Vincent Pagé à Rochefort

écrit par jcblaise
le 25/01/2016
Vincent Page en scene

Facteur depuis 1987, Vincent Pagé est aussi acteur. Dès qu’il termine sa tournée, sur scène, il évoque son métier à La Poste, poste devenue maintenant "bpost".
C’est un spectacle sans prétention, mais très authentique, interpellant et amusant à la fois auquel nous convie le comédien. Il conte ses tournées à Forest, à Jambes et à Wépion. Toutes sont truffées d’anecdotes vécues avec ses chefs, collègues ou clients. Ses clients pour la prochaine fois, ce sont l’ensemble des spectateurs de la salle avec qui d’ailleurs il partagera un casier de bières. «Merci facteur» clameront ceux-ci en chœur. Nous retiendrons ses «aventures» à la maison Rose, avec sa camionnette ou encore face à un de ses chefs Fernand Vanbeersel. Vincent Pagé est nostalgique du rôle que les facteurs pouvaient jouer avant le plan «Géoroute» qui déboussole les facteurs. C’est un sentiment auquel personne ne peut être étranger le facteur perdrait son rôle social et de personne relais.
C’est la Confrérie de la Djote qui a invité Vincent Pagé au Centre Culturel des Roches de Rochefort afin de soutenir l’ASBL «Les Capucines». Cette dernière est active dans le domaine de l’accueil et de l’éducation d’enfants, particulièrement dans l’enseignement spécialisé. Les bénéfices recueillis permettront d’isoler la nouvelle salle de psychomotricité sise à l’ancien carmel Saint-Joseph et de la doter d’un revêtement de protection pour l’utiliser comme salle polyvalente, sans risque de l’abîmer.
© Jean-Claude BLAISE
Lien vers mes reportages

  • Vincent Page en scene
  • Vincent Page en scene
  • Vincent Page en scene
  • L artiste partage un bac de bieres avec le public
  • L artiste partage un bac de bieres avec le public
  • L artiste en scene
  • Gian Pietro Benedetti de la confrerie de la Djote explique l'utilisation des benefices
  • Gian Pietro Benedetti de la confrerie de la Djote explique l'utilisation des benefices
817 lectures
Portrait de jcblaise
Jean-Claude Blaise