"Namur en Mai" : Test pour 500 Personnes, le 12 Mai

écrit par YvesCalbert
le 10/05/2021

Avec l'appui de Maxime Prévot, Bourgmestre de Namur, ayant la Culture dans ses attributions, "Namur en Mai" sera bien organisé, du jeudi 13 jusqu'au samedi 15 mai, mais tous les spectacles, limités chacun à 50 spectateurs, sont "sold out", alors qu'en 2019, l'édition 2020 ayant été annulée, certaines représentations étaient proposées à ... 1.000 personnes ...

L'essentiel, bien sûr, est que l'événement puisse se dérouler, mais l'animation habituelle des rues sera absente, fort malheureusement, crise sanitaire oblige, d'autant que les spectacles gratuits ne seront pas ouverts au grand public, vu qu'ils sé dérouleront à l'image des spectacles payants, certes à l'extérieur, mais n'étant accessibles qu'aux personnes ayant réservé ...

... Et comme, le responsable de l'organisation, Samuel Chappel le déclare : "Avec 50 personnes pour les 80 représentations prévues, au lieu des 400 habituelles, nous atteindrons 4.000 personnes, soit 2 % seulement de notre capacité. »

Toujours à l'extérieur, dans le cadre de "Namur en Mai", ce mercredi 12 mai, un spectacle unique sera offert à 500 personnes, en guise de test, grandeur nature, deux tests salivaires étant prévus, l'un avant la représentation, et l'autre, 7 jours après l’événement.

Au programme : du théâtre clownesque et du cirque, avec "To Bee Queen", de la "Compagnie Lady Cocktail", fondée en 2011 par Anna Blin, Violaine Bishop et Lola Ruiz, toutes trois formées à Bruxelles, à l’ "ESAC" ("Ecole Supérieure des Arts du Cirque").

Ce sera le seul événement test, en extérieur, en Belgique, cette expérience étant la première autorisant des spectateurs potentiellement positifs au coronavirus. Et ce, afin de ne pas répéter un test qui a été fait ailleurs, notamment à Barcelone, avec un concert de 5.000 personnes, ou à Spa, le 7 mai. Dans ces deux cas, les personnes positives étaient écartées. Les résultats, évidemment attendus, devraient offrir une lueur d’espoir pour un secteur culturel en souffrance...

... Mais comme le signale Samuel Chappel : « Ce test aurait dû être fait il y a plusieurs mois. » 

Au moins, enfin, ce test aura l'avantage d'avoir bien lieu, offrant de possibles perpectives pour différents événements culturels, cet été, comme cet autre Festival organisé par Samuel Chappel, à savoir "LaSemo", programmée dans le Parc d'Enghien, du vendredi 09 jusqu'au dimanche 11 juillet.

A Namur, dans les "Jardins du Maïeur", devant un public rassemblé par lasbl "NEM" ("Namur en Mai"), le samedi 20 février, Claudia Ucros, psychologue, déclarait : "Nous ne serons pas assez de psychologues pour gérer les dégâts de cette crise. C'est triste à dire, mais dans nos cabinets, nous croulons sous les demandes et il n'y a pas assez de place pour tous". Inutile de dire que près de trois mois plus tard, les dégâts n'ont pu que prendre de l'ampleur.

Cette activité était organisée par l'asbl "Still standing for Culture", à la base d'une action organisée du vendredi 30 avril jusqu'au samedi 08 mai. Au total de ces neuf jours, 10.000 personnes ont participé aux plus de 200 séances culturelles non officiellement autorisées, en 131 lieux (centres culturels, cinémas, maisons de jeunes, théâtres, …), en Wallonie et à Bruxelles.

Avec "Namur en Mai", voici, enfin, un événément légalement autorisé, mais proposé à un public réduit...

... Puisse, en Mai 2022, ce Festival redevenir la grande Fête populaire que nous avons connu de 1996 à 2019, grâce, au départ, à l'esprit entrepreneurial de ses fondateurs, Nathalie et Jean-Félix Tirtiaux, lauréats, en 2005, de la "Gaillarde d'Argent" des "Fêtes de Wallonie", leur intitiative namuroise étant à l'origne de la création, en 2000, du "Festival des Arts forains de Québec", confirmant l'intérêt international porté à cet événement namurois ...

... Puissent, aussi, les rues du Vieux Namur, retrouver cette seine animation, connue autrefois, à l'époque des tapis de verdure et autres décors créés, avec talent, par Aurélien Tirtiaux, le premier scénographe de "Namur en Mai".

Comme, heureusement, il n'est jamais trop tard pour bien faire, soyons reconnaissants à la Fédération Wallonie-Bruxelles d'avoir pris l'initiative d'organiser différents tests, dont celui de Namur, qui sera opéré par "DNAlytics", une société wallonne, active dans l'analyse des données de santé, travaillant, pour ce projet, en collaboration avec des experts en épidémiologie de l' "UCLouvain" et de l' "ULB", l' "ULiège" apportant son concours dans la réalisation des tests de dépistage.

Au programme des 80 représentations de cette 25è édition de "Namur en Mai" :

* « Chiringuito Paradise », par la compagnie belge « Sitting Duck »

* « Cochon-Cochon », par la compagnie « Cie Piccolo & Giganti »

* « ConnexiO », par Vladimir Couprie et son loup Alba, de la compagnie « Carré curieux, Cirque vivant ».

* « Dharma », par la compagnie française « Cercle de Feu ».

* « Don't worry », par la « Cie du Long Raccourci ».

* « Flammiferi », par la « Cie des Six Fux Nez ».

* « Home Made », par la compagnie belge « Circus Marcel ».

* « Kontrol », de la compagnie belge « Krak ».

* « Les Lecteurs publics », par la compagnie belge des « Bonimenteurs ».

* « Manto », par un duo suisse de la « Compagnie Les Malles ».

* « Peau de Louve », par le « Théâtre Coeur de Pierre ».

* « Rondinox », par un duo français de la « Cie Mister Alambic ».

* « Time to loop », par un duo italo-guatémaltèque de la compagnie « Duo Kaos ».

* « ... ? », par la « Cie Smart Hands ».

A noter que le dimanche 16 mai, une journée sera réservée aux programmateurs, Samuel Chappel nous confiant : "C'est important de maintenir cette dynamique pour les artistes, qui ont un grand besoin de montrer leur travail".

Yves Calbert.

 

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert