Les amoureux de la ligne 38

écrit par francois.detry
le 19/03/2015
La ligne 38

La Ligne 38 est une ancienne ligne de chemin de fer qui traverse le Pays de Herve et qui reliait autrefois Chênée à Plombières (qui s'appelait Bleyberg avant la première guerre mondiale). La ligne fut inaugurée en plusieurs étapes (entre 1872 et 1895). Le tronçon entre Hombourg et Plombières fut fermé au trafic le 18 mai 1952, et déferré en 1957. Si le trafic « voyageurs » fut stoppé sur la ligne le 2 juin 1957, le trafic marchandises a été progressivement abandonné entre 1957 et 1986. Le tronçon Montzen-Hombourg a été reconstruit en 1999 par un particulier (également propriétaire de la gare de Hombourg), et accueille quelques trains touristiques.
Depuis plusieurs années, la ligne 38 a intégré le réseau RAVEL (voies vertes en Wallonie) et la gestion est assurée par le Service Public de Wallonie (SPW) avec l’aide des communes traversées par ce magnifique parcours. Elle est devenue l’une des plus belles voies vertes de Belgique, réservée aux promeneurs, joggeurs, cavaliers, «VTTistes », adeptes de la marche nordique et traditionnelle, ou plus généralement tous les habitants des communes traversées (environ 40 km). Au départ de l’ancienne gare de Herve, réaffectée en Maison du tourisme du Pays de Herve et en espace brasserie, la Ligne 38 se poursuit vers Thimister, Clermont-sur-Berwinne, Aubel et ce jusqu’au village de Hombourg. Sur ce tronçon, elle a conservé son revêtement initial en cendrée, souple au sabot et à la chaussure. Traversant le Pays de Herve du nord au sud, elle permet de découvrir une région où subsiste une riche variété de paysages, de végétation, de bâtiments, anciens témoins du passé.
L'ADCC (Association pour la Défense des Chemins de Cavaliers) milite pour que le revêtement souple du tronçon entre Herve et Hombourg soit maintenu (et certainement mieux entretenu) pour les raisons suivantes : - la ligne 38 a une « âme » car son revêtement actuel en cendrée fait partie de son charme et surtout est un véritable témoin de l’histoire de ce tronçon magnifique (avec par exemple tous les quelques kilomètres les anciennes gares locales : Herve, Battice, Thimister, Blockhouse, Froidthier, Aubel, Merckhof et Hombourg)
- la mobilité touristique :si certains tronçons ne sont pas toujours dans un état idéal pour l’ensemble des utilisateurs, il serait envisageable de pallier à ces manquements par un entretien sérieux effectué par les communes traversées tels un élagage régulier, un aménagements de certains écoulements, l’abattage d’arbres si nécessaire, la taille des haies, et enfin et surtout ajout régulier de cendrées, dolomies ou pierrailles là où cela s’avère nécessaire. La ligne 38 serpente dans un « pays » de bocages, prairies, une région herbagère avec de nombreux petits chemins, sentiers et échaliers et fait partie intégrante de ce réseau de mobilité douce respectueux de la nature ! Les nombreux touristes qui viennent dans la région font le choix de ce type de mobilité . Il est certain qu’une ligne 38 bien entretenue pourrait également être valablement praticable par les cyclistes traditionnels (vélos de route et/ou électriques)
Quant aux partisans d’un revêtement en tarmac, ils invoquent la mobilité au quotidien alors qu’aucune sécurité n’y est assurée, et n’importe quel parent un peu réfléchi interdira à son enfant d’emprunter ce tronçon sans la présence d’un adulte. Au vu de ce qui se passe sur d’autres tronçons du Ravel, il est évident qu’un revêtement en tarmac augmente sensiblement la vitesse des usagers avec le manque de convivialité qui en découle et surtout les risques d’accidents que cela comporte.
En finalité, l’ADCC est opposée à la pose d’un revêtement continu en tarmac de 2,5 de large sur ce secteur qui relie Melen et Hombourg, soit l’équivalent de 50 000 m2 de revêtement imperméable !
Un nouveau Comité « Nous sommes la ligne 38 »vient de se structurer .Il comprend des représentants des « Forces vives » de nos villages et milite pour le maintien d’un revêtement naturel et doux, praticable par les adeptes du vélo sous ses différentes formes (aussi les Vttistes), par les marcheurs, par les joggeurs et les cavaliers, sans danger et par tous les temps. Les clubs associés actuellement sont : Club marche nordique (AUBEL), Je cours pour ma forme (Plombières), Les Pédestrians (Clermont), Playatrott club de marche (Montzen), Les compagnons de Saint-Hubert ( Aubel), Challenge l'Avenir, Club Vélos électriques, AUBEL VTT, Cercle équestre de la Croix, A.D.C.C.
Si vous souhaitez rejoindre cette association, contacter Jean-Pierre STASSEN ( jpstassen@skynet.be ou 0498/91.28.42)
Ou communiquer votre avis ou vos remarques concernant la ligne 38. Chacun a le droit d'avoir un avis différent !
http://www.laligne38.be

François DETRY

Lien vers les autres reportages Ardenne Web de François Detry

  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • La ligne 38
  • Les amoureux de la ligne 38
1491 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry