Masques obligatoires à La Roche et Bastogne

écrit par ReneDislaire
le 25/07/2020
Commentaires d'Ardennais locaux sur la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie de Block

Masques obligatoires à La Roche et Bastogne
Durbuy, La Roche. Mais pas Houffalize. Deux des trois pôles touristiques sur l’Ourthe luxembourgeoise. Vu de l’extérieur, de quoi donner peut-être une mauvaise image de l’attractivité touristique houffaloise.
Bastogne, La Roche et Houffalize, trois communes contigües .
De quoi sentir chez les Bordjeus le vent du boulet.
Les touristes en bonne santé vont-ils contaminer les plus vieux des réputés solides Ardennais ?
Mille sabords, est-ce un sabordage annoncé ?
====
Les anti-masques fulminent...
... et pour les autres c’est qu’enfin au Lambermont la raison domine.
Lambermont : résidence de la Première ministre, là où se réunissent les tenants du savoir et les décideurs politiques.
Les masques obligatoires dans les magasins, c'est suivi à la lettre. La forte recommandation de porter le masque dans les rues fréquentées est devenue une directive stricte. Dixit Madame Wilmès, déléguant aux bourgmestres la charge de contraintes à leur discrétion dans les zones locales dangereuses, ce qu’ont fait les autorités communales de Bastogne, La Roche, Durbuy, ainsi que celles  d’Anvers et de Bruxelles.
Critiquer ceux qui prennent ces mesures est une chose, un droit. Inviter à ne pas suivre leurs décisions et ne pas s’y soumettre soi-même est une infraction à la loi, les mesures ayant, comme on dit, force obligatoire et valeur réglementaire.

Allo ! Réseaux sociaux comment ça s’passe ?
Preuve de ce que l’effet Donning-Kruger (notre dernier article) atteint les contrées les plus reculées, voici un exemple.
Ce matin une femme ordinaire (apparemment pas une virologue distinguée) rappelle sur son mur de facebook une série de raisons de porter le masque. Du bon sens.
Et aussitôt un commentateur qui n’a rien d’extraordinaire tient à le devenir en exhibant à quel point il sous-estime les meilleurs scientifiques de nos universités et hôpitaux et il lui est permis de se gausser des décideurs politiques nantis du soutien de la majorité des Belges, via le contrôle parlementaire. Décideurs qui sont l’incarnation de l’incompétence, par rapport à la sienne.

Comparaison qui vaut raison ?
Et comme ce commentateur tient à ce que son nom soit retenu, il tient à ce que sa remarque soit percutante.
Il s’adresse à la femme ordinaire en ces termes : quand tu te masturbes, est-ce que tu mets une capote ?
Ouf ! la femme ordinaire n’a pas supprimé cette phrase d’anthologie. Elle a préféré maintenir le témoignage du niveau de bonne éducation de la crème des anti-masques.

Un Woodstock des branleurs ?
Et si tous les anti-masques, démunis de masques il va de soi, s’attroupaient tous les dimanches midi dans la grand-rue de Bastogne ou place du Bronze à la Roche pour se faire une branlette collective?
Présence des médias garantie.
Ne serait-ce pas une bonne idée pour promouvoir leur prosélytisme militant pour une valeur fondamentale de l’Occident : la Liberté ?

René Dislaire ©  Houffalize, le 25 juillet 2020
------------------------------------------------------------
En illustration: commentaires d' Ardennais locaux sur la ministre fédérale de la santé publique, Maggie De Block.

Du même auteur: articles en relation:
APRÈS LES MASQUES, LE VACCIN...SOS...DUNNING-KRUGER
    20 juillet 2020
HOUFFALIZE. DES MASQUES. DES MAGASINS. DU 1011
   11 juillet 2020

  • Commentaires d'Ardennais locaux sur la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie de Block
  • Bastogne, grand-rue, jour de braderie. Image Office du Tourisme.
  • La Roche-en-Ardenne, place du Bronze. Image Office du Tourisme.
  • Houffalize, rue du Pont, un jour de carnaval. Image ardenneweb
201 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire