Jardin aromatique

écrit par mami
le 11/01/2011
1

Beaucoup d’entre nous ont vécus des moments difficiles.
Neige et inondations.
Pour vous motivez, vous devez penser à l’arrivée, dans quelques semaines, du printemps.
Vous pourrez, à nouveau, vous investir dans vos jardins.
Certes, vous aurez, peut-être, un peu plus de travail que les autres années, mais quel plaisir de retrouver vos espaces verts.
Après vos travaux, nous vous proposons cette idée dont vous pourrez bénéficier pendant plusieurs mois.
Créez un petit espace avec des plantes aromatiques.

Mais avant d’entreprendre d’éventuels travaux, il est indispensable de connaître les principales propriétés du sol qui seront consacrés à ce petit jardin.
Ne pas se soucier de ce paramètre, serait une grave erreur. La mauvaise qualité du sol vous amènera bien des déconvenues
Argile, sable, calcaire et humus sont les principaux consistants du sol.
• Un sol argileux est généralement bien pourvu en éléments nutritifs et retient bien l’eau. Beaucoup de plantes se comportent à merveille dans ce type de sol.
• Inconvénients : il est lent à se réchauffer en début de saison et colle aux outils lorsqu’il est trop humide.
• Remèdes : Pour l’améliorer, il est conseillé de faire des apports réguliers de matières organiques et en hiver de prévoir un drainage.
• Un sol sableux qui est bien drainé, se réchauffe vite au printemps et se travaille facilement.
• Inconvénients : Il se dessèche rapidement et est pauvre en éléments nutritifs.
• Remèdes : Améliorez, en apportant de l’humus et des matières azotées.
• Un sol calcaire est en principe bien drainé et se réchauffe vite en début de saison.
• Inconvénients : Il est pauvre en matières nutritives et peut devenir très sec en été et boueux quand la pluie est au rendez-vous. De plus, il provoque la chlorose chez de nombreuses plantes.
• Remèdes : Apports d’humus et d’engrais.

Le sol idéal est appelé terre franche. Cette terre est équilibrée, bien pourvue en matière nutritives et facile à travailler. Cette terre presque parfaite n’est malheureusement pas celle qu’on rencontre le plus souvent dans les jardins.
Le plus souvent dans notre région, il y a un sol argileux.
En plus des remèdes proposés, pensez à soulager votre sol avec du sable du Rhin. Il sera plus léger, drainé et plus facile à travailler.
Et si vous avez des doutes sur la qualité du sol, n’hésitez pas à faire analyser votre terre par un laboratoire spécialisé. Cela n’est pas cher, du moins si vous demandez une analyse de base : azote, phosphate, potasse et acidité du sol.
Le jardin de plantes aromatiques.
Il ne faut que quelques mètres carrés pour réaliser un espace de plantes aromatiques.
Celles-ci vous permettront, pendant la bonne saison, « d’aromatiser vos menus à tout moment » avec des plantes fraîches.
Quelques idées :
• La ciboulette. Pour obtenir de la ciboulette, il est conseillé de couper les feuilles tous les mois au ras du sol. En été, au cours de la sécheresse, il important d’arroser les pieds de la ciboulette.
• L’estragon. L’estragon croît dans tous les sols sains. vous veillerez à le planter, aussi, dans de la terre légère, perméable et à exposition ensoleillée.
• Le laurier-sauce. Il craint les fortes gelées et il demande à être cultivé en bac. Le substrat idéal pour cette plante sera composé de bonne terre avec un bon drainage au fond du bac et à la mi-mai on le place au jardin, dans un lieu abrité des vents dominants et à situation ensoleillée. En période de croissance n’oubliez pas un apport d’engrais. En octobre on rentre le bac pour l’hivernage.
Quelles feuilles du laurier-sauce peut-on récolter ? Les feuilles qui ont atteint leur développement complet. ? C’est-à-dire les feuilles de la base, le plus souvent.
Le laurier-sauce se multiplie très facilement par bouturage en juillet-août, sous cloche ou sous-châssis, à l’abri du soleil. Un détail important : il est bon de recouvrir la surface de la terre avec un peu de sable du Rhin. En préalable vous aurez utilisé du terreau spécial semis et bouturage.
• La basilic. Les graines de basilic germent difficilement, c’est une plante qui exige de la chaleur. Il lui faut impérativement 20 à 22°. Elle demande la récolte de ses feuilles juste avant la floraison. Vous avez donc intérêt à la surveiller régulièrement car la floraison peut se produire de juillet à septembre.
• La sauge. La mouche de la carotte déteste l’odeur de la sauge et va pondre ses œufs ailleurs. La sauge éloigne également la piéride du chou. Ce papillon blanc pond ses œufs sur toutes les plantes de la famille du chou et ses chenilles dévorent les feuilles à grande vitesse.
Prenez en bonne note si vous vous destinez à réaliser un jardin avec des légumes.

Le présent exposé n’a pas la prétention d’avoir abordé toutes les plantes aromatiques. Il en existe d’autres !
Il vous appartient, donc, de créer votre jardin suivant vos « goûts aromatiques » !
Extrait de « Jardins et loisirs »
Les photos ont été prélevées sur le NET.
Photo :
1- Ciboulette
2- Estragon
3- Laurier Sauce
4- Basilic
5- Sauge
MGM

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
1472 lectures
User default img
mami

A lire aussi

1

Tourterelle

1

orvet

BERCE DU CAUCASE