La tour d’Eben-Ezer, musée du silex, site à vocation artistique et philosophique

écrit par RobertMARY
le 11/03/2010
Statue

La tour d’Eben Ezer a été édifiée par Robert Garcet en 1948, elle dispose de sa forme actuelle depuis 1963.
Cependant son achèvement n’est pas encore terminé aujourd’hui.

Sa particularité est multiple, d’abord il s’agit d’une construction à base de pierres de silex (exploitée dans la vallée du Geer depuis 1930), la tour est en effet située sur le site d’une ancienne carrière.
La tour abrite le musée du silex.

Ensuite la tour a une vocation artistique et philosophique.
Robert Garcet a été un artiste à multiples facettes, en effet il a été à la fois sculpteur, tailleur de pierres, artiste peintre et écrivain.

La tour représente le genre humain, symbolisé dans la Bible (et en particulier l’Apocalypse) par le Jérusalem céleste, ville mythique.
Les 4 statues figurant en haut de la tour sont des chérubins, ils sont censés s’envoler pour déployer sur la terre un message d’espérance: “Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre” (phrase du prohète Isaïe).

Eben-Ezer adhère au principe de la citoyenneté du monde et refute le principe des citoyennetés nationales. Il s’oppose à la violence comme mode de résolution des conflits.

Les tours ont toujours symbolisé le lien entre les hommes et les dieux. En effet, ces constructions fixent leur encrage dans les profondeurs de la terre et s'élèvent vers le ciel. Elles réalisent ainsi la liaison symbolique entre le Monde Souterrain, la Surface et le domaine des dieux.

Tout à Eben-Ezer est en quadrature. Tout est carré à la base, carré dans le principe et en quadrature dans le raisonnement.
La tour est un quadrilatère flanqué de 4 tours, elle repose sur 4 chérubins accolés figurant à sa base et à son sommet, en effet ils sont prêts à s’envoler depuis le haut de la tour par les ailes déployées.
Les 4 cavaliers de l’Apocalypse (chérubins) marquent les 4 horizons.
Ils représentent les 4 sceaux de l’Apocalypse (le roi Cyrus en 540 avant JC, le roi Alexandre le Grand en Macédoine en 330 avant JC, l’empereur romain César-Auguste en 30 avant JC et l’empereur Constantin en 326 après JC).

La bête de l’Apocalypse -figurant à la base de la tour- représente la bêtise humaine (militaire, religieuse, intellectuelle et financière).
Près de la bête figure le livre des guerres glorifiant les victoires.
Les médias, religions et morales traditionnelles glorifient le meurtre et la bêtise sous couvert de nationalisme, de foi ou d’intérêt.
La philosophie sous-jacente étant que la guerre constitue en soi un crime contre l’humanité (ce qui fut d’ailleurs confirmé par le droit international hérité de Nuremberg), toute bénédiction de la guerre étant démoniaque. L’humanité étant victime de sa propre incapacité à maîtriser les conflits. La tour s'érige en effet contre la guerre et toute forme de violence.

Heureusement le savoir la pensée et les sciences sortent la société des obscurantismes de tous ordres et apportent un message d’espoir.

Ce message de paix subsiste bien après la mort de Robert Garcet décédé le 26 décembre 2001.

Le visiteur peut découvrir -outre la tour proprement dite-, les jardins ainsi que les sculptures y étant exposées. Il peut également en profiter pour faire une ballade à pied ou à vélo dans la région.

Tour d’Eben-Ezer B-4690 Eben Emael
http://www.musee-du-silex.be

  • Statue
  • Tour
  • Livre des guerres
  • Cavalier de l'Apocalypse (Cherubin)
  • Message de paix
  • Tour
  • Cherubin
4938 lectures
Portrait de RobertMARY
Robert Mary

Lien vers mes autres articles

Lien vers mon site web photographique

Livre sur les chars intégrant ma contribution photographique

Centres d'intérêt photographiques principaux : reconstitutions historiques (seconde guerre mondiale et période napoléonienne), aviation militaire, cosplay de type vampirique, heroïc fantasy ou science fiction.