
J'ai donc chargé les tuiles dans la caisse du monte-charge sur le toit et suis redescendu au bas de l'immeuble pour procéder à la descente du chargement. Je tenais fermement la corde pour assurer la sécurité de cette manœuvre. Comme vous le noterez dans mon fichier médical ci-joint, mon poids est actuellement de 68 kg.
Dès que le monte-charge s'est retrouvé suspendu en l'air, j'ai été irrésistiblement attiré vers le haut et, je le reconnais, je n'ai pas eu la présence d'esprit de lâcher la corde. J'ai donc progressé à grande vitesse vers le haut de l'immeuble et, au niveau du troisième étage, j'ai rencontré le monte-charge qui, lui, progressait à la même vitesse en sens inverse. Cela explique la fracture du crâne que je vous ai mentionnée dans mon courrier précèdent.
Mon ascension s'est toutefois ralentie au niveau du 6e étage et s'est arrêtée lorsque mon index et mon majeur se sont retrouvés coincés dans la poulie. Cela détaille les nombreuses fractures de ma main droite que j'avais mentionnées. Suspendu en l'air et malgré la douleur intense, je n'ai pas lâché prise.
Mais au même moment, le monte-charge percuta le sol à vive allure, ce qui brisa net le fond de la caisse. Toutes les tuiles éclatèrent et se répandirent sur le sol. Le monte-charge endommagé pesait à présent environ 20 Kg, si bien que, comme je tenais toujours fermement la corde, j'ai commencé une rapide descente vers le bas.
Au niveau du troisième étage, comme vous l'imaginez, j'ai rencontré le monte-charge à très grande vitesse, ce qui explique les quatre dents cassées et les deux côtes enfoncées que je vous ai reportées précédemment. Cette percussion du monte-charge a toutefois ralenti quelque peu ma descente Si bien que mon atterrissage sur le tas de tuiles brisées ne m'a causé qu'une simple fracture du genou.
Le fait que je ne mentionne nulle part dans ce rapport la cause exacte de l'enfoncement de la cage thoracique que j'ai pourtant déclaré dans ma lettre précédente ne vous aura sans doute pas échappé. J'ai en effet le regret de vous informer que me retrouvant ainsi étendu sur un tas de tuiles brisées avec de multiples fractures, je n'ai pas eu la présence d'esprit de tenir la corde quelques secondes de plus.
J’étais donc dans l'incapacité totale de bouger lorsque le monte-charge de 20 Kg a entamé sa rapide redescende...
Très cordialement.
Quelques textes sans modification de l’orthographe :
Je déboucha d'un chemin à une vitesse approximative de 100 et voilà que je heurte un arbre. L'arbre m'a injecte de ma voiture alors que la voiture acontinue toute seule avec la jeune fille gue j'etais sorti avec.
Une des meilleures lettres jamais reçues par une compagnie d'assurances :
Je rentrai dans ma cariol sur la route de Gray. J'avais bu a cause de la chaleur deux blanc cassice a l'onseice. J'ai donc eu besoin de satisfaire une grande envie d'urine. Je arraite la voiture sur le baur de la route prais d'unta de pierres et de materiau rapport aux travois eczecute mintenant pour l'elaictricitai. Je commence a urine et en fesan ce besoin, je en maniaire amuzement dirigai mon jai en zigue sague a l'entours. Alors mon jai a rencontrai un bou de fille electrigue qui etait par terre au lieu d' etre accroche au poto. Une grosse etincelle a sote sur moi et un grand coup m'a raipondu dans le fondement et des les partis gue lotre medecin y appelle tete y cul. Je me suis evanouille et guand je sui revenu dans la connaissance, je vu gue ma chemise et mon pantalon ete tout brule a la braguette. Je sui assurere par votre maison et je voufrai etre un demnise. Je droit a ce con m'a dit et je vous demande votre opinion. Mais dommage son de 93 francs o plus just. Depuis le sinistre, je les burnes toutes noires et ratatines. ma verge est tumefie, gonfle et violace. Le medecin a dit devant du monde gui peut repete: avec les faits nomaines electrics, on ne sait jamais.
"Au jour d'ojourd'hui, je ne peux plus m'en servir que seulement pour urine, mais pour le reste, a seul fin de remplir mes devois conjugo avec ma femme gui a le sang chot, il n'y fot plus compter. Je fait des reserves dessus.
Vous ne plaident pas pour ca qui ferai du tort a votre maison d'assurance.
À vous lire, je vous salue empressement. Monsieur X, Agriculteur
Une petite ville est un endroit charmant où ce sont les voisins qui se chargent de surveiller votre femme. Jean Richard
Si l’histoire m’était contée…
Les enseignants ont quotidiennement l’occasion de manifester leur sens de l’humour : en relevant les trouvailles, tour à tour naïves, ingénieuses et cocasses, des écoliers et collégiens.
« Abel et Caïn : Abel était très gentil, mais il n’a jamais pardonné à Caïn de l’avoir tué sans le prévenir »
« Pharaons : Les pharaons avaient les pyramides pour tombeau. Ils n’en sortaient, pour ainsi dire, jamais. »
« Pénélope : En définitive, Hercule a épousé Pénélope. Cela fut son dernier travail.
« Romains : Les Romains construisaient de belles routes bien droites pour que leurs ennemis ne puissent pas les attendre au tournant.
« Charlemagne : Charlemagne, qui aimait beaucoup les écoliers, a choisi, pour se faire couronner empereur, une date facile à retenir : l’an 800. »
« Moyen âge : Pendant ce temps, le progrès resta stationnaire. »
« Troubadours : Dans les châteaux forts, les belles châtelaines se seraient ennuyées si les troubadours n’étaient pas venus les distraire avec leurs viols. »
« Révolution : Après le 9 thermidor, la France, décapitée, releva la tête. »
« Waterloo : A Waterloo, par une pluie battante, l’armée française mordit la poussière. »
« Le second Empire : Napoléon III était le fils de sa mère, mais peut-être pas celui de son oncle. »
………………………………………………
Ne soyez pas si timides : quand vos amis vous disent que vous piquez des fards, ils n’insinuent pas que vous voler les lumières qui sont sur les voitures. Et quand vos camarades veulent aller prendre un verre, ne croyez pas qu’ils projettent de dérober la verrerie du café ».
Je suis comme tout le monde. Tout le monde court après sa jeunesse. A douze ans on court après un cerf-volant. Puis, on court après son âme d’enfant. Il faut, de temps en temps se conduire comme des enfants. Ca empêche de vieillir.
Francis BLANCHE : « Il a un côté sympathique, seulement on le voit toujours de face » - « Rien n’est plus agaçant que de ne pas se rappeler ce dont on ne parvient pas à se souvenir, et rien n’est plus énervant que de se souvenir ce qu’on voudrait parvenir à oublier ». « Je suis très fort en affaires. Le malheur, c’est que les autres le sont encore plus que moi ».

Qui aime bien ses lunettes, ménage sa monture.
Mourir gros, mourir maigre ?....La différence est pour les porteurs.
Il est mort. – C’est affreux, où est-il ? – Dieu seul le sait !
Quelle est la différence entre une hermine et un ramoneur ?
L’hermine est toute blanche et a une petite queue toute noire. (en hiver)
Le ramoneur est tout noir et a….. une petite échelle sur le dos !
Un gourmet ? C’est un gourmand qui se domine
Si elle a oublié ses pilules contraceptives, allez vite chez votre marchand de légumes et achetez-lui une papaye. Car selon, les chercheurs elle contiendrait une enzyme qui attaque la progestérone, hormone déterminante dans le processus de la conception de la femme

MGM

1580 lectures
User default img
mami

A lire aussi

1

Tourterelle

1

orvet

BERCE DU CAUCASE