Le Stoneman en moins de 9 heures pour quatre VTTistes régionaux

écrit par francois.detry
le 24/07/2020
Les 4 régionaux ( Photo L'Avenir )

Fred Grifnée, Éric Charette, Martin Rossius et Thomas Meurens se sont attaqués aux 176 km du Stoneman. Un défi qu’ils n’oublieront pas.

Imaginé par l’Italien Roland Stauder, ex-athlète de niveau mondial en VTT marathon originaire du Sud Tyrol, le concept Stoneman a débarqué dans les Cantons de l’Est, début juillet.

Qu’est-ce que c’est? Une boucle VTT de 176 km (pour 3800 m de D + ) tracée dans les vallées de la Warche, de l’Our, de l’Amblève, mais aussi dans les Hautes Fagnes. Les 176 km du parcours, parsemé de huit checkpoints (avec un système de poinçonnage pour valider son passage), sont à boucler en un (Gold), deux (Silver) ou trois (Bronze) jours.

Samedi dernier, les VTTistes confirmés que sont Fred Grifnée, Thomas Meurens, Éric Charette et Martin Rossius (NDLR: Axel Vanderthommen les accompagnait au départ, mais a dû rebrousser chemin rapidement suite à une manivelle récalcitrante) se sont embarqués dans la formule «Gold», au départ de Malmedy. Avec l’objectif de bouler le parcours en moins de 9 heures. Pas une mince affaire, mais un beau défi à relever, alors que les quatre hommes (en forme) attendent impatiemment d’épingler un dossard…

«Ce n’est pas une promenade de santé»

«On se rend vite compte que le parcours, qui est bien balancé, n’est pas une promenade de santé, explique Fred Grifnée. Ça ne passe clairement pas en Gravel. Il y a quelques passages costauds, notamment du côté de Ligneuville. Il faut être un bon VTTiste pour s’attaquer au Stoneman.»

En prime, les paysages parfois méconnus sont superbes. Les indications de direction sont claires, d’autant plus que la trace GPX du parcours est fournie aux inscrits, qui peuvent donc s’aider de leur GPS.

«Du côté de Burg-Reuland et Bullange, c’est magnifique, s’enthousiasme le champion FCWB Master 2 de VTT marathon. Ce sont des endroits où on n’a pas l’habitude de rouler. On traverse aussi les frontières allemande et luxembourgeoise… Sur certaines portions on est aussi sur du plus connu, avec des traces empruntées lors du Raid des Hautes Fagnes ou des Cîmes de Waimes.»

Ravitaillés en chemin, les quatre comparses ont pu maintenir un bon rythme tout au long du parcours. Un parcours que Fred Grifnée et Éric Charette ont bouclé en 8h30, à quelque 21 km/h. Les plus jeunes, Thomas Meurens et Martin Rossius sont arrivés en 8h50. Soit une fameuse performance (personne n’a fait mieux que 8h30 pour l’instant selon les données recueillies via Strava) au terme d’une journée qu’ils ne sont pas près d’oublier.

« 176 kilomètres, c’est ma plus longue sortie. Même en route, je n’avais jamais fait autant, sourit Fred Grifnée. Ça donne envie de boucler les autres parcours Stoneman, notamment celui qui est tracé en Autriche

Il semble que l’appétit vienne en mangeant, même lorsqu’il s’agit de dénivelé et de poussière.

                                                                                                                   ( Nicolas BRONFORT - L'Avenir )

 

  • Les 4 régionaux ( Photo L'Avenir )
33 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry