In memoriam. Claire Bretécher

écrit par ReneDislaire
le 14/02/2020
Claire Bretecher. Bien avant le Corona virus

Ci-gît Claire Bretécher
Son père voulait l'appeler Margaret
Sa mère s'y opposa, elle était plus malouine

René Dislaire © Houffalize, le 10 février 2020

Petit hommage humoristique pour une humoriste.
On l'aimait ou on ne l'aimait pas - pardon, on l'aimait bien, Claire.
L'auteur d'Agrippine et des Frustrés.
Ni fleurs ni couronnes, mais deux paronymes.
Connaître un fifrelin de l'histoire des Falkland Islands est conseillée.
O Islas Malvinas, es lo mismo - les Malouines.
Ainsi que de la dame de fer.
R. D.

Liens vers les publications de l’auteur en 2020 et 2018 :
Humour (+/- 100 articles)
L’Offensive von Rundstedt (+/- 50 articles)
Poésie, actu, linguistique…

  • Claire Bretecher. Bien avant le Corona virus
155 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire