LA PEAU DE L'AUTRE. Tome 1 : Pile et Face

écrit par VandenHende
le 26/04/2021

La chirurgie esthétique va changer sa vie… et le visage d’Hollywood.

New York, 1940 - Ross et Harvey sont deux musiciens qui rêvent de devenir célèbres à Broadway. Mais la guerre éclate et Harvey part se battre en Europe. Quand il revient, totalement défiguré par ses blessures, Il découvre le triomphe de son ami avec leur comédie musicale dont Ross s’est attribué la seule paternité. Un chirurgien spécialiste de la greffe de peau avec qui il a vécu les combats propose alors à Harvey d’être son cobaye. Il lui offre un nouveau visage qui pourrait devenir l’instrument de sa vengeance

Scénario : Serge Le Tendre

Né à Vincennes en 1946, Serge Le Tendre a su très tôt qu’il voulait faire de la BD. Ses parents l’orientent toutefois vers un avenir «sérieux» et, à 16 ans, il se retrouve aide-comptable ! Sitôt l’âge de la majorité atteint, il s’inscrit à l’université de sa ville natale, y suit les cours de bandes dessinées donnés par Mézières, Giraud et Moliterni, et y côtoie A. Juillard et R. Loisel. Au métier de dessinateur, il préfère rapidement celui de scénariste. Dès 1974, tout en exerçant des jobs très divers, il conçoit de courtes histoires pour les magazines «Pilote» et «Tousse-Bourin» avec D. Hé, A. Goetzinger et M. Rouge aux dessins. En 1975, dans le magazine de luxe «Imagine» que dirige Rodolphe, il inaugure sa désormais fameuse «Quête de l’oiseau du temps» mise en images par Régis Loisel. A partir de 1977, il collabore avec les périodiques «Fluide Glacial», «Métal Hurlant», «Fripounet», «Circus»… et scénarise notamment pour Cabanes, Lacaf, Blanc-Dumont. En 1982, avec Loisel, il relance «La quête de l’oiseau du temps» dans la revue «Charlie Mensuel» et en albums chez Dargaud. En 1984, il co-écrit «Jérôme K. Jérôme Bloche» avec Makyo pour le journal «Spirou» (des. : A. Dodier). En 1985, il crée «Les errances de Julius Antoine» (des. : C. Rossi – Albin Michel). En 1989, il invente «Les voyages de Takuan» (des. : E. Siméoni – Delcourt). En 1991, il co-scénarise «Pour l’amour de l’art» avec P. Rey (des. : J. Béhé et P. Danard – Dargaud) et, en 1993, «Labyrinthes» avec Diéter (des. : J.P. Pendanx – Glénat). On lui doit en outre le premier «western-bol de riz» «Chinaman» (des. : TaDuc – Humanoïdes Associés), «La Gloire d’Héra» (des. : C. Rossi - Casterman), «L’Histoire de Siloë» (des. : Servain - Delcourt). Au nombre de ses one shots, on citera «Edmond et Crustave» (des. : C. Rossi – Futuropolis/Gallimard) et «L’oiseau noir» (des. : J.P. Dethorey – Aire Libre/Dupuis). Avec son ami dans la vie et complice en BD Rodolphe, Serge Le Tendre est par ailleurs […]

Dessin et couleur : Gaël SÉJOURNÉ

Gaël Séjourné est né le 9 juillet 1966 à St Nazaire (44).Il a connu La bande dessinée très tôt avec Titi magazine, puis Pif Gadget, Tintin magazine, et Fluide Glacial, sans parler des Astérix et Lucky Luke, qu'il recevait comme cadeaux à Noël. Marqué par Gotlib, Franquin, Maester et Binet, ses premiers sérieux essais en matière furent humoristiques, privilégiant la caricature et la dérision. Un bac Littéraire option Arts Plastiques en poche et après 2 années de Fac d'Arts Plastiques, il a trouvé un poste de Graphiste en 1988 aux Sables d'Olonne, dans une maison d'édition spécialisée en sécurité routière, où il rencontra Jean Verney à qui il proposa très vite de mettre ses dessins en couleurs. Il y travaille toujours aux 4/5èmes en tant que chef de projet. Après de multiples échecs il rencontra Serge Perrotin qui lui proposa un scénario ayant retenu l'attention de Vents d'Ouest. Cela demandait un changement de style graphique et il a donc abandonné pour un temps qui dure encore, son style humoristique pour le dessin réaliste. Cela ne s'est pas fait sans peine mais grâce aux conseils éclairés de Didier Crisse, cela aboutit au premier Lance Crow Dog qui parut finalement aux éditions du Téméraire en 1998. Le tome 2 sortira en 99 juste avant que cet éditeur ne disparaisse. Réédité par les éditions Soleil, le tome 3 sortira en 2001, le 4 en 2002, et le dernier en 2003. C'est en dédicaçant ce dernier vers Bordeaux qu'il fit la connaissance de Joël Callède. Un an plus tard, alors qu'ils avaient du mal à rebondir sur un autre projet avec Serge Perrotin, Joël Callède lui envoya le synopsis de Tatanka, au cas où. L'histoire l'a tout de suite emballée, et il fit 3 planches d'essais en 3 semaines et la 4e était la bonne pour Delcourt. Autant il avait des influences marquées en dessin humoristiques, pour ce qui est du dessin réaliste ce n'est pas vraiment le cas. Ses goûts se tournent surtout vers des auteurs pratiquant la couleur directe (Gibrat, Guarnido, Marini,

Editions Grand Angle

Prix : 14,90 €     

56 pages

ISBN 978-2-81896-852-9

 

12 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"